Changer d'édition

8es de finale aller de la Ligue des champions: Le PSG craque en fin de match, Liverpool à sa guise
Cristiano Ronaldo a signé un doublé face au PSG

8es de finale aller de la Ligue des champions: Le PSG craque en fin de match, Liverpool à sa guise

Photo: AFP
Cristiano Ronaldo a signé un doublé face au PSG
Sport 5 min. 14.02.2018

8es de finale aller de la Ligue des champions: Le PSG craque en fin de match, Liverpool à sa guise

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Le choc des 8es de finale de la C1 Real Madrid - PSG a tenu toutes ses promesses et a vu le succès sur le fil 3-1 des Espagnols. Dans l'autre match de la soirée, Liverpool a confirmé la bonne tenue des clubs anglais en allant s'imposer 0-5 à Porto.

Le choc des 8es de finale de la C1 Real Madrid - PSG a tenu toutes ses promesses et a vu le succès sur le fil 3-1 des Espagnols. Dans l'autre match de la soirée, Liverpool a confirmé la bonne tenue des clubs anglais en allant s'imposer 0-5 à Porto.

Par Jean-François Colin

Pari audacieux pour un Paris conquérant de la part d'Unaï Emery, qui opte pour les inexpérimentés (à un tel niveau!) Giovani Lo Celso en sentinelle devant la défense et Yuri Berchiche côté gauche en défense. De plus, Presnel Kimpembe est préféré en raison d'un «choix tactique» à Thiago Silva. Et pas de trace du nouveau venu, Lassana Diarra. En face, Zinédine Zidane fait confiance à Isco et renvoie Gareth Bale sur le banc, alors que Dani Carvajal est suspendu.

La toute grosse affiche des huitièmes de finale s'engage à toute allure, avec une grosse pression du Real sur la défense parisienne. Mais les joueurs d'Unaï Emery gèrent parfaitement les vingt premières minutes. Aréola sauve les meubles dans un face-à-face qu'il remporte... du visage devant Cristiano Ronaldo (28e), et cinq minutes plus tard, le centre de la droite de Kylian Mbappe trouve Neymar, dont la feinte géniale aboutit en retrait à Adrien Rabiot: le milieu de terrain parisien crucifie Keylor Navas du plat du pied droit (0-1, 33e).

Le Parisien Adrien Rabiot (de dos, en noir) marque d'un plat du pied droit à la 33e minute
Le Parisien Adrien Rabiot (de dos, en noir) marque d'un plat du pied droit à la 33e minute
Photo: AFP

Le dernier rempart parisien Alphonse Aréola se montre à nouveau déterminant sur un terrible envoi de Benzema (43e), mais suite au corner subséquent, Lo Celso fait l'étalage de toute son... inexpérience, en retenant clairement Toni Kroos du bras dans le grand rectangle, et provoque le penalty indiscutable que convertit Cristiano Ronaldo juste avant le repos (1-1, 45e). Soit déjà le... 115e but du Portugais en Ligue des champions, le centième sous les couleurs du Real Madrid!

Changement de décor à la reprise: les Madrilènes ne parviennent plus à imprimer la même pression sur la rencontre. Le tir à ras de terre de Mbappe est détourné par Navas au prix d'une belle détente (49e). Au fil de la seconde période, le PSG monte en puissance et pose son empreinte sur la rencontre.

Paris a le match en mains, mais les Merengue restent dangereux en contre, et ils vont faire très mal dans les dix ultimes minutes. A sept minutes de la fin, un cafouillage de la défense parisienne, ponctuée d'une remise de la main hasardeuse d'Aréola dans l'axe permet à ce diable de Cristiano Ronaldo de signer un doublé (2-1, 83e). Mieux (ou... pire, c'est selon...): cent quatre-vingt secondes plus tard, Marcelo est à la réception d'un centre précis de la gauche d'Asensio: sa reprise en un temps du pied gauche ne laisse aucune chance à Aréola (3-1, 86e).

Le double tenant du trophée, en difficulté tout au long de la deuxième mi-temps, largué en Liga, a prouvé qu'il a des ressources et qu'il faudra encore compter avec lui!

