Il a refusé le poste

José Vaz do Rio ne sera pas le premier bourgmestre portugais

Il a remporté le plus grand nombre de voix mais ne deviendra pas bourgmestre.
Il a remporté le plus grand nombre de voix mais ne deviendra pas bourgmestre.
Photo: Guy Jallay

Il ne deviendra finalement pas le premier bourgmestre portugais du Grand-Duché. Ce mardi matin, José Vaz do Rio, qui avait remporté le plus grand nombre de voix dans la commune de Bettendorf, a laissé sa place à l'avocate Pascale Hansen.

Une réunion a eu lieu avec les neuf élus pour voter et officialiser les nominations. Mais le Portugais a décidé de laisser sa place, ne se trouvant «pas à la hauteur de la charge»: «Je n'ai que la quatrième classe (niveau d'étude ndlr.), il faut savoir rester à sa place», a-t-il confié à nos confrères du Contacto.

Son poste sera donc finalement premier échevin de la commune de Bettendorf.

«Pour le bien de la commune»

Si José Vaz do Rio a pris cette décision, c'est tout d'abord «pour le bien de la commune» mais aussi pour plusieurs autres raisons.

«En premier lieu, la langue. Ecrire le luxembourgeois serait un handicap pour moi et en réunion avec d'autres bourgmestres, j'aurais des difficultés. Ce serait moche si d'ici quelques mois, on me demandait de partir parce que je ne suis pas à la hauteur».

Il garantit avoir pris cette décision de libre choix, après avoir pris conseil auprès de sa famille.

«Déjà une grande victoire»

Même s'il ne devient pas bourgmestre, pour lui, c'est déjà une victoire. «C'est une victoire non seulement pour moi, mais aussi pour les Portugais! Le poste de premier échevin est aussi un poste important pour moi et c'est déjà une grande chose.»

Nos confrères de Radio Latina ont eux, révélé quelques anecdotes. L'un des nombreux appels téléphoniques reçus ces dernières heures par José venait de Lisbonne. Au bout du fil: Marcelo Rebelo de Sousa, rien que ça.

Le Président de la République portugaise lui a ainsi adressé ses félicitations et a tenté de le convaincre de prendre la charge de bourgmestre.

«La conversation a duré un peu plus de 5 minutes. Après, le Président a passé le téléphone au Secrétaire d'Etat aux Communautés, José Luis Carneiro, qui m'a invité à boire un café avec lui pour parler», raconte-t-il à Radio Latina.

José Vaz do Rio ira donc rencontrer José Luis Carneiro lors de sa prochaine visite à Luxembourg, les 25 et 26 octobre prochains.


Par Paula Telo Alves, traduit du portugais par Mauricio Antunes Pires et Sophie Wiessler

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.