Changer d'édition

30e journée de Ligue 1: Superbe opération du FC Metz face à Bastia
Les joueurs messins se congratulent, mais le seul but du match est l'oeuvre d'un... Bastiais contre son camp

30e journée de Ligue 1: Superbe opération du FC Metz face à Bastia

Photo: AFP
Les joueurs messins se congratulent, mais le seul but du match est l'oeuvre d'un... Bastiais contre son camp
Sport 4 min. 17.03.2017

30e journée de Ligue 1: Superbe opération du FC Metz face à Bastia

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Privé trop rapidement de Falette puis de Sarr sur blessure, le FC Metz a néanmoins su distancer une faible équipe de Bastia (1-0). Un succès hyper important dans la course au maintien. Les hommes de Philippe Hinschberger vont pouvoir récupérer avant d’accueillir Lyon le 5 avril.

Privé trop rapidement de Falette puis de Sarr sur blessure, le FC Metz a néanmoins su distancer une faible équipe de Bastia (1-0). Un succès hyper important dans la course au maintien. Les hommes de Philippe Hinschberger vont pouvoir récupérer avant d’accueillir Lyon le 5 avril.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note

Trois points en or massif! Le FC Metz en compte désormais 35 après la 30e journée de Ligue 1 et tout Saint-Symphorien se félicite de ce total. Le succès acquis face à Bastia ce vendredi (1-0), sur un but inscrit contre son camp par le malheureux Bastiais Cioni (46e) a ravi de joie Philippe Hinschberger et tous les amoureux du club grenat.

Partis à cent à l’heure, les Messins auraient pu prendre les devants sur une tête de Mandjeck (5e) mais Leca, l’excellent portier corse, d’une manchette salvatrice en a décidé autrement avant que le même Mandjeck (7e) n’envoie le ballon dans les nuages. Ensuite, les Mosellans ont facilement contenu une formation bastiaise timide et si le but inscrit par Diabaté (26e) a été logiquement refusé pour un hors-jeu justifié, les Grenats n’ont souffert que sur ce coup franc de Marange (68e) qui est venu toucher timidement le poteau gauche du but gardé par Didillon.

Obligés de se séparer de Falette (30e), puis de Sarr (44e), tous deux blessés, les Messins vont néanmoins fournir une prestation solide et le cafouillage de fin de partie (90+1) n’est nullement venu doucher un plaisir vrai côté grenat.

La note: 14/20 pour un succès ultra précieux acquis avec détermination et sérieux de la part d’une équipe messine soudée et généreuse. Les partenaires de Doukouré vont maintenant profiter à plein des trois semaines de repos qui arrivent.

Les joueurs et leur note

Didillon (5,5/10) a eu très peu de travail à effectuer: il s’est bien couché sur un centre tendu (16e) puis a passé une soirée très tranquille.

En défense, Balliu (7,5) a été excellent. Présent défensivement (83e), il a adressé un caviar à Mandjeck (5e) avant de centrer fort sur le but grenat (47e). L’homme du match. Falette, touché en haut de la cuisse droite (30e) a laissé sa place à Guido Milan (6) qui a œuvré avec sérieux et application. Bisevac (6) est le chef de file de la défense mosellane et il s’est avéré très précieux en fin de match. Assou-Ekotto (6,5) a livré une jolie première période pleine d’envie et d’entrain, puis a fini sur un mode tout aussi satisfaisant.

Au milieu, Doukouré (5,5) a travaillé pour sa formation, avec abnégation et intelligence. Mandjeck (6) aurait pu être le double buteur de la soirée (5e et 7e). Il ne s’est jamais caché et a fourni de beaux efforts. Jouffre (6,5) a souffert dans le dernier quart d’heure mais sa technique et son sens du jeu profitent à plein au FC Metz. Cohade (6,5) a été actif, pugnace et, comme toujours, s’est battu sur tous les ballons. Sarr (5) s’est fait «faucher» par Cioni (40e) et il est mal retombé sur son poignet blessé, ce qui l’a obligé à transmettre le relais à Nguette (44e), qui s’est montré à la hauteur de la partie (6,5).

Georges Mandjeck (14) aurait pu être le double buteur de la soirée (5e et 7e). Il ne s’est jamais caché et a fourni de beaux efforts
Georges Mandjeck (14) aurait pu être le double buteur de la soirée (5e et 7e). Il ne s’est jamais caché et a fourni de beaux efforts
Photo: AFP

En attaque, Diabaté (6) a marqué, mais son but a été justement annulé pour un hors-jeu, il a sorti de la tête un ballon chaud (50e) et son jeu dos au but est précieux.

Les news d’après-match

Les supporters messins connaissent la date à laquelle la partie entre le FC Metz et le PSG (31e journée initialement prévue le 2 avril) sera disputée: ce sera le mardi 18 avril à 18h30. Un drôle d’horaire qui ne va pas faciliter l’accès à Saint-Symphorien. Merci qui? Merci la Ligue de football professionnel.

Le FC Metz a finalement décidé de saisir le CNOSF dans «l’affaire des pétards» et la sanction de trois points avec sursis qui trône au-dessus de sa tête. Un avis consultatif uniquement qui sera ou non suivi d’effet.

La pelouse messine a pris un vilain coup: où est passé le jardinier, employé à plein temps, chargé du suivi par luminothérapie du précieux tapis? A suivre.

La fiche technique

FC Metz - SC Bastia 1-0

Stade Saint-Symphorien, temps frais, pelouse correcte sans plus, arbitrage de M. Hamel, environ 16 000 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Le but: 1-0 Cioni (46e csc)

Cartons jaunes: Balliu (50e) et Nguette (69e) à Metz; Cioni (39e) et Ngando (78e) à Bastia

FC METZ: Didillon; Balliu, Falette (30e Milan), Bisevac, Assou-Ekotto; Doukouré (cap.), Mandjeck; Jouffre, Cohade, Sarr (44e Nguette); Diabaté.

Joueurs non entrés en jeu: Oberhauser; Signorino, Diagne, Lejeune et Erding.

SC BASTIA: Leca; Cioni (59e Keita), Rose, El Kaoutari, Marange; Cahuzac (cap.), Oniangue, Raspentino, Nangis (75e Ngando), Coulibaly; Saint-Maximin.

Joueurs non entrés en jeu: Vincensini; Diallo, Bengtsson, Acheampong et Ben Amar.