Projet de loi

Le voile intégral interdit oui, mais pas partout

Seules 15 femmes portent le voile intégral au Luxembourg.
Seules 15 femmes portent le voile intégral au Luxembourg.
Photo: AP

(SW) Le ministre de la Justice, Félix Braz a présenté lundi le projet de loi visant à sanctionner le port du voile dissimulant le visage au Luxembourg, en donnant quelques précisions.

Cette loi ne s'appliquera pas dans tout l'espace public mais bien dans des lieux définis, comme nos voisins néerlandais le font depuis novembre dernier.

Ainsi, cette interdiction concerne les écoles et établissements d'enseignement, les hôpitaux et maisons de soins infirmiers, les bureaux et administrations, toutes les administrations publiques en général, les tribunaux et les transports en commun.

«Dans une société libre et démocratique, il appartient à chaque citoyen de décider sous quelle apparence il entend se présenter en public. Toute restriction à cette liberté risque d’aller à l’encontre de plusieurs droits fondamentaux reconnus notamment par la Convention européenne des droits de l’homme», soulignent les auteurs du projet de loi.

Contrairement à ses voisins européens, le Luxembourg a donc tenu à imposer ici un cadre juridique clair qui limite la dissimulation du visage dans certains lieux publics, tout en garantissant certains droits fondamentaux.

Pour le gouvernement luxembourgeois, «il y a des lieux où la communication, l’interaction, le vivre-ensemble rendent nécessaire de se rencontrer à visage découvert et d’autres, dans la rue par exemple, où les citoyens se croisent sans forcément être obligés d’entrer en contact et d’interagir les uns avec les autres», explique le ministre Félix Braz, citant l’exemple d’un cycliste qui se protège contre le froid à l’aide d’une cagoule et qui le rend donc aussi non identifiable.

Cette nouvelle loi sera soumise au vote du Parlement dans les prochains mois.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.