Communales 2017

Les enjeux, les résultats et les réactions

Le CSV Stad et Serge Wilmes ont marqué des points importants dimanche soir pour devenir incontournables au Knuedler. Claude Wiseler, tête de liste du CSV pour les législatives n'a pas manqué de fêter cette victoire de bon augure.

00h45 - «Nous nous sentons réconfortés par les résultats. Les Verts font presque 1% en plus, c'est un score formidable!» positive Viviane Loschetter, chef de fraction des Verts et observatrice avertie de ces élections au QG établi par Les Verts dans le quartier de la Ville Haute. L'ancienne échevine de Luxembourg-Ville considère que la victoire revient au CSV et aux Verts.


Colistier de Sam Tanson sur la liste des Verts à Luxembourg, François Benoy retient que «c'est la troisième fois consécutivement que les Verts sont parvenus à améliorer leur score» à Luxembourg-Ville. Il pensait clairement, tôt ce lundi matin, poursuivre la coalition avec le DP à Luxembourg.



00h20 - Au QG du LSAP improvisé dans un café branché à deux pas de la Place de Paris dans le quartier de Luxembourg-gare, Marc Angel est «très triste» et «très déçu» alors qu'il était persuadé d'avoir une bonne nouvelle liste et «un programme formidable». Il ne s'expliquait pas encore très tôt ce lundi matin cette cuisante défaite (le LSAP a perdu 1 de ses 4 sièges au conseil) mais estime qu'il y a «un virage à droite dans tout le pays et que les conservateurs ont le vent en poupe». Il dit que «perdre un siège, c'est moche» mais comme il a l'expérience de l'opposition, il veut, avec une équipe soudée, «se retrousser les manches!» Courtois et bon joueur, Marc Angel souhaite «bonne chance à ceux qui vont devoir prendre des responsabilités dans les mois à venir» comme Serge Wilmes dont le parti (CSV) a remporté 2 sièges supplémentaires.


23h57 - Au QG du parti Démocrate dans le quartier du Roost (à l'arrière du Palais grand-ducal), alors que la moitié des bulletins de vote de la capitale reste à dépouiller, Lydie Polfer scrute régulièrement son téléphone. Le DP «reste de loin le parti le plus important». Le parti Démocrate a perdu 1 siège mais conserve toujours un tiers des 27 sièges de l'hôtel de ville au Knuedler.

Mais la bourgmestre reconnaît que «le CSV gagne de façon vraiment conséquente. Nous sommes un parti qui respecte toujours la volonté de l'électeur et nous sommes par conséquent disposés à entamer des discussions avec le CSV pour établir ensemble un programme». 


00h13 - Les résultats de Luxembourg viennent de tomber: Serge Wilmes, très entouré, célèbre sa victoire au QG du CSV dans un restaurant branché de la route d'Esch. Le CSV remporte 2 sièges supplémentaires dans la capitale et en occupe désormais 7 au Knuedler.

Bilan de la soirée: DP: 9 sièges; (-1) CSV: 7 sièges; (+2); Les Verts: 5  sièges (-); LSAP: 3  sièges (-1); Déi Lénk:  2  sièges (-); ADR: 1  siège (-).


Autres Galeries

23h00 - Un problème de comptage à Pétange oblige à recompter les bulletins de vote. Les résultats définitifs tomberont à 00h33: CSV: 8 sièges (-); LSAP: 4  sièges (-1), parti Pirate: 2  sièges (+2); Les Verts: 2  sièges (-); DP: 1 siège (-).

22h36 - Les résultats pour Differdange tombent enfin. Deux records notables sont à noter dans cette ville: Roberto Traversini, le bourgmestre sortant, l'emporte largement avec sa liste des Verts, qui récolte 7 mandats. Ce sont 4 sièges gagnés en une soirée.

L'autre triste record est à mettre au compte du DP, qui perd 5 sièges, mettant fin à la dynastie Meisch. François Meisch a raté son pari, il n'a obtenu que 1.855 voix alors que son grand frère Claude Meisch, devenu ministre de l'Education nationale, en avait glané 5.188 il y a six ans.

