Changer d'édition

Allegro: «Le FC Metz est l'une des plus belles équipes de Ligue 2»
Sport 4 min. 03.03.2019

Allegro: «Le FC Metz est l'une des plus belles équipes de Ligue 2»

Samuel Allegro: «Les staffs techniques doivent savoir détecter la moindre période de relâchement».

Allegro: «Le FC Metz est l'une des plus belles équipes de Ligue 2»

Samuel Allegro: «Les staffs techniques doivent savoir détecter la moindre période de relâchement».
Photo privée
Sport 4 min. 03.03.2019

Allegro: «Le FC Metz est l'une des plus belles équipes de Ligue 2»

Les Messins s’en vont au Havre ce lundi (20h45) pour tenter de faire le trou en tête de la Ligue 2. Sunzu est suspendu mais Vincent Hognon dispose d’un effectif de qualité pour ne pas rentrer bredouille de ce délicat déplacement. L’ex-Messin Samuel Allegro présente les débats.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Samuel, comment analysez-vous la situation en haut de tableau de la Ligue 2?

Les deux clubs que l’on attendait sont là. Le FC Metz a réussi une superbe entame de parcours avec sept victoires de rang et ensuite il a pu en profiter pour utiliser ses jokers quand cela était un peu plus délicat. Brest est une formation solide qui est moins bien partie mais qui a su être performante assez rapidement. Le mois de mars est une période charnière et cruciale: soit tu gardes la bonne dynamique et dans ce cas tu files au poteau d’arrivée en gardant ton rang, soit tu craques et tu perds ton objectif d’accéder à la Ligue 1.

Les Messins se déplacent au Havre ce lundi. Est-ce une destination compliquée?

Oui. D’autant plus que les Havrais peuvent encore espérer finir parmi les cinq premiers et disputer les matches de barrage. Le Havre est capable d’embêter n’importe qui en Ligue 2, mais Metz est l’une des plus belles équipes de ce championnat. La rencontre devrait être équilibrée et les Grenat ont les moyens de ne pas la perdre. Le staff technique mosellan accomplit un gros boulot malgré l’absence de Frédéric Antonetti.

Depuis quelques semaines, en Ligue 1 comme en Ligue 2, les rencontres sont très souvent reprogrammées. Quelles incidences ces changements peuvent-ils avoir sur une équipe?

La préparation du match n’est plus la même. Les équipes naviguent entre un temps de récupération qui peut être élevé puis soudainement plus court. Là, intervient alors le travail de tous les staffs techniques: savoir détecter la moindre période de relâchement qui pourrait intervenir tout au long de la semaine avant la rencontre. De toute façon, une accession en ligue 1 s’obtient aussi de manière psychologique.

A douze étapes de la fin, pouvez-vous nous livrer votre quinté gagnant?

Metz, Brest, Lorient, Lens et le Paris FC. Le FC Metz (1er, 56 points) peut s’appuyer sur une défense de grande qualité. Le Brest de Jean-Marc Furlan (2e, 54) je connais car j’ai vu évoluer cette équipe à plusieurs reprises, c’est organisé et costaud. Lorient (3e, 49) revient fort même s’il a chuté face à Orléans. Le Paris FC (4e, 46) a été régulier toute la saison et Lens (5e, 45) a la pression sur les épaules car il détient le plus gros budget de la L2.

La lutte pour la descente est également lancée: qui va descendre en National?

Je dois malheureusement citer le Red Star (20e, 21 points), un de mes anciens clubs et il me tient particulièrement à cœur. Chaque année, il renouvelle son effectif à plus de 50 % et on s’aperçoit que cette année la mayonnaise ne prend pas. Béziers (19e, 22) va avoir du mal à améliorer sa situation et Sochaux (18e, 25) car en interne le club doubiste semble également en souffrance.

L’enjeu de la rencontre. Le FC Metz (1er, 56 points) a encore besoin d’une quinzaine de points, ou un peu moins selon les données du moment, pour valider son billet pour la Ligue 1. Soit cinq succès au cours des douze dernières journées restant à disputer. Avec sérieux et détermination, deux des qualités messines, l’objectif devrait être atteint.

 Ce lundi, pour se rendre au Havre, Vincent Hognon va néanmoins devoir combler l’absence pour suspension de son défenseur central Stoppila Sunzu et de Thomas Delaine. Le latéral gauche est remplacé par le jeune Raouf Mroivili.

Un réajustement défensif qui ne devrait en rien bouleverser un équilibre d’équipe souvent costaud cette saison. A l’aller, les Havrais avaient su parfaitement jouer le coup pour s’imposer à Metz (1-0, 9e journée) et les partenaires de Renaud Cohade seront animés d’un petit sentiment revanchard sur la pelouse du stade Océane.

Le prono de la rédaction. Le FC Metz pourrait profiter du revers lorientais (1-3 face à Orléans) et du partage des points de Brest à Châteauroux (2-2) pour avancer un peu plus vers son objectif, en cas de succès au Havre. Oui, mais le HAC lorgne encore sur une place de barragiste. Notre pronostic: 1 à 1.

L’avis de Vincent Hognon. «Nous sommes sur une bonne série mais on va affronter un adversaire qui nous a battus à l’aller à Saint-Symphorien. Le Havre est une équipe qui possède beaucoup d’ingrédients pour accéder à la Ligue 1: des joueurs intéressants et confirmés à ce niveau de jeu. Cette saison, le FC Metz voyage bien car Frédéric Antonetti sait bâtir des formations solides et qui savent jouer au ballon. On va essayer de confirmer les bonnes choses entrevues lors des derniers matches.» 


Sur le même sujet

Cartier: «Mon ami Daf est à Sochaux mais Metz va l'emporter»
Le FC Metz peut réaliser une excellente affaire comptable en distançant Sochaux ce lundi (20h45). En cas de succès, le club grenat compterait alors onze points d’avance sur Lorient (3e) à dix journées de la fin du championnat. Albert Cartier préface la rencontre.
Albert Cartier connaît Sochaux comme sa poche et estime que les Doubistes n'inquiéteront pas les Messins ce lundi.
Philippe Piette: «A part le FC Metz, aucune équipe ne m’impressionne en L2»
Après avoir peiné face au Red Star (2-0), le FC Metz reprend du service en Ligue 2 en se déplaçant à Valenciennes (18e journée) ce lundi (20h45). Sans Frédéric Antonetti, mais avec un groupe désireux de bien négocier la dernière ligne droite d’un championnat jusqu’ici très bien négocié. L’ex-Messin Philippe Piette commente les débats