Communales, la suite

Les nouveaux bourgmestres, commune par commune

Qui va diriger votre commune pour les 6 ans à venir?

Après un dimanche électoral fort en rebondissements, au fur et à mesure que les tractations sont menées à terme dans les communes, on connaît les nouveaux bourgmestres et échevins. Voici les toutes dernières informations. 

Vendredi 27 octobre

Bettembourg - Laurent Zeimet (CSV) voit son mandat de bourgmestre renouvelé, alors que Christine Doerner, également du CSV, devient échevine dans un conseil où la coalition DP, Déi Gréng, CSV perdure.

Jeudi 25 octobre

Esch/Alzette - Après plus de 15 jours de rebondissements, c'est officiel: Georges Mischo (CSV) devient le nouveau bourgmestre de la commune eschoise et remplacera Vera Spautz (LSAP). Un changement historique et une coalition tripartite verront donc bientôt le jour à Esch.

Jeudi 19 octobre

Waldbillig - C'est Andrée Henx Greischer  qui avait récolté le plus de voix lors des élections (643 voix) qui devient le nouveau maire. Ces deux échevins sont Serge Boonen (454 voix) et Théo Moulin (450 voix). L'ancien bourgmestre, Jean-Luc Schleich, n'était plus candidat.

Rumelange - Le LSAP et le KPL ont trouvé un terrain d'entente et se sont mis d'accord pour former une coalition pour les six années à venir. Le bourgmestre de la commune sera donc Henri Haine du LSAP. Son premier échevin sera Viviane Biasini (LSAP) et son deuxième échevin sera Edmond Peiffer (KPL).

Mercredi 18 octobre

Fischbach - Fränk Daems, arrivé en tête des suffrages avec 409 voix, sera bourgmestre. Patrick Grotz, arrivé en deuxième position avec 306 voix, sera premier échevin.

Rambrouch - Le bourgmestre CSV sortant, Toni Rodesch, reste en fonction après sa victoire aux élections (1.607 voix). Ses colistiers Myriam Binck (1.178) et Mike Bolmer (924), respectivement 2e et 3e du scrutin, prennent les postes d'échevins.

Lundi 16 octobre

Rambrouch - Suite à la victoire du bourgmestre chrétien-social sortant, Tony Rodesch, le socialiste Marcel Maack raccroche: fraîchement réélu, le conseiller communal parle d'une campagne "impitoyable" et "infecte" dans une lettre annonçant la fin à sa carrière politique. Âgé de 72 ans, il estime que "le contenu a été négligé" au profit de la "soif de pouvoir" de certains et espère envoyer un message fort avec ce retrait.

Rappelons que la campagne avait été mouvementée dans cette commune, suite à un conflit entre le CSV et le LSAP: la candidate Laurence Depienne avait, en effet, été radiée de la liste LSAP par le bourgmestre sans en être informée. Une plainte avait été déposée. C'est Sascha Hengen qui siégera désormais à la place de Marcel Maack.

Lintgen - Le bourgmestre sortant Henri Wurth (élu avec 634 voix) reprend sa place pour 6 ans supplémentaires aux côtés des échevins Thierry Larsel (544) et Jeannot Toisul (542). Le bon score de Louis Pinto (631) n'aura donc pas suffi à le faire entrer au collège échevinal.

Dimanche 15 octobre

Esch-sur-Alzette - Les délégations des partis CSV, Déi Gréng et DP se sont rencontrées une première fois dimanche matin. Entre autres points abordés, un agenda a été établi pour les futures discussions à propos de la cohabitation, ainsi que les sujets à discuter en priorité.

Samedi 14 octobre

Mondercange - Deux sièges en moins pour le LSAP, deux de plus pour le CSV, le résultat des élections étaient limpides. C'est acté, une coalition CSV-DP a succédé à la coalition CSV-LSAP au conseil communal. Le poste de bourgmestre esr attribué à Jeannot Fürpsass (CSV) qui avait obtenu le plus de voix (2.072 voix). Jean Kihn (DP) a été désigné comme premier échevin. Tandis que  Nancy Kemp-Arendt (CSV) et Serge Gaspar (DP) occuperont tour à tour le poste de second échevin.