Le LSAP quant à lui est fidèle à lui-même (4 sièges) tandis que le CSV s'affirme en gagnant un quatrième siège.

22h30 - A Sanem, le LSAP s'en sort: le parti récolte 7 mandats, comme en 2011, devant le CSV qui en obtient 5, soit deux de plus que lors des précédentes élections.

22h30 - A Schuttrange, les lignes ont bougé et c'est l'arrivée des Verts au conseil communal en la personne de Nora Forgiarini (257 voix). La liste des citoyens de Schuttrange (Schëtter Bierger) gagne également un mandat et voit 4 candidats élus. C'est le LSAP qui se voit amputer de 2 sièges: Michèle Diederich et Jean-Marie Altmann, ne sont pas réélus au contraire de Claude Marson ( 516 voix).  Le bourgmestre DP, Jean-Pierre Kauffmann, (1.051) maintient son parti avec 4 mandats.

22h19 - A Wincrange, le CSV reste le parti politique de la majorité et le bourgmestre sortant Marcel Thommes remporte le plus de voix (1.857). Le LSAP gagne un mandat et pour le DP et l'ADR, rien ne change. Le DP conserve ses deux mandats et l'ADR, le sien.

22h11 - A Esch-sur-Alzette, les socialistes et les communistes sont les grands perdants de ces élections communales. Le LSAP emmené par Vera Spautz, perd trois sièges dans son fief et tombe de 9 à 6 sièges au sein du conseil communal. Une claque électorale pour la bourgmestre sortante qui ne parvient à cumuler que 4.315 voix, soit 950 de moins qu'en 2011. Bien moins que son prédécesseur Lydia Mutsch (6.394 voix) du même parti. Les communistes ne seront plus représentés à Esch.

La bourgmestre sortante d'Esch-sur-Alzette (LSAP) est la grande perdante de ces élections. Son parti vient de perdre 3 des 9 sièges qui lui donnaient une confortable assise dans la Métropole du fer jusqu'ici.
La bourgmestre sortante d'Esch-sur-Alzette (LSAP) est la grande perdante de ces élections. Son parti vient de perdre 3 des 9 sièges qui lui donnaient une confortable assise dans la Métropole du fer jusqu'ici.
Photo: Guy Jallay

A contrario, le CSV de Georges Mischo gagne deux sièges et pèse désormais aussi lourd politiquement que le LSAP à la table de la Métropole du fer où les chrétiens-sociaux auront désormais 6 sièges. Les autres vainqueurs sont Les Verts qui gagnent 1 siège supplémentaire (3 au total) et le DP qui a désormais 2 représentants au conseil.

22h10 - Walferdange, le CSV l'emporte avec 5 mandats, juste devant le DP qui en récolte 4 tandis que le LSAP et les Verts sont ex-aequo avec 2 sièges. 

22h06 - A Grevenmacher, le CSV est le grand gagnant de ces communales: Léon Gloden reste bourgmestre avec 1.566 des voix et Monique Hermes (1.402) sera vraisemblablement une nouvelle fois échevine. Le CSV gagne également un mandat au détriment des Verts. Pas de changement pour le DP qui conserve ses 3 sièges.

21h59 - Encore une victoire pour le CSV, cette fois-ci à Hesperange: le parti remporte 8 mandats, bien loin devant le DP et les Verts avec 3 mandats et le LSAP finit bon dernier avec un siège...

21h57 - A Niederanven, le CSV est arrivé largement en tête avec six sièges. Le LSAP suit avec 3 sièges, tandis que déi Gréng et le DP s'en sortent avec 2 mandats.

21h53 - A Clervaux, le CSV arrive largement en tête, avec 42,71% des voix. Le parti l'emporte avec 6 sièges, face au DP et déi Gréng qui remportent deux sièges chacun.

21h52 - A Diekirch, le LSAP reste majoritaire et Claude Haagen reste bourgmestre (2.194 voix), les échevins René Kanivé (1.516) et Claude Thill (1.510). Le CSV gagne un mandat et le DP en perd un.

