Changer d'édition

Alex Knaff, l’oasis au milieu du désert
Sport 4 min. 29.11.2022
Tennis luxembourgeois

Alex Knaff, l’oasis au milieu du désert

Il a grimpé de façon spectaculaire dans le classement mondial, passant du 1.200e rang en début d’année à la 600e place aujourd’hui.
Tennis luxembourgeois

Alex Knaff, l’oasis au milieu du désert

Il a grimpé de façon spectaculaire dans le classement mondial, passant du 1.200e rang en début d’année à la 600e place aujourd’hui.
Photo: Christian Kemp
Sport 4 min. 29.11.2022
Tennis luxembourgeois

Alex Knaff, l’oasis au milieu du désert

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le tennis luxembourgeois masculin est en train de se trouver un nouvel étendard après de longues années d’errance.

C'est difficile de pousser à l'ombre d'un séquoia. Gilles Muller a beau ne plus occuper le champ médiatique, il n'en reste pas moins la référence absolue quand on parle de tennis et du Luxembourg. Pas question pour Alex Knaff d'en prendre ombrage. Au contraire. «Ce fut mon idole de jeunesse», confesse le droitier cornaqué par l'ancienne gloire sur certains tournois. «Il m'a beaucoup apporté. La rigueur à l'entraînement et l'attitude sur le terrain en particulier. La mienne n'était pas bonne. J'avais tendance à m'énerver, à tomber les épaules. En faisant un peu de vidéo, on voyait quelqu'un qui n'avait pas confiance en soi. J'ai rectifié ça.»


TOPSHOT - Serbia's Novak Djokovic celebrates after winning his first round-robin match against Greece's Stefanos Tsitsipas at the ATP Finals tennis tournament on November 14, 2022 in Turin. (Photo by Marco BERTORELLO / AFP)
Open d'Australie 2023: visa accordé pour Djokovic
Novak Djokovic, interdit de territoire à ce jour, va bénéficier d'un visa lui permettant de participer en janvier à l'Open d'Australie (16-29 janvier), un an après son expulsion du pays liée à son absence de vaccination contre le Covid, ont rapporté mardi les médias nationaux.

Une collaboration fructueuse pour celui qui a grimpé de façon spectaculaire dans le classement mondial, passant du 1.200e rang en début d'année à la 600e place aujourd'hui.

Plus de 50 victoires

«J'aurais signé pour ce classement-là en début de saison», raconte le joueur de 24 ans. «Je suis toujours un peu frustré quand je perds mais pour une première année complète sur le circuit, gagner plus d'une cinquantaine de matchs, c'est vraiment pas mal.»

Derrière ce bilan comptable et cette progression fulgurante au classement, il y a bien d'autres motifs de satisfaction qui ont jalonné l'année 2022 du joueur du TC Schifflange. «Mon jeu et devenu beaucoup plus solide et j'ai pris beaucoup de confiance. Quand je me présente sur un tournoi Future, je suis sûr de pouvoir aller au bout alors qu'avant je regardais les autres et je me disais que je n'avais peut-être pas ma place», avoue-t-il. «Désormais, je sers mieux, je fais plus mal du fond du court et je suis plus régulier.»


Sport,Paralympic Days 2022,Para Sports,Rehazenter Kirchberg,Lux Rollers - Wiesbaden Luxembourg,30.10.2022
«Nous devrions avoir la même visibilité que les autres»
Le Rehazenter a ouvert ses portes au public le week-end dernier, dans le cadre du plus grand événement para-sportif du pays. Retour sur l’évènement.

