Changer d'édition

Avant Het Nieuwsblad et Hageland: Christine Majerus: «Me situer par rapport à la concurrence»
Sport 2 min. 22.02.2017

Avant Het Nieuwsblad et Hageland: Christine Majerus: «Me situer par rapport à la concurrence»

Christine Majerus avec son maillot tricolore au côté de ses équipières. «Je suis fière de faire partie de Boels-Dolmans. C'est la meilleure équipe au monde», dit-elle.

Avant Het Nieuwsblad et Hageland: Christine Majerus: «Me situer par rapport à la concurrence»

Christine Majerus avec son maillot tricolore au côté de ses équipières. «Je suis fière de faire partie de Boels-Dolmans. C'est la meilleure équipe au monde», dit-elle.
Photo: Photo: Serge Waldbillig
Sport 2 min. 22.02.2017

Avant Het Nieuwsblad et Hageland: Christine Majerus: «Me situer par rapport à la concurrence»

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Seulement quatre semaines après sa septième place aux Mondiaux de cyclo-cross de Bieles, la championne nationale est à nouveau sur le pont ce samedi et dimanche avec l'ouverture de la saison en Europe. «Il s'agira d'un bon test pour moi», estime la Cessangeoise.

(ER) - Seulement quatre semaines après sa septième place aux Mondiaux de cyclo-cross de Bieles, la championne nationale est à nouveau sur le pont ce samedi et dimanche avec l'ouverture de la saison en Europe. «Il s'agira d'un bon test pour moi», estime la Cessangeoise.

Christine, le switch entre le cyclo-cross et la route s'est-il bien passé?

Il n'y a pas de problème à ce niveau. Les choses étaient claires après les Mondiaux. Je n'ai pas eu le temps de recharger les batteries mais je n'avais pas trop le choix. J'aurais aimé débuter un peu plus tard ma saison mais nous avons quelques petits soucis d'effectif, l'équipe m'a demandé de m'aligner dès ce week-end. D'un autre côté, la forme n'est pas si mauvaise, je reste sur une saison complète de cross. Physiquement, je peux enchaîner même si je n'ai pas fait de stage avec les autres filles de l'équipe.

Justement dans quel état d'esprit vous trouvez-vous avant Het Nieuwsblad?

Après Belvaux, j'ai passé une semaine au ski. Mentalement, cela m'a fait un bien fou. Comme je l'ai dit, je n'ai pas travaillé spécifiquement en fonction de la route, j'ai aussi dû prendre mes repères avec le nouveau matériel. Pour en revenir à samedi et dimanche, je vais m'aligner sans la moindre pression. Je n'ai pas l'obligation de réussir un résultat. Mon objectif est avant tout d'aider mes équipières.    

Qu'attendez-vous des deux épreuves de ce week-end?

Het Nieuwsblad est une course que je connais et qui me convient. Comme lors de mes deux dernières participations, il y aura peut-être une bonne surprise à la clé (elle s'est classée 8e en 2015 et 10e en 2014). Il s'agira d'un bon test pour moi, cela va me permettre de me situer par rapport à la concurrence. Mes valeurs sont bonnes mais entre un entraînement et la compétition, il n'y a aucune comparaison. Prendre part au Nieuwsblad et au Omloop van het Hageland, cela ressemble un peu un week-end découverte même si je connais ces épreuves. Mais la priorité à mes yeux, c'est avant tout de placer une fille sur le podium. On se doit de débuter la saison sur une note positive.

La saison 2016 a été particulièrement dense avec une participation aux JO de Rio, un titre mondial par équipes et une saison complète de cross, quelles sont vos attentes pour 2017?

Cela m'a mangé pas mal d'énergie mais avec le recul, j'ai bien géré ces échéances par rapport aux attentes. Pour la suite des événements, c'est encore un peu flou mais je ne vois pas spécialement d'objectifs personnels, je vois plutôt les choses sur le plan collectif. Avec Boels-Dolmans, on est au devant d'une grande saison. Je suis souvent capitaine de route ce qui veut dire que je ne suis pas toujours leader mais cela ne m'empêche pas de remplir mon rôle à cent pour cent. J'espère pouvoir me mettre en évidence entre fin avril et début mai avec notamment Liège-Bastogne-Liège et le GP Elsy Jacobs.


Sur le même sujet

Elise Maes: «Remporter la Skoda Cross Cup serait super»
Elle est la surprise de ce début de saison de cyclo-cross: Elise Maes est la meilleure chez les dames sur le plan national, alors que personne ne l’attendait à ce niveau. La future membre de l'équipe Andy Schleck – Immo Losch se veut ambitieuse pour la suite de la saison.
Elise Maes (WNT Cycling) - Cyclocross Cessange 2018 - Foto: Serge Waldbillig
Michel Ries: «Le Giro U23 sera mon grand objectif»
Repéré sur le Tour de l’Avenir l’an dernier, Michel Ries a intégré la formation d'Alberto Contador, Polartec-Kometa en début de saison. Dirigé par Ivan Basso, Ries a pris part à ses premières courses professionnelles et affiche de belles ambitions.
Michel Ries sous le maillot de l'équipe nationale à Gand-Wevelgem. La promesse du cyclisme luxembourgeois a pointé le Giro comme prochain but.