Changer d'édition

Gilles Bourges: «Tous nos joueurs sont exemplaires»
Sport 3 min. 03.04.2017 Cet article est archivé
Avant FC Metz - Lyon

Gilles Bourges: «Tous nos joueurs sont exemplaires»

Pour Gilles Bourges, le FC Metz ne doit en aucun cas se relâcher dans sa course pour le maintien en fin de saison.
Avant FC Metz - Lyon

Gilles Bourges: «Tous nos joueurs sont exemplaires»

Pour Gilles Bourges, le FC Metz ne doit en aucun cas se relâcher dans sa course pour le maintien en fin de saison.
Photo: FC Metz
Sport 3 min. 03.04.2017 Cet article est archivé
Avant FC Metz - Lyon

Gilles Bourges: «Tous nos joueurs sont exemplaires»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Le FC Metz s’apprête à vivre une semaine délicate face à Lyon, ce mercredi (19h), puis à Bordeaux, samedi. Après une trêve internationale de près de trois semaines, les joueurs de Gilles Bourges, l’entraîneur-adjoint du FC Metz, reprennent contact avec la Ligue 1.

Le FC Metz s’apprête à vivre une semaine délicate face à Lyon, ce mercredi (19h), puis à Bordeaux, samedi. Après une trêve internationale de près de trois semaines, les joueurs de Gilles Bourges, l’entraîneur-adjoint du FC Metz, reprennent contact avec la Ligue 1.

Propos recueillis par Hervé Kuc

  • Gilles, comment avez-vous géré cette pause internationale?

Il y a sept joueurs qui sont partis rejoindre leur équipe nationale et nous avons donné un peu de repos aux autres éléments pour qu’ils puissent recharger les batteries. Depuis, nous sommes en phase d’activation pour accueillir Lyon ce mercredi dans les meilleures dispositions. Les conditions climatiques nous aident bien: le moral revient, les terrains reverdissent et les choses vont dans le bon sens. Nous devrions retrouver tout notre effectif face aux Lyonnais même si quatre garçons vont manquer ce rendez-vous.

  • Effectivement, Diabaté et Diagne n’étaient pas à Metz lors du match aller, Assou-Ekotto et Doukouré sont suspendus…

On gère ce fait comme on gère tous les joueurs suspendus. Nous serons onze sur le terrain et on sait que nous avons des garçons performants. De son côté, Lyon sera privé de Memphis Depay. La rencontre se déroulera à huis clos et c’est une première pour moi comme pour beaucoup de joueurs de notre effectif. C’est dommage d’en arriver là, de priver notre public d’une partie de haut niveau et d’évoluer dans une atmosphère très particulière. On en revient à la finalité: à quoi ça sert de faire un match de football sans la présence de spectateurs? La seule petite note positive réside peut-être dans le fait que les joueurs vont mieux nous entendre, mais c’est maigre comme consolation.

  • En comptant 35 points et neuf matchs à disputer, le FC Metz a-t-il fait le plus dur dans sa quête pour le maintien?

Non, on ne peut pas annoncer cela. Tant que les points nécessaires ne sont pas acquis, tout reste à faire. Nous avons fait une partie du chemin qui est jusqu’à présent logique et cohérente mais il faut conclure et souvent la conclusion est aussi difficile que d’emmagasiner 35 points. Aucun relâchement n’est possible! Prenons ces points qu’il nous manque encore, et si possible le plus rapidement possible.

  • Le mois d’avril sera chargé pour le FC Metz (14e, 35 points) avec six rencontres au programme. Cela vous fait-il peur?

Cela fait beaucoup mais nous ne sommes pas là pour nous lamenter sur notre sort. Aujourd’hui, tous nos joueurs sont exemplaires, tout le monde tire dans le même sens Nous avons la chance de retrouver la grande majorité de notre effectif au bon moment, je pense que c’est un atout décisif dans la course au maintien et il va falloir bien gérer les choses. Maintenant, je suis incapable de vous dire si le match à Bordeaux de samedi prochain (32e journée) sera plus difficile que la réception de Caen du 15 avril. Si nous sommes capables de rééditer notre prestation à Saint-Etienne (2-2), nous pourrions embêter beaucoup d’autres équipes loin de Saint-Symphorien.

  • Lorient a gagné à Nancy (3-2) puis dimanche dernier face à Caen (1-0). Est-ce un bien pour votre formation?

Je n’ai aucunement un esprit d’animosité mais c’est peut-être aussi bien que Nancy se soit incliné sur ce match-là, mais seul l’avenir nous dira si effectivement cela était une bonne chose. Je ne me réjouis jamais du malheur des autres.

  • Metz - Lyon de ce mercredi est-il un match «bonus» pour vous?

Pas du tout. C’est un match qui manque dans notre calendrier. Avant que la partie ne soit arrêtée (1-0, 16e journée, affaire des pétards), nous avions le match en main, nous étions devant. Nous allons donc tout faire pour récupérer des points face aux Lyonnais.


Sur le même sujet

Observateur avisé du dernier FC Metz-PSG, Stéphane Borbiconi espère que les Messins entreront beaucoup mieux dans leur match à Lorient ce samedi (20h) que cela n’a été le cas face aux Parisiens. Il mise sur un partage des points avant de recevoir Nancy le 29 avril.
Cheick Diabaté a les crocs. Ce sera un atout indispensable pour ramener quelque chose de Lorient.
Trop souvent blessé cette saison, le capitaine messin Kevin Lejeune (32 ans) n’est pas satisfait de son parcours. Il est de nouveau apte à postuler à une place au sein du groupe FC Metz qui s’apprête à souffrir lors de son prochain déplacement à Lyon (27e journée) ce dimanche (17h).
Kopfballduell zwischen Kevin Lejeune (FC Metz #22) und Hiroki Sakai (Olympique Marseille #2)
/ Fussball, Frankreich, Ligue 1, Saison 2016-2017, 23. Spieltag / 03.02.2017 /
FC Metz - Olympique Marseille / 
Stade Saint-Symphorien, Metz /
Foto: Ben Majerus
Après une nouvelle défaite du FC Metz en championnat à domicile (2-3 face à Saint-Etienne), l'ex-gardien grenat Michel Ettorre (57 ans) fait le tour de l'édifice mosellan. Il évoque l'obligation de recruter dans des championnats «mineurs», parle du passé avec pudeur et sans jamais vouloir donner des leçons.
Michel Ettorre «Les Messins doivent repartir en tablant sur la formation»
Football / Après FC Metz - Nice (0-0)
Témoin privilégié et attentif des prestations messines à Saint-Symphorien, Denis Balbir croit en les valeurs de la maison messine pour réussir à se maintenir. Néanmoins, il pointe du doigt l’absence d’un buteur capable d’inscrire entre huit et dix buts par saison et se demande pourquoi le FC Metz n’a pas enrôlé Julien Feret (Caen), un temps sur les tablettes mosellanes.
Chris Philipps, ici au côté de Niklas Hult, s'est découvert des talents de patineur samedi soir. L'international luxembourgeois a bien plu à Denis Balbir.