Vendredi 13 octobre

Koerich - Jean Wirion devient bourgmestre. Le premier échevin sera Norbert Welu, et le second Yves Weyland.

Berdorf - Bien qu'ayant obtenue le plus de voix aux élections communales, Suzette Seyler-Grommes a renoncé au poste de bourgmestre pour des raisons personnelles. Elle devient première échevine. Premier échevin jusqu'ici, Joé Nilles devient, par conséquent bourgmestre. Daniel Scharff complète le collège des bourgmestre et échevins.

Mertzig - Comme l'ont annoncé les résultats du vote dimanche soir, Mike Poiré (662 voix) est le nouveau bourgmestre. Il sera, dans l'ordre, épaulé par Stefano d'Agostino (535 voix), Isabelle Elsen (446 voix),

Reckange-sur-Mess - Carlo Muller reste bourgmestre. Robert Leclerc et Christian Tolksdorf deviennent ses échevins.

Putscheid - Le nouveau conseil communal a logiquement donné sa confiance à Roger Zanter pour succéder à Jean Kinn au poste de bourgmestre. Il aura à ses deux côtés deux échevines: Conny Hermes-Kannivé et Fabienne Sinnes-Huberty.

Tandel - Un consensus au sein du conseil communal permet à Aly Kaes (552 voix) de rester bourgmestre alors qu'il a obtenu moins de voix que Alain Aust (617 voix) aux élections. Alain Aust et Nico Weis (481 voix) seront échevins. Ce dernier sera remplacé par Christophe Thirifay (486 voix) à mi-mandat.

Weiswampach - Deux bourgmestres se succèderont durant les six ans à venir. Henri Rinnen restera encore bourgmestre durant trois ans. Avant que ne lui succède Michel Deckenbrunnen, 2e échevin en début de mandat. Norbert Morn est le premier échevin.

Sandweiler - CSV  et Déi Gréng ont finalisé un accord de coalition.  Simone Massard-Stitz (CSV) reste bourgmestre. Jean-Paul Roeder (Déi Gréng) et Yolande Roller-Lang (CSV) seront échevins. Toutefois  Yolande Roller-Lang cèdera son poste à un représentant des Verts dans quatre ans.

Roberto Traversini reste le bourgmestre vert de Differdange.
Roberto Traversini reste le bourgmestre vert de Differdange.
Photo: Claude Piscitelli

Differdange - Un accord de coalition a été trouvé entre les deux gagnants des élections communales du 8 octobre. Les Verts de Roberto Traversini (qui sont passés de 3 à 7 sièges) ont renforcé leurs liens avec le CSV de Tom Ulveling (qui sont passés de 3 à 4 sièges). Exit donc le LSAP d'une coalition à trois jusqu'ici.

Roberto Traversini, plebiscité dimanche (1er élu avec 5.105 voix contre 3.310 pour le 2e élu, Tom Liesch) reste bourgmestre. Son premier échevin sera Tom Ulveling (2.454 voix). Les autres postes d'échevins ont été attribués à Georges Liesch (Les Verts), Laura Pregno (Les Verts) et Robert Mangen (CSV).

Garnich - Georges Fohl garde son siège de bourgmestre. Ses échevins seront Marie-Josée Glodt-Dondelinger et Arsène Muller.

Dippach - Un accord de coalition a été acté entre LSAP et DP vendredi soir. Manon Bei-Roller (LSAP) sera bourgmestre, Max Hahn (DP) reste premier échevin et  Jean-Paul Bleser (LSAP) devient second échevin.

Esch-sur-Alzette - 80% de la base du parti des Verts a avalisé vendredi soir l'idée de négocier une future coalition avec le CSV et le DP. La tête de liste des Verts, Martin Kox, a jugé vendredi soir qu'«avec un tel résultat de vote, nous partons renforcés dans les négociations de coalition». Les négociations pour une future coalition CSV-Les Verts-DP peuvent démarrer. Le LSAP est en embuscade.

