Pétition de l'ULC

Près de 10.000 consommateurs contre la hausse des frais bancaires

Photo: Lex Kleren

(MF) – Plus de 3 euros pour un retrait au guichet, 40 centimes pour un virement entre deux comptes chèques postaux... Pas loin de 10.000 personnes ont signé la pétition de l'Union Luxembourgeoise des Consommateurs (ULC) pour protester contre la hausse des frais bancaires et postaux et la fermeture d'agences.

Une délégation de l'ULC a remis ce mercredi les 9.936 signatures collectées depuis mars au président de la Chambre des députés, Mars Di Bartolomeo et au président de la Commission des pétitions, Marco Schank.

L'ULC avait déjà critiqué la politique tarifaire des établissements financiers en général et en particulier pour ce qui est des versements, virements ou retraits effectués au guichet. Elle dénonce une politique qui «ignore surtout les besoins des clients âgés ou handicapés, qui ont des difficultés à se servir des systèmes d'opérations bancaires en ligne et qui de ce fait doivent souvent faire appel aux employés des guichets, soit parce qu’ils ne disposent pas d'internet, soit parce qu'ils ne se sentent pas capables d'utiliser des cartes de paiement ou de crédit».

En parallèle, les établissements financiers, et notamment la banque de la poste, la BCEE et la Raiffeisen, ont commencé à fermer un nombre important d'agences.

L'ULC critique aussi «la politique d'information déficiente des instituts financiers, qui n'ont pas suffisamment expliqué à leurs clients qu'ils pouvaient par exemple recourir à un nombre réduit d'extraits de compte, encore gratuits».

Via la pétition, les consommateurs exigent une baisse substantielle des tarifs des services bancaires, notamment les opérations courantes de guichet, voire la gratuité de ces dernières, en tout cas pour les personnes âgées ou à mobilité réduite.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.