Changer d'édition

A qui profite l'association Joachim - Turpel
Sport 4 min. 14.11.2018 Cet article est archivé

A qui profite l'association Joachim - Turpel

Aurélien Joachim a éclipsé plusieurs fois Dave Turpel. Tant que ça profite à l'équipe...

A qui profite l'association Joachim - Turpel

Aurélien Joachim a éclipsé plusieurs fois Dave Turpel. Tant que ça profite à l'équipe...
Photo: Ben Majerus
Sport 4 min. 14.11.2018 Cet article est archivé

A qui profite l'association Joachim - Turpel

Aurélien Joachim et Dave Turpel sont-ils complémentaires? Leur association à Minsk n'a pas été couronnée de succès mais la cohabitation a déjà porté ses fruits. Elle a même souvent permis à l'un des deux de briller. Décryptage.

(tof et DH). La complémentarité est l'un des sujets préférés des amoureux du foot. Elle anime les troisièmes mi-temps. Deux joueurs présentent des points communs et se retrouvent en même temps sur le terrain à des postes rapprochés. Un non-sens pour certains, un détail pour d'autres qui avancent comme arguments que deux bons joueurs se trouveront tout le temps.


Eden Hazard et Kevin De Bruyne ont mis longtemps avant de rayonner de concert chez les Diables Rouges. Paul Pogba a parfois semblé chercher ses marques avec Ngolo Kanté dans son dos chez les Bleus. La sélection luxembourgeoise est aussi concernée par ce problème de riches.


Aurélien Joachim et Dave Turpel sont les deux meilleurs attaquants de pointe des Lions Rouges depuis de nombreuses années. Le Virtonais de 32 ans (75 sélections) est en passe de devenir le buteur le plus prolifique de l'histoire de la sélection. Avec 14 buts à son actif, il ne pointe qu'à deux longueurs de Léon Mart.


Le Dudelangeois, lui, affiche 39 sélections à son compteur et trois réalisations. Il pourrait souffrir de la comparaison, mais lors de ses quatre premières années, il a plus souvent été remplaçant que titulaire.


Leur première présence côte à côte remonte au 10 septembre 2013 face à l'Irlande du Nord. Ce jour-là, Luc Holtz propose un 4-4-2. Joachim égalisera pour le Luxembourg en fin de première mi-temps. Cette symbiose ne sera pas à l'ordre du jour à chaque rendez-vous de la sélection. On se souviendra notamment de matches amicaux contre le Cap-Vert synonymes de fiasco.


Au fil des campagnes et des matches amicaux, on retrouvera le tandem en action avec, ces derniers temps, un Turpel plus excentré pour prendre l'espace. Un exercice que le Dudelangeois apprécie, mais bien plus lorsqu'il se présente dans l'axe. Par contre, dos au but, Joachim se montre plus précieux. Le Virtonais a souvent mis à profit cette collaboration puisqu'il a marqué la moitié de ses buts en présence de son camarade de jeu à ses côtés. Dave Turpel, lui, attend toujours d'inscrire son premier but sous le regard de son aîné.


A défaut de pouvoir interroger les joueurs sur cette vie en commun sur la pelouse en raison du huis clos décrété, Luc Holtz avait livré son impression avant le début du stage. «Aurélien a un peu plus d'expérience, de calme et de lucidité. Mais on ne peut pas reprocher à Auré quand Dave ne marque pas parce qu'il se procure pas mal d'occasions. Mais cela n'a pas d'importance sur leur association. Dave a aussi davantage joué sur le côté gauche car je voulais qu'il ait plus d'espace pour percuter, dans ce domaine il est très bon. Leur association n'a parfois pas bien marché, mais parfois elle a très bien fonctionné comme ce match contre l'Irlande du Nord, au tout début du 4-4-2. Auré avait marqué, mais Dave avait encore eu pas mal d'occasions. Contre l'Ukraine, il avait notamment perdu un face-à-face, c'est dû à la situation de stress, le temps moindre pour prendre sa décision. Mais ça va venir. La fraîcheur physique joue aussi un rôle important dans la précision dans le dernier geste. Aujourd'hui, j'ai toutes les possibilités: deux pointes, une pointe et un soutien, un homme de plus au milieu. L'état de forme et la fraîcheur seront déterminants dans la composition de mon onze de base.»


Le sélectionneur va-t-il de nouveau tenter le pari de l'association d'entrée contre la Biélorussie? L'expérience peu concluante du match aller ne plaide pas en faveur de la formule. La forme du moment est cependant parfois plus forte que la logique.

Les cinq chiffres à retenir

0


Dave Turpel n'a jamais marqué lorsque Aurélien Joachim était sur le terrain.

5


Dave Turpel a remplacé quatre fois Aurélien Joachim au cours d'un match. A trois reprises dans une partie amicale (en Italie, face au Portugal et la Bosnie-Herzégovine) puis une fois en Espagne lors de la campagne qualificative pour l'Euro 2016. L'inverse ne s'est produit qu'à une reprise. C'était face à la Moldavie lors de la Ligue des Nations. Joachim a relayé Turpel à l'heure de jeu.


Turpel remplace Joachim contre le Portugal. C'est arrivé à quatre reprises.
Turpel remplace Joachim contre le Portugal. C'est arrivé à quatre reprises.
Photo: Fabrizio Munisso

7


Aurélien Joachim a inscrit 7 de ses 14 buts lorsque Dave Turpel était sur le terrain.

17


Aurélien Joachim et Dave Turpel ont cohabité à 17 reprises lors des matches internationaux.

874


Aurélien Joachim et Dave Turpel ont joué 874 minutes côte à côte en sélection lors de matches internationaux.


Sur le même sujet

Tom Saintfiet: «J'ai vu 112 matches en cinq mois»
Globe-trotter de la planète foot, le Belge Tom Saintfiet a repris la sélection maltaise il y a cinq mois. Boulimique de ballon rond, le technicien flamand a vu toutes les équipes du pays mais doit opérer un choix parmi 56 joueurs.
Tom Saintfiet connaît tous les joueurs luxembourgeois par coeur.
Football féminin: Mamer assomme Bettembourg
Junglinster est champion d’automne et passera l’hiver au chaud avec quatre points d’avance sur une étonnante équipe de Lintgen, cinq sur Mamer qui s'est réveillée et sept sur celle de Bettembourg qui, avec un match de moins, est en perte de vitesse.
Roberta da Silva (ASW) gegen Melissa Goncalves (16)
Foto: Serge Daleiden
Le jeu et les joueurs: Dave Turpel n'a pas (encore) l'instinct de «tueur»
L'équipe nationale a de nouveau pris son rendez-vous international par le bon bout. Le 4-4-2 mis en place par Luc Holtz, samedi soir, a failli se montrer payant par deux fois en début de match mais, idéalement placé, Dave Turpel  n'a pas trouvé les filets visiteurs. Yarmolenko, lui, s'est montré plus «tueur» et l'Ukraine s'est imposée 3-0. Dommage...
Dave Turpel, ici face Tymoshchuk, aurait peut-être pu inverser le cours de cette rencontre face à l'Ukraine.