Jeudi 12 octobre

Contern - Les Verts s'étaient déjà prononcés contre une coalition. Le DP a fait de même, arguant que cela ne correspondait pas au désir de l'électorat.

Les deux partis qui, jusqu'alors, faisaient partie de la coalition, vont maintenant passer sur les bancs de l'opposition. Le CSV avec ses 5 sièges et le LSAP avec ses 2 sièges restent pour former une coalition. Le premier pas a déjà été fait mercredi soir.

Une conversation entre les chrétiens-sociaux et l'ancien maire Fernand Schiltz (LSAP) a été plutôt positive. Jeudi soir, le LSAP discutera de l'éventuelle alliance rouge-noir.

Selon Georges Mischo (à g.), les premiers entretiens en vue d'une coalition avec le DP ont été positifs
Selon Georges Mischo (à g.), les premiers entretiens en vue d'une coalition avec le DP ont été positifs
Christophe Olinger

Esch/Alzette - Après des entretiens exploratoires "positifs" selon Georges Mischo, les sections locales du CSV et du DP ont reçu le feu vert de leur parti pour entamer des négociations. Les Verts avaient donné un accord de principe mercredi mais jeudi soir ça coinçait du côté de la base.  

Wiltz - Le LSAP et le CSV ont convenu d'un accord de coalition. Le LSAP reste le parti le plus fort de Wiltz avec 6 sièges et le CSV est juste derrière avec 5 sièges. La nouvelle coalition sera dirigée par le député-bourgmestre sortant, Fränk Arndt, qui a de loin récolté le plus de voix. 

Le tête de liste du CSV, Patrick Comes, prend le poste du 1er échevin. Pierre Koppes (LSAP) et Albert Waaijenberg (CSV) complètent le collège échevinal. Les grandes orientations de l'accord de coalition sont l'éducation et la formation, le tourisme, les affaires et l'emploi, le logement de haute qualité, les infrastructures de loisirs et les structures sociales. 

Saeul - Sans surprise, le bourgmestre sortant Raoul Clausse, arrivé en tête des suffrages avec 274 voix, reste à son poste. Edmond Gengler et Jean Konsbrück sont nommés échevins.

Wincrange - Après de longues discussions entre le CSV (4 sièges), le DP qui s'est maintenu (2 sièges) et le LSAP (4 sièges), ce sera finalement une coalition CSV/DP qui aura les clés de la commune pour les 6 ans à venir.

Le bourgmestre sortant, Marcel Thommes, qui a remporté le plus de voix dimanche pour les chrétiens-sociaux (1.857), reste en poste. Le 1er échevin sera Alex Thillens (DP) et le 2e échevin, Luss Meyers (CSV).

Malgré le fait que les socialistes aient gagné un siège supplémentaire et que Carlo Weber (LSAP) soit arrivé en tête du scrutin avec 2.017 voix, le LSAP ne fera pas donc partie du nouveau collège échevinal.

Pierre Mellina reste bourgmestre de Pétange
Pierre Mellina reste bourgmestre de Pétange
Steve Eastwood

Pétange - C'est le bourgmestre Pierre Mellina qui rempile, secondé par l'ancien ministre Jean-Marie Halsdorf au poste de 1er échevin. Les chrétiens-sociaux ont choisi le LSAP pour partenaire. L'accord de coalition est conclu, avec une priorité aux infrastructures dédiées à la jeunesse. 

Raymonde Conter-Klein (CSV) devient 2e échevine et Romain Mertzig (LSAP) prend le poste de 3e échevin.

Au soir de l'élection, le dépouillement avait viré au fiasco, avec un recomptage des voix nécessaire. Au final, c'est bien Pierre Mellina qui était arrivé en tête avec 4.693 voix, loin devant Jean-Marie Halsdorf (3.355).