Le Brésilien du PSG, Neymar (à dr.) déborde le Madrilène Isco (en blanc)
Le Brésilien du PSG, Neymar (à dr.) déborde le Madrilène Isco (en blanc)
Photo: AFP

Rien n'est évidemment perdu pour le Paris Saint-Germain, mais ces deux buts encaissés en fin de match pourraient peser lourd dans la balance finale. Le match retour vaudra de toute façon la peine d'être vécu.

Porto boit la tasse contre Liverpool

A Porto, Liverpool doit se passer d'Emre Can, suspendu, tandis que Jürgen Klopp a choisi de titulariser Dejan Lovren en lieu et place de Joël Matip dans l'axe central défensif, ainsi que Loris Karius au lieu de Simon Mignolet dans les cages. Chez les Dragons, le milieu défensif Danilo est absent, et Felipe est suspendu.

La possession de balle est anglaise (66%) en début de partie, mais les «Reds» ne se montrent pas dangereux... jusqu'à cette 25e minute, choisie par le buteur sénégalais Sadio Mané pour déflorer la marque (0-1), en profitant du travail physique du Néerlandais Wijnaldum. Mané, un attaquant auquel la défense des Roud Léiwen sera appelée à se frotter lors du match amical Luxembourg - Sénégal du 31 mai au Josy Barthel...

L'attaquant sénégalais de Liverpool, Sadio Mané, auteur d'un triplé à l'Estadio do Dragao
L'attaquant sénégalais de Liverpool, Sadio Mané, auteur d'un triplé à l'Estadio do Dragao
Photo: AFP

Le robinet est ouvert et l'Egyptien Mohamed Salah reprend en un temps un tir dévié de James Milner pour tromper à nouveau José Sa, juste avant la demi-heure de jeu (0-2, 29e). Le break est fait, même si Francisco "Tiquinho" Soares manque une belle occasion de réduire le score juste avant le repos (44e).

On ne rejoue que depuis huit minutes lorsque, après un long déboulé de Salah, Sadio Mané reprend une frappe du Brésilien Roberto Firmino mal repoussée par le gardien du FCP, José Sa, et inscrit son second but personnel de la soirée, triplant ainsi la mise en faveur des visiteurs (0-3, 53e).

Le festival des «Reds», qui déroulent tranquillement, se poursuit: Roberto Firmino ajoute un quatrième but (0-4, 70e) sur un assist signé James Milner, tandis que l'inévitable Sadio Mané s'offre le triplé de la soirée sur une magistrale action individuelle à cinq minutes du terme (0-5, 85e). Le calvaire de Porto s'arrête là. La formation de Jürgen Klopp a déjà pratiquement en poche son billet pour les quarts de finale. Le retour à Anfield Road ne sera qu'une simple formalité.

L'Egyptien Mohamed Salah (en orange), un poison pour Francisco Soares et les joueurs de Porto
L'Egyptien Mohamed Salah (en orange), un poison pour Francisco Soares et les joueurs de Porto
Photo: AFP

Dans la lignée de Tottenham et de Manchester City la veille, Liverpool confirme donc la (très) bonne tenue des clubs anglais cette année sur la scène continentale. Chelsea et Manchester United disputeront pour leur part leur 8e de finale aller la semaine prochaine, respectivement face au FC Barcelone et au FC Séville. Il n'est pas saugrenu d'imaginer la présence de... cinq clubs des Îles au stade des quarts de finale...

  • Les résultats de mercredi

FC Porto (POR) - Liverpool FC (ENG) 0-5

Evolution du score: 0-1 Mané (25e), 0-2 Salah (29e), 0-3 Mané (53e), 0-4 Firmino (70e), 0-5 Mané (85e)

Real Madrid (ESP) - Paris SG (FRA) 3-1

Evolution du score: 0-1 Rabiot (33e), 1-1 Ronaldo (45e s.p.), 2-1 Ronaldo (83e), 3-1 Marcelo (86e)

  • Joués mardi

Juventus Turin (ITA) - Tottenham Hotspur (ENG) 2-2

FC Bâle (SUI) - Manchester City (ENG) 0-4

  • La suite du programme des 8es de finale aller

Mardi 20 février à 20h45

Bayern Munich (GER) - Besiktas JK Istanbul (TUR)

Chelsea FC (ENG) - FC Barcelone (ESP)

Mercredi 21 février à 20h45

Shakhtar Donetsk (UKR) - AS Rome (ITA)

FC Séville (ESP) - Manchester United (ENG)


Sur le même sujet