Changer d'édition

Avant Fola - Jeunesse (dimanche à 18h): Mahmutovic: «Montrer qui est le boss à Esch»
Enes Mahmutovic prend le meilleur sur Ben Payal. Le jeune défenseur de 19 ans monte en puissance au Fola.

Avant Fola - Jeunesse (dimanche à 18h): Mahmutovic: «Montrer qui est le boss à Esch»

Photo: Ben Majerus
Enes Mahmutovic prend le meilleur sur Ben Payal. Le jeune défenseur de 19 ans monte en puissance au Fola.
Sport 3 min. 22.09.2016

Avant Fola - Jeunesse (dimanche à 18h): Mahmutovic: «Montrer qui est le boss à Esch»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Installé dans le onze de base du Fola depuis quatre matches, Enes Mehmutovic n'a pas l'intention d'en sortir. Surtout pas face à ses potes Marvin Martins et Milos Todorovic dimanche. «Faut montrer qui est le boss à Esch!» Paroles de Lallangeois.

Installé dans le onze de base du Fola depuis quatre matches, Enes Mehmutovic n'a pas l'intention d'en sortir. Surtout pas face à ses potes Marvin Martins et Milos Todorovic dimanche. «Faut montrer qui est le boss à Esch!» Paroles de Lallangeois.

Propos recueillis par Christophe Nadin

Enes, on commence à s'habituer à votre longiligne silhouette au Fola...

Oui, il était temps. J'ai quand même attendu trois ans.

Pourquoi cette éclosion si tardive?

Car j'avais encore pas mal de choses à améliorer. Je pensais que je jouerais plus la saison dernière, mais les coaches m'ont expliqué que je devais travailler mon placement, mon pied gauche et mon jeu vers l'avant.

C'est plus pratique de se retrouver sur la droite pour ce dernier point, non?

Oui. Je me suis retrouvé dans l'axe contre Rosport (3e journée) parce que Billy (Bernard) était malade la veille. Puis Tom (Laterza) a pris un carton rouge et le coach m'a placé à droite derrière. Je n'ai plus bougé. Même en Coupe!

Pensez-vous que vous serez encore titulaire contre la Jeunesse ?

On dit généralement que l'on ne change pas une équipe qui gagne. Alors oui, je pense que je vais débuter mais ce n'est pas moi qui décide...

Les derbies, ça vous parle?

Ce sera mon premier en équipe A. J'en ai vécu plein chez les jeunes. C'est toujours spécial. D'autant que je suis un Eschois pure souche. J'habite Lallange. Celui qui m'a marqué, c'était il y a trois ans à la Frontière. On avait été champions et j'étais dans les tribunes.

Vous devez sûrement avoir des potes en face?

Oui, Marvin Martins et Milos Todorovic. Lui m'a déjà envoyé un message pour me dire qu'ils venaient pour gagner. Moi je veux montrer qui est le boss à Esch-sur-Alzette.

Vous pourriez vous retrouver en face de Ken Corral...

Il est rapide, mais moi aussi je me défends dans ce domaine. Face à ce type de joueurs, il ne faut pas pratiquer un marquage au corps, mais laisser un peu d'espace. Mais pas trop...

Revenons un instant à votre placement. On vous attendait davantage en charnière centrale.

Oui, c'est mon poste de prédilection, mais j'ai joué à droite en scolaires et en cadets. Je peux jouer en n°6 aussi. Et même dans les buts comme lors d'un match chez les Juniors.

Ce Fola 2016-2017 est-il plus fort que celui de la saison dernière?

Plus fort, c'est difficile à dire, mais on est vraiment pas mal. On a juste laissé deux points contre le Progrès. Et ce, avec beaucoup de blessés. Cela montre qu'on a un groupe de qualité. Cette année, on a intégré des jeunes comme Stefan Lopes, Jordy Peiffer ou encore Joël Teles. Avec un gars d'expérience comme Muhamerovic pour nous encadrer, c'est bien.

Vous êtes armé pour récupérer votre titre alors?

Oui on peut jouer le titre, mais on pense d'abord à une qualification européenne. On parlera du titre après. Mais il n'y a pas que Dudelange dans cette course. La Jeunesse, Differdange et le Progrès ont aussi des arguments à faire valoir.

Votre nom est aussi apparu en sélection U21...

Oui, contre l'Arménie et le Danemark, je suis resté sur le banc. Ce n'est pas évident de lancer quelqu'un comme titulaire, mais je sais que Manu Cardoni va voir les matches de BGL Ligue.

Votre «autre» pays ne vous pas dragué?

Le Monténégro s'est renseigné auprès de mon père mais je n'ai plus eu de nouvelles depuis. Je suis bien décidé à percer avec le Luxembourg.

Une navette organisée par le Fola

Le CS Fola organise ce dimanche une navette à destination des supporters en vue du derby au stade Emile Mayrisch (18h). Les horaires sont de 17h à 18h pour le départ vers le stade et de 20h à 21h pour le retour après le match, au départ et à destination des arrêts de bus sur le parking de l'hôtel de ville d'Esch-sur-Alzette.

 

 


Sur le même sujet

Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.
Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine