Changer d'édition

Aurélien Joachim: «Retrouver le plaisir du jeu à Virton»
Sport 4 min. 26.07.2018 Cet article est archivé

Aurélien Joachim: «Retrouver le plaisir du jeu à Virton»

Aurélien Joachim a joué un match amical sous ses nouvelles couleurs virtonaises, mercredi soir à Bitbourg

Aurélien Joachim: «Retrouver le plaisir du jeu à Virton»

Aurélien Joachim a joué un match amical sous ses nouvelles couleurs virtonaises, mercredi soir à Bitbourg
Stéphane Guillaume
Sport 4 min. 26.07.2018 Cet article est archivé

Aurélien Joachim: «Retrouver le plaisir du jeu à Virton»

Au sortir d’une saison galère avec le Lierse, qui a déposé le bilan en fin de saison, Aurélien Joachim (32 ans, 72 sélections) a surpris tout son monde en signant un contrat de deux ans (+1 en option) à l’Excelsior Virton, club de Division 1 Amateurs belge (D3). La reprise du club par Flavio Becca n’est évidemment pas étrangère à son retour en Gaume.

Propos recueillis à Bitbourg par Vincent Lommel

Aurélien, suite à la faillite du Lierse, vous étiez libre de tout contrat. Votre décision de lier votre destinée avec celle de Virton n'est-elle pas surprenante?

A la suite à l’arrêt du Lierse, mais aussi de mon but inscrit face à la Géorgie en amical avec la sélection le 5 juin, j’ai reçu plusieurs propositions, émanant de Belgique, d'Italie, de Chypre, de Turquie, etc...  J’ai pesé le pour et le contre, car je devais tenir compte de la famille, et je n’avais plus envie de signer dans un club sans avoir la certitude de toucher mon salaire à la fin du mois. J’ai assez donné, avec le CSKA Sofia, le White Star, et enfin le Lierse. Je connais Flavio Becca suite à mon passage à Dudelange (au cours de la saison 2011-2012, ndlr). Il m’avait tout de même mis des bâtons dans les roues pour mon transfert à Willem II Tilburg à l'époque, mais c’est du passé. Depuis lors, il a pris régulièrement de mes nouvelles. Par le passé, Philippe Emond (président de l'Excelsior Virton de 2010 à 2016, ndlr) m’avait approché pour revenir à Virton, mais les ambitions du club étaient alors incomparables à celles en vigueur aujourd'hui. Avec Flavio, c’est du sérieux! D’un autre côté, j’avais aussi envie de signer un bon dernier contrat au sein d’un club développant un football offensif, et ne bagarrant pas pour sa survie. Ceci explique mon choix. De plus, il entre dans mes intentions d’acheter une maison à Etalle, non loin de Virton.

La reprise des entraînements a eu lieu il y a une dizaine de jours, avec un groupe composé de vingt-neuf joueurs entièrement professionnels, et un nouvel entraîneur, Marc Grosjean, passé par le F91 Dudelange de 2009 à 2011. Quelles sont vos premières impressions et vos objectifs?

Très bonnes! Il y a aussi dix-huit nouveaux éléments. La qualité est présente mais, assurément, il faudra un peu de temps pour créer une équipe. N’empêche, l’optimisme est de mise, et je sens beaucoup d’enthousiasme. Le projet des dirigeants est ambitieux: monter, tôt ou tard, d’une division (de D1 amateurs à la D1B),  avant, pourquoi pas?, d'accéder à l'élite, soit la Jupiler Pro League. Le championnat sera long - 30 journées, puis le Top 4 disputera un mini-championnat (6 matches) avec la division des points par deux au terme de la phase classique. Je souhaite apporter ma pierre à l’édifice. Je sors d’une saison tellement compliquée - 3 buts et 3 assists - avec le Lierse. Mon envie est d’abord de retrouver le plaisir du jeu et d’aider Virton à être champion. Si je marque, tant mieux, sinon ce n’est pas grave. Le ballon est rond et le terrain est vert. On verra. Je me sens bien.

Suite à votre transfert, avez-vous été en contact avec Luc Holtz?

Oui, le sélectionneur a pris de mes nouvelles. Il m'a aussi demandé de ne pas me blesser d’ici le début de la Ligue des Nations, programmé le samedi 8 septembre contre la Moldavie (rires). On connaît nos adversaires dans cette nouvelle compétition, la Biélorussie, Saint-Marin et la Moldavie, pour les avoir déjà affrontés. Je manquerai des matches avec Virton (3), mais c’est comme ça - Moris, Holter, Prudhomme et Tinelli, peut-être, aussi. On a le droit d’être ambitieux, même si la Biélorussie me semble être un niveau au-dessus du nôtre, bien que les Roud Léiwen aient pris 4 points sur 6 face aux Biélorusses lors des qualifications pour la Coupe du monde en Russie. L’équipe nationale endossera pour une fois le rôle de favori, et non plus d’outsider. C'est une nouvelle donne qui change considérablement l'approche.

Des nouvelles des autres Luxembourgeois à Virton

Outre Aurélien Joachim, ils sont trois Luxembourgeois, internationaux A ou Espoirs, à avoir rejoint l'Excelsior Virton cet été: le gardien Anthony Moris, Dwayn Holter, ainsi que Loris Tinelli, alors que Luca Prudhomme faisait déjà partie de l'effectif gaumais la saison dernière.

Dwayne HOLTER. Victime d’une inflammation au pubis, l'international A (14 sélections) a quitté le groupe, en stage à Bitbourg cette semaine, mercredi matin. Il ira consulter un spécialiste à Arlon et au Luxembourg. Le staff médical ne veut prendre aucun risque.

Luca PRUDHOMME. Le milieu de terrain ne figurait pas sur la feuille de match lors du match amical disputé mercredi soir contre Bitbourg (D5 allemande, victoire de Virton... 8-0). L'entraîneur Marc Grosjean avait choisi d'aligner deux équipes différentes, une en première et une autre en deuxième mi-temps.

Anthony MORIS. Arrivé en stage à Bitbourg lundi matin, l'ex-gardien du FC Malinois n'a pas participé non plus au match amical de mercredi. Par contre, Joachim (1re mi-temps) et Tinelli (2e période) étaient de la partie.

 


Sur le même sujet

La question s'est posée pour le président de la Fédération luxembourgeoise de foot mais le patron de la FLF met chacun face à ses responsabilités, sans rien imposer. Paul Philipp revient sur la nouvelle saison marquée par le covid mais aussi les prochains matches des Lions Rouges.
WO fr , Monnerich , ITV Paul Philipp , Presdeint Federation Luxembourgeoise de Football , FLF , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Aurélien Joachim, Anthnoy Moris et Lucas Prudhomme se sont envolés ce mercredi matin pour un stage hivernal de cinq jours en Espagne avec leur club belge de l'Excelsior Virton (D1 Amateurs), au contraire de Dwayn Holter et de Loris Tinelli, restés à quai et vraisemblablement amenés à quitter Virton lors du mercato hivernal.
Dwayn Holter (Royal Excelsior Virton - 27) / Fussball Croky Cup Belgien, 1/16 Finale, Saison 2018-2019 / 26.09.2018 / Royal Excelsior Virton - KAA Gent / tade Yvan Georges Virton / Foto: Yann Hellers
Après une saison difficile sous le maillot des U23 de Schalke, Florian Bonhert, qui fêtera en novembre son 21e anniversaire, s'est relancé du côté de Pirmasens où il a retrouvé le terrain, l'envie de jouer et la confiance. Confession.
Florian Bohnert (Luxemburg #5) Freisteller, Einzelbild, Aktion, Ganzkörper

/ Fussball, Saison 2018-2019, Freundschaftsspiel / 04.09.2018 /
Nationalmannschaft Luxemburg - Arminia Bielefeld / 
Stade Josy Barthel, Luxemburg /
Foto: Ben Majerus
Après deux saisons au F91, Michaël Clepkens (30 ans) a signé un contrat de trois ans avec l’ambitieux club anversois de Beerschot-Wilrijk en D1 amateurs. Samedi, Virton a fait les frais du retour au premier plan d'une institution en Belgique en s'inclinant trois buts à rien. «Je revis», s'est réjoui Mika.
Michaël Clepkens goûte à nouveau aux joies d'une place de titulaire. Dans une équipe en pleine bourre de surcroît.