Schieren - Drôle de situation à Schieren, où le bourgmestre sortant, André Schmit,  sauve son poste malgré son résultat mitigé ce dimanche (5e position avec 397 voix)... du moins pour 3 ans. Les 6 prochaines années verront en effet se succéder 2 équipes distinctes:

  • André Schmit assurera les 3 premières années, avec Eric Thill (479) comme 1er échevin, et Tessy Kries (463) comme 2e échevin.

  • Puis, François Wirth (427) prendra le fauteuil du bourgmestre pour les 3 années suivantes, avec Eric Thill toujours au poste de 1er échevin, et Suzy Pfeiffer (455) comme 2e échevin.

Weiler-la-Tour - La député-bourgmestre socialiste, Cécile Hemmen, sauve son fauteuil de bourgmestre (666 voix) et Carlo Ernst devient 1er échevin (563). Le jeune Vincent Reding, arrivé en tête du scrutin (729) n'obtient finalement que le mandat de 2e échevin.  

Mercredi 11 octobre

Waldbredimus - Aucun suspens, c'est Louis Oberhag qui devient bourgmestre après avoir récolté le plus grand nombre de voix dimanche. Son premier échevin sera Trine Guldager Madsen et son second échevin, Jean Thiltges, respectivement deuxième et troisième en nombre de voix lors du scrutin.

Schifflange - Surprenant revirement à Schifflange où a fonctionné jusqu'ici une coalition LSAP-CSV: des discussions de coalition ont lieu à partir de ce mercredi entre le CSV et... Les Verts. Le LSAP se verrait reléguer sur le banc de l'opposition.

Reste à savoir qui sera le successeur de Roland Schreiner et qui des deux frères Feiereisen, Carlo ou Pierrot, siègera au conseil communal?

Flaxweiler - Le nouveau bourgmestre sera Roger Barthelmy. Il remplace Théo Weirich, qui n'était plus candidat. Les deux premiers échevins sont  Juliette Jans-Fusenig et Ernest Apel.

Ettelbruck - 18 ans plus tard, la coalition CSV/LSAP continue avec Jean-Paul Schaaf qui restera bourgmestre pour les six ans à venir. Bob Steichen et Christian Steffen, tout deux du LSAP seront à ses côtés comme premier et second échevin.

A note toutefois que Christian Steffen sera remplacé par Paul Solvi, du CSV, durant la moitié de la période de mandat.

Mardi 10 octobre

Mondorf-les-Bains - C'est signé: la coalition DP/déi Gréng va se poursuivre même si le DP a remporté la majorité absolue avec plus de 50% des suffrages, et un siège supplémentaire.

"Nous voulons respecter l'électorat", a déclaré le jeune député-bourgmestre sortant Lex Delles, qui rempile pour 6 ans. Le score du Vert Steve Schleck, en augmentation de 80% par rapport aux élections de 2011, l'a convaincu. Deux Steve comme échevins: Steve Reckel (DP) et Steve Schleck (Déi Gréng). 

Remich - C'en est fini de la coalition Verts-CSV. Le vote de ce dimanche a tout fait voler en éclats. Les Verts d'Henri Kox, bourgmestre sortant, perdent 2 de leurs 4 sièges et se retrouvent catapultés dans l'opposition. Le partenaire de coalition, le CSV, perd aussi l'un de ses 3 sièges. 

C'est donc finalement une coalition DP/CSV qui a été conclue. Le libéral Jacques Sitz (714) accède au poste de bourgmestre, secondé des échevins chrétiens-sociaux Mike Greiveldinger (680) et Pierre Singer (453). 

Grosbous - Paul Engel, vainqueur avec 392 voix, devient bourgmestre. Le bourgmestre sortant, Armand Olinger (322 voix) se retrouve échevin, aux côtés de Marc Goelff (189).