Des progrès qui se sont matérialisés au cours d'une saison et plus singulièrement ces derniers mois. «Je rentre d'une tournée aux États-Unis où j'ai bien joué. J'ai notamment gagné le tournoi de Tallahassee après de rudes batailles en quart puis en demi-finales. Sans doute que je n'aurais pas gagné ces matchs-là avant. Un pote m'accompagnait là-bas et ça change beaucoup de choses. Se sentir encouragé, parler d'autres choses après un match, ça fait un bien fou. Mais si je dois ressortir un match référence cette année, c'est sans doute celui contre l'Allemand Henri Squire à Sheffield au début du mois d'octobre. Il m'avait battu à la fac et j'ai pris ma revanche.» On parle tout de même d'un joueur qui gravite autour de la 300e place mondiale.

La Coupe Davis dans le viseur

Un repère qu'Alex Knaff refuse de pointer du doigt pour les prochains mois. «Il n'est pas question que je me fixe un objectif de classement pour la fin de l'année 2023. Je veux continuer à enchaîner beaucoup de tournois et à faire progresser mon jeu. Si je peux quitter petit à petit le circuit Future pour les Challengers, ce serait super», poursuit celui qui est en quête d'un coach pour voyager la saison prochaine. «Ça va m'aider dans la gestion d'un match et d'un tournoi.»


Kim Clijsters. Tennis : Luxembourg Ladies Tennis Masters, welcome dinner. Parc Hôtel Alvisse, Dommeldange. Foto : Stéphane Guillaume
La victoire de la première édition revient à Kim Clijsters
La Belge Kim Clijsters s'est imposée dimanche lors de la première édition du Luxembourg Ladies Tennis Masters à la Coque.

En attendant, le grand droitier cherche encore un ou deux tournois cette année avant de basculer en 2023 où l'un des premiers objectifs sera la Coupe Davis et la réception de l'Afrique du Sud le premier week-end de février dans le Groupe II que le Luxembourg a rejoint. «J'espère que le CNT sera plein. On a peut-être un coup à jouer. Ça dépendra notamment de la présence de Lloyd Harris qui s'est fait opérer dernièrement. J'ai joué contre un autre Sud-Africain (Philip Henning) que j'ai battu aux Etats-Unis mais il ignorait s'il serait de la partie en raison de ses études.»

Beaucoup de zones d'ombre entourent encore ce match, mais de plus en plus de certitudes renforcent un tennis luxembourgeois en souffrance depuis des années. Derrière Mandy Minella, la jeune Marie Weckerle tente une percée. Chez les garçons, Alex Knaff a emmené dans son sillage Chris Rodesch alors que Raphael Calzi propose de belles choses en double.

Ce vent nouveau ne doit pas s'arrêter de souffler. Il ne refroidit pas un Alex Knaff à la cool attitude. «Je ne serai jamais un deuxième Gilles Muller et je ne ressens pas cette pression de porte-drapeau du tennis grand-ducal.» Sans se préoccuper du qu'en-dira-t-on, le Schifflangeois trace sa route dans la jungle des tournois.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Henri Leconte réside au Grand-Duché où l'ancien tennisman s'adonne à son autre passion: le golf. Ce mercredi, il organise un tournoi dont une partie des bénéfices sera reversée à la Fondation Kiibskrank Kanner. Une association qui le touche...
La belle aventure d'Eléonora Molinaro dans le tableau Juniors de Roland Garros a pris fin ce jeudi. La Luxembourgeoise de 17 ans a plié face à la jeune Américaine Cori Gauff (14 ans). A Bol (Croatie), la n°1 grand-ducale, Mandy Minella (32 ans, WTA 286) a subi la loi de la Colombienne Mariana Duque-Marino (WTA 112) au deuxième tour.
Eléonora Molinaro a quitté Roland Garros la tête haute après un parcours de haute tenue.
Eleonora Molinaro a poursuivi sur sa lancée dans la station balnéaire turque. La promesse des Arquebusiers, 823e au classement mondial, a balayé l'Allemande Yana Mordeger (20 ans, WTA 601) 6-2, 6-0 pour s'ouvrir les portes du dernier carré.
Les sensations sont bonnes pour Eleonora Molinaro en ce début d'année!