21h33 - A Käerjeng, anciennement Bascharage et Clémency, le CSV, qui disposait de 5 sièges auparavant, en gagne 2 supplémentaires, aux dépens du LSAP. Selon le bourgmestre sortant CSV, Michel Wolter, qui totalise 3.574 voix, soit le meilleur score tous partis confondus, les électeurs ont récompensé le bon travail de la coalition CSV / Les Verts. "Nous serons ensemble avec déi Gréng dès ce lundi soir pour continuer cette coalition", a-t-il déclaré. Au LSAP, le conseiller sortant Yves Cruchten décroche 2.694 voix, soit le 2e meilleur score.

21h33 - A Dippach, le CSV perd 2 mandats au profit d'une liste citoyenne menée par Sven Schaul (531) et Lisa Schortgen (340) qui entrent tous deux au conseil communal. La bourgmestre sortante, Manon Bei-Roller, conserve la tête (1.918 voix) et mène le LSAP vers la majorité. Le DP conserve ses deux mandats. Cependant, le conseiller communal Arsène Berger n'est pas réélu, c'est Luc Emering qui prend sa place.

A Dudelange, Dan Biancalana, bourgmestre socialiste sortant caracole en tête avec près de 7.000 voix.
A Dudelange, Dan Biancalana, bourgmestre socialiste sortant caracole en tête avec près de 7.000 voix.
Photo: Chris Karaba

21h20 - A Dudelange, Dan Biancalana, le bourgmestre socialiste sortant, peut garder le sourire même si le CSV réussi une belle opération. Le LSAP conserve haut la main 1o sièges des 19 que compte désormais le conseil communal et peut continuer à régner seul.

Le CSV glane les deux nouveaux sièges et passe de 3 à 5 conseillers communaux. Les Verts restent à 2. L'ADR et déi Lénk conservent leur unique siège.

A noter, le joli score de Dan Biancalana qui flirte avec les 7.000 voix (6.923 exactement) presque autant que son mentor, Alex Bodry, lorsqu'il était encore aux affaires communales (7.171 voix) en 2011. Dans son sillage, ses 3 échevins Loris Spina (5.402 voix), René Manderscheid (5.275 voix) et Claudia Dall'agnol (4.786 voix) arrivent tout en haut de la liste.

21h18 - A Mersch, le DP reste majoritaire et le bourgmestre sortant, Michel Malherbe, est réélu avec 2.680 des voix. Du côté du CSV, le 1er échevin, Michel Reiland, sort en tête (1.815 voix) et le parti gagne un mandat en la personne de Romain Miny (1.157). Les Verts sont les perdants à Mersch puisqu'ils se voient amputer d'un siège et subissent un remaniement: seule Mariette Weiler reste en poste (970 voix) et Claude Adam (1.294) et Jhemp Reckinger (1.210) entrent au conseil communal.

21h15 - A Kehlen, dur dur pour les socialistes, obligés de céder 2 sièges, l'un au CSV, l'autre aux Verts. Le DP conserve son seul et unique siège. La parti pirate, présent pour la première fois dans la commune, repart bredouille de ce scrutin. Première victime, le bourgmestre LSAP sortant: Guy Scholtes (1.484 voix) est battu par son 1er échevin CSV, Félix Eischen (1.725 voix) et son 2e échevin CSV, Lucien Koch (1.533 voix). Les chrétiens-sociaux auront donc 5 sièges pour les 6 années à venir, le LSAP devra se contenter de 3 sièges, tandis que les Verts en auront 2 et le DP un seul.  

21h02 - A Steinsel, le 2e échevin sortant, Fernand Marchetti (LSAP) remporte plus de voix (1.505) que le premier échevin Jean Rossy (CSV) qui collecte 872 suffrages. Le CSV garde cependant le même nombre de mandats c'est-à-dire 2. C'est du côté du DP, qui gagne un siège, et du LSAP, qui en perd un, que les lignes bougent. L'actuel bourgmestre LSAP, Jean-Pierre Klein, reste à la tête de la commune avec 2.202 voix.