Dépouillement dimanche soir à Reisdorf
Dépouillement dimanche soir à Reisdorf
Anouk Antony

Reisdorf - Après 6 ans dans l'opposition, le conseiller sortant et ancien bourgmestre, Jean-Pierre Schiltz (335 voix), retrouve son fauteuil de maire. Ses collègues du conseil communal, Anouk Sauber-Hientgen et Patrik Nipperts, entrent au collège échevinal. Le bourgmestre sortant, Fränk Weber (297) et son échevin, Jean-Marie Funck (295), se retrouvent seuls dans l'opposition. 

Vianden - Ce sont les deux échevins du bourgmestre sortant qui ont raflé le plus de voix dimanche: Henri Majerus devient donc bourgmestre, Claude Tonino 1er échevin, et Joé Heintzen, 2e échevin. 

Useldange - Le bourgmestre sortant, Léon Bodem, dit Pollo, a été réélu avec 569 voix. Il repart donc pour 6 ans à la tête de la commune, avec deux nouveaux échevins: Pierre Da Silva dit Pé, 524 voix, et Christian Frank (475 voix).

Kiischpelt - Arrivé en tête du scrutin avec 356 voix, c'est le jeune échevin sortant, Yves Kaiser, qui devient bourgmestre. Ses échevins sont Antoinette Lutgen-Lentz (293) et Philippe L'Ortye (290). Ces dernières années, Yves Kaiser avait travaillé aux côtés du bourgmestre Armand Mayer, au conseil communal depuis 42 ans. 

Mertert - Le LSAP a dominé ce scrutin, en décrochant 6 sièges. Jérôme Laurent (1.803 voix) repart donc pour un nouveau mandat de bourgmestre. Le CSV a obtenu 3 sièges et le DP 2. Les nouveaux échevins sont tous deux socialistes: Lucien Bechtold et Nadine Boever-Lang.

Parc Hosingen - Jos Degrand a obtenu 740 voix dans la section de Consthum, Georges Majerus a obtenu 874 voix dans la section de Hoscheid et Romain Wester a eu 915 voix dans la section de Hosingen. C'est lui qui prend le poste de bourgmestre, Georges Majerus, Joseph Degrand et Guy Trausch, sont échevins.

Walferdange - Le CSV l'a emporté avec 5 mandats, juste devant le DP qui en a récolté 4 tandis que le LSAP et les Verts sont arrivés ex-aequo avec 2 sièges. Dès dimanche, il était donc clair que la bourgmestre, Joëlle Elvinger (DP), ne pourrait pas assurer un nouveau mandat.

Alors que le DP a perdu un siège et a réuni seulement 26% des voix (33% en 2011), le CSV est en position de force puisqu'il a augmenté de près de 9% par rapport à 2011 et a raflé 2 sièges supplémentaires. C'est maintenant officiel: François Sauber (CSV) devient bourgmestre.

Pas de changement pour le partenaire de coalition: les Verts travailleront maintenant avec le CSV. L'accord de coalition a déjà été signé. Le premier échevin est Michel Feidt (CSV), la 2e Danielle Van Acker (les Verts). 

José Vaz Do Rio renonce au poste de bourgmestre, alors qu'il aurait pu entrer dans l'histoire politique du pays
José Vaz Do Rio renonce au poste de bourgmestre, alors qu'il aurait pu entrer dans l'histoire politique du pays
Guy Jallay

Bettendorf - Coup de théâtre: alors qu'il aurait pu être le tout premier bourgmestre étranger du Luxembourg, après avoir décroché 588 voix aux élections, devant Paul Troes (568) et Albert Back (553), José Vaz Do Rio, renonce.

Il craint "de ne pas être à la hauteur de cette mission" et estime qu'un poste d'échevin "est déjà formidable". Après une réunion, la nouvelle équipe communale a décidé d'investir Pascale Hansen (546 voix) au poste de bourgmestre.

