26e journée en BGL Ligue

Pedro Ferro: «Nous affrontons le Real Madrid du Luxembourg»

Pedro Ferro est confiant quant aux chances de maintien de Canach "à condition que toutes les équipes jouent le jeu jusqu'au bout".
Photo: Fabrizio Munisso

(ER) - Canach et Dudelange jouent gros ce dimanche. Si le titre est dans le viseur du F91, la Jeunesse mise sur l'envie et la combativité pour éviter un retour en Promotion d'Honneur. Deux valeurs qui ont permis au club de signer des prestations de choix au cours de ces dernières saisons.

Pedro, quel est l'état d'esprit dans le vestiaire de Canach avant la réception de Dudelange, dimanche?

Il y a de la concentration dans le groupe. Tout le monde veut jouer ce match. Il y a des joueurs qui vont quitter le club en fin de saison, ils vont tout donner pour ce dernier match (ou pas). L'esprit est positif et les séances se déroulent dans une excellente ambiance. Physiquement ce n'est pas facile car nous sommes en fin de saison mais nous sommes prêts. 

Trois voire quatre équipes engagées dans la course au maintien, cela doit ravir les amateurs de suspense.

C'est incroyable d'assister à un tel final. Je pense qu'un tel scénario ne s'est plus produit depuis quelques années au Luxembourg. Qui va descendre? Trois équipes sont concernées. Qui va terminer premier et deuxième? Les réponses ne seront connues qu'à l'issue du dernier match de championnat. C'est génial.

Rumelange, Käerjéng et Canach, ces trois équipes convoitent la place de barragiste. Un pronostic?

Le RM Hamm Benfica n'est plus trop concerné par le maintien. Pour la place de barragiste, je nous vois finir devant Rumelange et Käerjéng à moins que... Les dernières rencontres de championnat donnent parfois lieu à des résultats surprenants. Rumelange va devoir gagner 4-0 et nous on doit être battu 0-2. Cela promet pas mal de suspense. Rumelange peut gagner mais inscrire plus de trois buts à Mondorf c'est autre chose. J'espère que toutes les équipes vont jouer le jeu jusqu'au bout.

Avec la réception de Dudelange, vous n'êtes pas gâtés par le calendrier.

Nous affrontons le grand Dudelange, le Real Madrid du Luxembourg. Lors de la 1re journée, on avait pris six buts chez eux mais cela ne se produira pas ce dimanche. On évoluera à domicile, le terrain est plus petit qu'à Dudelange, cela peut nous avantager.

Quels sont les points forts des Dudelangeois?

Il y a la vitesse d'exécution mais aussi les individualités comme Stolz, Turpel,... Ils ont les meilleurs joueurs du pays. Le Fola et Differdange ont également de très bons joueurs mais au F91, quand il y a un changement, l'équipe n'est pas déforcée et reste au même niveau. Il n'y a aucun joueur moyen dans cette équipe. Offensivement, cette formation dispose de plusieurs options.

Face à cette armada, quelle sera la réponse de Canach?

Nous devrons être solidaires et aborder ce match avec l'esprit guerrier. On doit se mettre au service de tout le monde pour espérer décrocher un point. Sur le plan du jeu, on ne peut pas rivaliser, on doit mettre en avant notre combativité. On ne va pas jouer au petit Barça. On doit évoluer comme Canach et miser sur la contre-attaque.

Il y a trois ans, Dudelange, qui luttait pour le titre, s'était incliné à la rue de Lenningen 4-3 au terme d'un match de folie qui assurait le maintien de la Jeunesse.

Les deux équipes se retrouvent un peu dans le même contexte même si en 2014, c'était l'avant-dernière journée mais j'estime que Dudelange est plus fort cette saison qu'à cette époque alors que Canach mise sur un groupe sensiblement identique.

Vous souvenez-vous de ce scénario?

Oui c'était incroyable. Dudelange a eu des occasions et a dominé les débats mais ce jour-là, Canach avait rivalisé avec notre adversaire. On a lutté avec eux en leur rendant coup pour coup. Durant ce match, on a évolué comme une formation du Top 5 et pas comme un candidat au maintien. Un spectateur neutre n'aurait pas pu déceler que nous jouions notre maintien. Il y avait onze guerriers sur le terrain.

Décidément, les matches couperet sont généralement favorables à Canach non?

C'est Canach tout simplement. On aborde ces rendez-vous avec un esprit de combattant. Le barrage est dans l'ADN du club. L'an dernier, nous avons battu Wiltz dans le match de la montée. Avant un tel rendez-vous, il n'y a pas besoin de motiver les joueurs. L'envie est présente. On va et on doit tout donner. Si notre maintien passe par ce type de match, cela me convient.

Le programme: dimanche 21 mai à 16h

Canach - Dudelange 2-0

Differdange - Rosport 3-1

Titus Pétange - Jeunesse 1-0

RM Hamm Benfica - Strassen 2-2

Racing - Progrès 0-2

Fola - Käerjéng 4-1

Rumelange - Mondorf 1-2