La langue du pays au cœur de débats

55% des résidents parlent le luxembourgeois

Le luxembourgeois est la lingua franca du pays: 7 personnes sur 10 le parlent avec leurs proches, au travail et à l'école.
Le luxembourgeois est la lingua franca du pays: 7 personnes sur 10 le parlent avec leurs proches, au travail et à l'école.
Photo Guy Wolff

(MF avec C.) – La langue luxembourgeoise et son introduction ou non comme première langue officielle du pays en matière administrative et judiciaire sera au cœur d'un débat ce lundi à la Chambre des députés. Quelle place lui donnent effectivement les résidents?

Les initiateurs des deux pétitions publiques, l'une militant pour que le luxembourgeois devienne la première langue officielle du pays (la pétition n°698 a obtenu 14.683 signatures), et l'autre s'opposant à l'idée que le luxembourgeois devienne la première langue officielle en matière administrative et judiciaire (la pétition n°725 a récolté 5.190 signatures), défendront leurs points de vue ce lundi au parlement. Le débat commence à 14 heures.

Le Statec est venu rappeler ce lundi matin qu'un peu plus de la moitié des résidents le considèrent comme leur langue principale.

Selon les données du dernier recensement de la population, réalisé en 2011 par le Statec, le luxembourgeois est de loin la première langue principale (55,8%), le portugais vient en deuxième place (15,7%) devant le français (12,1%).

Le Statec explique qu'il existe un lien fort entre la nationalité et la langue principale: 88,8% des Luxembourgeois indiquent maîtriser le mieux la langue luxembourgeoise, ce taux est de seulement 8 % pour les étrangers. Il est de 95,5% pour les Luxembourgeois de naissance et de 49,7% pour les Luxembourgeois par naturalisation.

Le luxembourgeois est la lingua franca du pays: 7 personnes sur 10 le parlent avec leurs proches, au travail et à l'école

Le luxembourgeois devance le français et l'allemand

Avec 70,5%, le luxembourgeois se trouve en tête des langues parlées, suivi par le français, utilisé par plus de la moitié des résidents et l'allemand, utilisé par près d'un tiers. Viennent ensuite l’anglais et le portugais, avec une personne sur cinq qui parle ces langues soit au travail, à l’école et/ou à la maison.

Chez les immigrés, le taux du luxembourgeois parlé comme langue principale augmente avec la durée de séjour. Pour ceux arrivés avant le début des années 1960, la proportion est de 49,8%. Elle tombe à 1,5% pour ceux qui sont venus au pays en 2006, donc cinq années avant l'année du recensement réalisé en 2011.

Photo: Statec-RP2011

Plus les personnes sont âgées, plus la part des personnes considérant le luxembourgeois comme langue principale augmente. Pour 87 % des personnes de 85 ans et plus, le luxembourgeois est leur langue principale.

La maitrise du luxembourgeois est également fonction du niveau d’éducation. Ainsi, moins de la moitié des personnes ayant accompli uniquement l’enseignement primaire (49,1%), ainsi que ceux possédant un diplôme de l’enseignement supérieur (43,9%) considèrent le luxembourgeois comme leur langue principale. Cette part monte à 60% pour ceux ayant un autre niveau d’éducation.

60% des résidents parlent 2 langues ou plus

En moyenne, les personnes qui habitent au Luxembourg parlent 2,2 langues.

La part des personnes parlant une seule langue est de 39,8 % tandis que celles parlant exactement deux langues est de 26%. Plus d'une personne sur six (17,4%) parle trois et une personne sur huit (12,8%) quatre langues. L’utilisation de cinq langues ou plus est rare (4,1% des résidents).

Les jeunes parlent le plus de langues

Le nombre de langues parlées dépend de l'âge : le maximum est atteint pour les 15 à 19 ans (2,6 langues), puis ce nombre descend après la catégorie des 50 à 54 ans, pour tomber avec le groupe des 55 à 59 ans en-dessous de 2. Une des raisons possibles de ce déclin: la sortie du monde du travail et la réduction du contact avec des locuteurs d'autres langues.

La moitié des résidents ayant un emploi considèrent le luxembourgeois comme leur langue principale. Cependant, en examinant les réponses par nationalité, seuls 5 % des travailleurs résidents étrangers indiquent que le luxembourgeois est leur langue principale contre 88,3% des travailleurs luxembourgeois.

Le luxembourgeois prévaut dans l'agriculture, alors que le français est très répandu parmi les dirigeants Cela se nuance davantage en fonction des catégories professionnelles : ainsi, le luxembourgeois est considéré comme langue principale chez plus de 80% des agriculteurs (81,5%) et des militaires (85,2%) tandis que c’est dans les professions élémentaires (25,1%) et parmi les directeurs, cadres de direction et gérants (37,3%) que cette part est la plus basse. Dans cette dernière catégorie professionnelle, 26,1% des résidents parlent le français comme langue principale et 6,3% l’anglais.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.