21h01 - A Schifflange où le bourgmestre sortant, Roland Schreiner, ne s'est plus représenté, le LSAP n'est plus "le" parti fort mais l'un des deux partis forts. Son partenaire de coalition junior, le CSV, a grandi et a gagné les 2 sièges supplémentaires autour d'une table du conseil plus large,  du fait que Schifflange a passé la barre des 10.000 habitants. Les Verts conservent 2 sièges et le DP, un siège.

Pierrot Feiereisen (à gauche) se fait évincer par son frère Carlo à Schifflange.
Pierrot Feiereisen (à gauche) se fait évincer par son frère Carlo à Schifflange.
Photo: Pierre Matgé

A noter le bon score personnel de l'échevin (LSAP) Carlo Feiereisen (2.870 voix) qui, du coup, évince son frère Pierrot (CSV) du conseil alors qu'il fait le 2e meilleur score individuel. Le 1er échevin, Paul Weimerskirch, a glané 2.052 voix, soit 707 voix de plus qu'en 2011.

21h00 - A Kopstal, les Verts avaient choisi de ne pas présenter de liste. Les électeurs ont partagé les 2 sièges qu'ils occupaient depuis 2011 au conseil communal entre le CSV et la liste Är Equipe. Les chrétiens-sociaux remportent donc 4 sièges pour les 6 années à venir, tout comme la liste Är Equipe. Le DP conserve ses 3 sièges. 

Le résultat n'est pas brillant pour le bourgmestre sortant, Romain Adam (Är Equipe) qui n'arrive que 2e avec 533 voix, derrière sa colistière, Maria Scheppach et ses 611 voix. Devant eux, avec 662 suffrages, le 2e échevin sortant, Thierry Schuman (CSV). Il se pourrait donc bien que ce soit lui qui s’asseye bientôt dans le fauteuil de bourgmestre.  

20h50 - A Ettelbruck, l'équipe communale sortante est plébiscitée: le bourgmestre CSV, Jean-Paul Schaaf, arrive en tête avec 1.976 voix, talonné par son 2e échevin, Bob Steichen (LSAP), avec 1.902 voix et son 1er échevin, Claude Halsdorf (LSAP) avec 1.182 voix. Pas de changement au niveau de la répartition des sièges au conseil communal: le CSV garde ses 5 sièges, le LSAP ses 4 sièges, tandis que le DP et les Verts conservent leurs 2 sièges chacun.  

20h48 - A Kayl, le LSAP remporte 5 mandats et le bourgmestre LSAP sortant, John Lorent, réalise le meilleur score, toutes listes confondues, avec 2.660 voix. Cependant, ce parti perd une voix au profit du CSV qui passe de 3 mandats à 4 pour les 6 prochaines années. Pas de changement pour le DP et les Verts qui conservent 2 élus chacun.

20h41 - A Rumelange, si le bourgmestre sortant, Henri Haine (LSAP), obtient le meilleur score tous partis confondus avec 1.472 voix, les socialistes perdent 2 sièges: l'un va au CSV, l'autre permet au parti libéral d'entrer au conseil communal en la personne de Patrick Wagner dit Mini (314). L'échevine Viviane Biasini se place 2e de la liste socialiste avec 1.136 voix. Le KPL conserve son seul et unique siège en la personne de Jean-Pierre Peiffer dit Edmond (551). Du côté du CSV, qui aura donc un conseiller de plus les 6 ans à venir, c'est André Theisen qui est plébiscité avec 1.103 voix.  

20h32 - A Reisdorf, l'opposition a repris le pouvoir et le conseiller communal et ancien bourgmestre, Jean-Pierre Schiltz, revient à la tête des affaires avec 335 voix. L'actuel bourgmestre, Fränk Weber (297) et l'échevin, Jean-Marie Funck (295) se retrouvent seuls dans l'opposition. Sonia Marques de Oliveira entre au conseil communal, c'est la première fois qu'une personne de nationalité autre que luxembourgeoise siège à Reisdorf.

