Participation des femmes aux élections 2017

CNFL: "Seuls les Verts ont atteint la parité aux communales"

Deux hommes pour deux femmes: les Verts ont respecté le quota de 40% de femmes pour les communales.
Deux hommes pour deux femmes: les Verts ont respecté le quota de 40% de femmes pour les communales.
Anouk Antony

(VO) - Avec 35,78% de femmes candidates aux communales dimanche dernier, la parité n'a pas été atteinte. Pour le Conseil national des femmes il est temps d'introduire les quotas pour les élections communales également.

"Oui, la progression existe mais elle est lente et même si les chiffres de la participation des femmes aux élections communales sont meilleurs en 2017 qu'en 2011, il y a encore du chemin jusqu'à la parité", note la présidente du Conseil national des femmes, Danièle Martin. Le CNFL revendique une parité de 50/50.

Sur les 3.575 candidats qui se sont présentés le 8 octobre, 1.279 étaient des femmes. En tout, 1.119 d'entre eux ont été élus dont seulement 277 femmes.

"Avec un taux de femmes élues de 24,75%, le quota de 40% de femmes n'a pas été respecté. Les femmes élues représentent un quart des mandataires: une proportion faible au regard du taux des femmes. Elles représentent environ 50% de la population", poursuit la présidente.

"Il faut instaurer les quotas aux communales"

Aux législatives de 2018, les partis politiques devront respecter un nombre de 40% minimum de femmes sur leurs listes autrement ils seront pénalisés au niveau des subventions qu'ils reçoivent du gouvernement.

"Les quotas sont les garants de la présence accrue des femmes en politique", poursuit Danièle Martin, "Déi Gréng les ont déjà mis en place et c'est le seul parti politique qui a atteint la parité lors des communales: 48,71% des candidats étaient des femmes et 40,26% de ses élus sont des femmes".

Du côté des partis, le LSAP, avec 39,34% de candidates comptera 27,74% d'élues. Cela est un peu mieux que le CSV avec 38,17% de femmes sur les listes pour 25,84% d'élues.

Cette fois-ci, le DP est un peu à la traîne avec 35,6% de femmes mais tout de même 25,93% d'élues. L'ADR (35,76% de candidates), le KPL (36,47%) et le Parti des pirates (29,27%) n'ont réussi à envoyer aucune femme en conseil communal.

Par rapport à 2011, le taux de femmes candidates a augmenté de 3,7 points de pourcentage et celui des femmes élues de 3,25 points de pourcentage et dépend du mode de scrutin et de la région.

Beaufort: 55,56% de femmes au conseil communal

Il existe de grandes disparités en termes de parité d'une commune à une autre. D'après le CNFL, le centre et le sud du pays présentent une meilleure répartition hommes/femmes que le reste du pays.

Au sud, on compte 28,85% de femmes élues, au centre, elles sont 28,51%. L'Est compte 25% d'élues et le nord, 18,1%. C'est la seule région au-dessous de la moyenne nationale en termes d'élues.

En tout, ce sont 16 communes qui ont élu 40% des femmes et plus. Le meilleur élève est Beaufort, avec 55,56% de femmes qui siègeront au conseil communal. Luxembourg-Ville (48,15%) et Dudelange (42,11%) sont les plus grandes villes de la liste qui comporte aussi Grevenmacher (54,55%), Walferdange (53,85%), Septfontaines (50%), Sanem (47,06%), Sandweiler (45,45%), Colmar-Berg, Dalheim, Garnich, Koerich, Manternach, Mertzig, Weiler-la-Tour (44,44% pour ces sept dernières) et Hesperange (40%).

À l'opposé, huit communes ne compteront aucune femme au sein de leur conseil communal. Il s'agit de Boulaide, Erpeldange, Fischbach, Nommern, Remich, Saeul, Tandel et Winseler.

"Tout ceci est une question de mentalité et il semble que les petites communes prennent davantage de temps pour changer leur point de vue sur la présence des femmes dans les affaires publiques et politiques. Le changement pourrait passer dans les communes par des commission consultatives paritaires. On espère que les législatives de 2018 seront un pas supplémentaire vers la parité en politique ", conclut Danièle Martin.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.