Contern - On ne connaît toujours pas la future coalition. Lundi, l'ancien maire Fernand Schiltz (LSAP) a annoncé une réunion avec le CSV, qui a encore amélioré son résultat électoral par rapport à 2011. Cependant, la tête de liste des chrétiens-sociaux, Marion Zovilé-Braquet, a souligné qu'il ne s'agissait que de discussions privées.

Une réunion conjointe avec le comité du CSV-Contern n'aurait pas encore eu lieu. "Je souhaite que quelque chose arrive enfin. Nous avons déjà essayé de commencer les négociations dimanche, mais maintenant nous sommes dans l'attente", a-t-elle souligné.

Il est pourtant clair que cette fois-ci, il n'y a aucun moyen de contourner le CSV. Rappelons-nous qu'en 2011, le CSV avait gagné la majorité des voix mais une coalition rouge-bleu-vert s'était formée, poussant le CSV dans l'opposition.

Mertzig - Mike Poiré est arrivé premier avec une confortable avance (662 voix) sur le conseiller sortant Stefano D'Agostino (535 voix), Isabelle Conzemius (446 voix), Mady Weber (412 voix) et l'échevin sortant Amaro Garcia (368 voix). Mike Poiré sera le nouveau maire, alors que Stefano d'Agostino et Isabelle Conzemius seront échevins. Le nouveau trio de la ville sera approuvé dans les prochains jours.

Lundi 9 octobre

Steinsel - Alors que le DP a gagné un siège et s'offre 7% de voix en plus par rapport à 2011, le LSAP a choisi de poursuivre la collaboration avec le CSV. L'accord de coalition a été conclu tard lundi soir.

Fort de ses 2.202 voix, le socialiste Jean-Pierre Klein est indéboulonnable: il reste bourgmestre, après 30 ans de politique à Steinsel. A ses côtés: le chrétien-social Jean Rossy (872), et Fernand Marchetti (LSAP), 1.505 voix. 

Déçu, le démocrate Claude Schintgen (1.345 voix) regrette que ces bons résultats dans les urnes ne se traduisent pas par une coopération du LSAP avec le DP.

Après son coup d'éclat, Serge Wilmes (CSV) devrait décrocher un mandat d'échevin dans la capitale
Après son coup d'éclat, Serge Wilmes (CSV) devrait décrocher un mandat d'échevin dans la capitale
Guy Jallay

Luxembourg - Lundi soir, DP et CSV se sont rencontrés pour une première discussion, après les bons résultats des chrétiens sociaux. Serge Wilmes est en bonne place pour intégrer le collège échevinal. Les véritables pourparlers pour la future coalition débuteront le 11 octobre.

Larochette - L'échevine Natalie Silva est arrivée en tête avec 471 voix devant Mirko Martellini (353) et Nico Dhamen (339). Dans une première brève déclaration à wort.lu, elle s'était dite "très fière" de ces résultats et "très honorée" de la confiance que les citoyens de Larochette lui accordent.  La jeune trentenaire, secrétaire générale du CSV, devrait donc occuper le poste de bourgmestre, devenant ainsi la première femme bourgmestre d'origine cap-verdienne du pays.

Frisange - La coalition CSV-LSAP est tombée, le CSV ayant perdu un siège crucial (sur 4) au profit du DP qui fait son entrée au conseil en la personne de Carlo Raus (428 voix).  Le nouveau bourgmestre sera Roger Beissel. Marcel Mousel, 2e vainqueur des suffrages, devient échevin. Carlo Raus siégera à leurs côtés au conseil échevinal. "Nous nous sommes vite mis d'accord avec le DP, car le contenu de nos programmes est finalement assez proche", commente Roger Beissel. 

Après une courte pause de quelques jours, le programme de la coalition sera rédigé lundi prochain. La priorité sera la construction de la maison-relais.

Pour la bourgmestre CSV sortante, Malou Aulner, ce sera le retour sur les bancs de l'opposition, avec le LSAP. Les deux partis étaient à la tête de la commune depuis 2011.

Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site sont contrôlés et validés avant leur publication par nos modérateurs. Saint-Paul Luxembourg ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur un de ses sites.