Cette commune est sous les feux des projecteurs depuis la semaine dernière puisque plusieurs membres de la commune suspectent l'opposition d'avoir instrumentalisé le vote des étrangers.

20h29 - A Hobscheid, le DP fait son entrée au conseil communal en raflant d'emblée 2 sièges aux socialistes. Ils devront se contenter d'un seul siège désormais. Le CSV conserve ses 8 sièges sur les 11 à pourvoir. Le bourgmestre chrétien-social sortant, Serge Hoffmann, obtient le meilleur score toutes listes confondues (1.630 voix), devant Carlo Moes (1.276) et Chantal Boulanger-Hoffmann (1.126). Au DP, Mireille Roemer totalise 608 suffrages et Jean-Paul Lickes 429. Seule Nelly Baillet-Weiler (308) représentera désormais le LSAP. 

Ouverture de rideau sur une nouvelle coalition ou tirer de rideau sur une coalition inédite à Bettembourg? La question reste entière ce dimanche soir...
Ouverture de rideau sur une nouvelle coalition ou tirer de rideau sur une coalition inédite à Bettembourg? La question reste entière ce dimanche soir...
Photo: Lex Kleren

20h26 - Du fait de l'évolution démographique à Bettembourg, il y avait 15 sièges à pourvoir cette fois. Soit 2 de plus qu'en 2011. L'un a été attribué au CSV du député-maire sortant, Laurent Zeimet qui passe de 4 à 5 sièges. Et le second permet à l'ADR de faire son entrée au conseil communal.

Numériquement, la coalition inédite sortante entre CSV-DP-Verts tient toujours (8 sièges sur 15). Mais d'autres scénarii sont ouverts d'autant que le LSAP reste le parti aux 6 sièges.

L'ancien bourgmestre de Bettembourg, Roby Biwer, affiche le meilleur score individuel avec 2.930 voix (contre 3.126 voix en 2011). Suivi par son colistier Guy Frantzen (2.742 voix) et Laurent Zeimet (2.563 voix).

20h21 - A Echternach, pas de grands changements en perspective: le bourgmestre CSV sortant, Yves Wengler, réalise le meilleur score, toutes listes confondues, avec 1.309 voix. Son parti se maintient avec 3 sièges. Idem pour les socialistes et les Verts, qui conservent leur 3 sièges chacun. Le DP garde ses 2 sièges. Le 1er échevin, Ben Scheuer (LSAP), totalise 1.029 voix, devant le 2e échevin, Luc Birgen (862).   

20h15 - Garnich, c'est le bourgmestre Georges Fohl qui arrive en tête avec 756 voix devant Marie-Josée Glodt-Dondelinger et ses 539 voix.

20h10 - A Esch-sur-Sûre, le député Marco Schank, sdu CSV, arrive largement en tête avec 867 voix, devant Fränk Pereira Goncalves (586). A Rédange/Attert, c'est Henri Gerekens, avec 827 voix qui devance Luc Pauly (722 voix) et Tom Faber (695 voix).

20h10 - A Frisange, la coalition CSV-LSAP ne tient plus mathématiquement. Le CSV emmené par Marie-Louise Aulner a perdu un siège crucial (sur quatre) au profit du DP qui fait son entrée au conseil en la personne de Carlo Raus (428 voix).

Le LSAP se maintient avec 2 sièges et l'incontournable «Ar Equipe» («Votre Equipe») emmenée par Roger Beissel (1.182 voix, de loin le plus beau score individuel) conserve ses 5 sièges.

20h09 - Rosport-Mompach, cette nouvelle commune qui sera mise en place en 2018, Stéphanie Weydert a remporté le plus de voix à Mompach (1.025), tandis que Romain Osweiler lui, obtient le plus de voix à Rosport (1.353 voix).

20h06 - A Leudelange, où se jouait un conflit entre la liste de la bourgmestre sortante et une liste dissidente aux couleurs du DP, Diane Bisenius-Feipel tient le choc et est réélue avec 538 voix, devant Thomas Berend dit Tom (463), Jean-Paul Sunnen (457) et Raphaël Gindt (440), tous trois sur sa liste. Le jeune Jean-Pierre Roemen, fils de l'ancien bourgmestre de la commune, Rob Roemen, se présentait pour la première fois, sur la liste Zesumme fir Leideleng. Il est élu avec 435 voix, de même que ses colistiers, Marcel Jakobs (435), Lou Linster (434) et Patrick Calmus (420).    

20h05 - Berdorf, l'échevine Seyler-Grommes Suzette remporte le plus de voix (354) devant l'autre échevin de la commune, Nilles Joé (340).

19h57 - A Mondorf-les-Bains, le plus jeune député-bourgmestre du pays à sa prise de fonction en 2013 fait aujourd'hui sensation: 2.392 suffrages pour Lex Delles, étoile montante de la politique locale et nationale. En 2011, derrière la charismatique Maggy Nagel, il totalisait 1.027 voix. Cette fois, c'est un véritable vote d'adhésion de la part de ses administrés, qui permettent au passage au parti libéral de grappiller encore un siège au conseil communal, aux dépens du CSV. A noter: le joli score du grand frère Schleck, Steve, engagé aux côtés des Verts, qui atteint 1.115 voix contre 598 en 2011. Le DP a donc maintenant 6 sièges, le CSV 3 et plus 4, tandis que le LSAP et les Verts sauvent chacun leur siège.  

19h54  - Dans la commune de Tandel, c'est Aust Alain, conseiller de commune qui remporte le plus de voix face au bourgmestre sortant Kaes Ali avec 65 voix d'écart. A Koerich, c'est Wirion Jean qui obtient le plus de voix (647) très loin devant la bourgmestre sortante Pia FLAMMANG-Risch, qui n'arrive qu'en troisième position avec 554 voix.

19h47 - A Bertrange, le bourgmestre libéral sortant, Franck Colabianchi, est très largement réélu avec un score qui ressemble à un plébiscite: 2.161 voix, c'est 587 suffrages supplémentaires par rapport à 2011. Et cerise sur le gâteau, le DP gagne un siège de plus, siège volé aux Verts. Face aux 7 sièges bleus, le CSV conserve ses 3 sièges, les Verts devront se contenter de 2 sièges désormais, quand le LSAP sauve son unique siège. L'échevin sortant Emile Krier se classe 3e de la liste du DP avec 1.536 voix, derrière la conseillère Monique Smit-Thijs qui réalise un joli score: 1.546 voix soit 409 de plus qu'il y a 6 ans.  

"Nous sommes très fiers", dit Frank Colabianchi dans une première réaction. "Au cours des dernières années, nous avons mis en place des projets novateurs, en partie controversés, comme l'espace urbain partagé. Nous avons montré la voie pour le Luxembourg."  

19h42 - A Wiltz, le LSAP remporte six sièges face au CSV qui en obtient 5 et le DP deux. A Mertert, le LSAP domine avec six sièges. Le CSV en obtient trois et le DP deux.

Quel plat de coalition sera servi à l'issue du scrutin de ce dimanche 8 octobre 2017 à Contern?
Quel plat de coalition sera servi à l'issue du scrutin de ce dimanche 8 octobre 2017 à Contern?
Photo: Anouk Antony

19h29 - A Contern, seule commune du pays à avoir formé à la surprise générale en 2011 une coalition DP-LSAP-Les Verts -identique à la coalition gouvernementale- le vote a cette fois tourné au désavantage du parti démocrate qui perd l'un de ses 3 sièges au profit du CSV.

Le grand «floué» des élections d'octobre 2011, le bourgmestre sortant d'alors, Jim Schmitz, tient une revanche à travers les urnes même si personnellement il n'a glané que 1.158 voix dimanche, soit presque 250 voix de moins qu'il y a six ans.

Le bourgmestre sortant et ex-premier échevin Fernand Schiltz (LSAP) glane 1.038 voix contre 1.095 il y a six ans. Marion Zovilé-Braquet (CSV) fait un bon en avant et capitalise le plus de voix sur son nom: 1.214.

19h28 - A Junglinster, le CSV gagne 1 siège par rapport à 2011, au dépens du LSAP. Les chrétiens-sociaux obtiennent donc 5 sièges pour les 6 ans à venir, tandis que le DP conserve ses 4 sièges, et les Verts leurs 2 sièges. Les socialistes devront se contenter de 2 sièges désormais. 

Le bourgmestre sortant, Romain Reitz (CSV), propulsé dans son fauteuil en 2015 après la surprenante démission de Francine Colling-Kahn (CSV), est plébiscité par ses administrés, avec 2.342 voix. 

L'ex-ministre Françoise Hetto-Gaasch (CSV) arrive 2e toutes listes confondues, avec 2.084 voix. A noter, au sein du DP, le joli score de Ben Ries, 1.299 voix, qui reprend le flambeau de son père François, ancien bourgmestre et actif durant une quarantaine d'années dans la commune.  

19h26 - A Rambrouch - L'actuel bourgmestre, Tony Rodesch, reste à la tête de la commune avec 1.607 voix emmenant ainsi le CSV à la majorité avec six sièges contre trois pour le LSAP et deux pour le DP. L'échevin Nicolas Rasqué qui se présentait avec sa propre liste n'a pas remporté de suffrages. 

19h17 - A Helperknapp, à Boevange-sur-Attert, c'est le bourgmestre sortant, Paul Mangen, qui est réélu avec 1.084 voix, devant son échevin, Jean-Claude Mathekowitsch (927) et le conseiller sortant, Frank Conrad (744). A noter: l'échevine Félicie Streicher-Schintgen ne fait pas partie des élus avec 622 voix. A Tuntange, Christiane Eicher-Karier est réélue bourgmestre avec 904 voix, devant Ben Baus (717) et Joske Vosman (707).  

19h14 - A Reckange-sur-Mess - L'actuel bourgmestre reste en poste avec 730 voix en sa faveur suivi du conseiller communal Robert Leclerc (662 voix). L'actuel premier échevin, Lucien Franck se retrouve en quatrième position avec 528 voix. 

19h10 - Du côté de Beckerich, si le bourgmestre sortant, le jeune Thierry Lagoda, a convaincu très largement les électeurs avec 830 voix, il n'en est pas de même pour ses échevins: Marco Fassbinder arrive en 4e position avec 577 voix et Patrick Wampach se classe 9e sur les 9 sièges à pourvoir avec 374 voix. Par contre, Laurent Klein prend la 2e place avec 665 voix et le conseiller sortant, Claude Loutsch, la 3e place avec 623 voix.    

19h06 - Au Préizerdaul, tremblement de terre: le bourgmestre sortant, Fernand Heyart, n'est pas réélu. Il prend la 11e place sur 9 sièges à pourvoir avec 241 voix. C'est l'échevin sortant, Marc Gergen, qui est élu avec 579 suffrages en sa faveur. L'autre échevin, Gilles Martiny, n'est pas réélu. En 2e position, le conseiller sortant, René Zigrand avec 508 voix, suivi de Marc Rehlinger (378). 

Le député-maire sortant de Remich, Henri Kox se retrouve en grande difficulté: son score personnel est très bas et son parti, Les Verts, a perdu 2 des 4 sièges au conseil communal.
Le député-maire sortant de Remich, Henri Kox se retrouve en grande difficulté: son score personnel est très bas et son parti, Les Verts, a perdu 2 des 4 sièges au conseil communal.
Photo: Gerry Huberty

19h01 - A Remich, c'en est fini de la coalition Les Verts-CSV. Le vote de ce dimanche fait tout voler en éclats. Les Verts d'Henri Kox, bourgmestre sortant, perdent 2 de leurs 4 sièges au conseil et le partenaire de coalition, le CSV perd aussi l'un de ses 3 sièges.

Le vainqueur de ces élections est le DP dont la liste a été emmenée par Jacques Sitz-Gretsche et double ses sièges au conseil communal où il dispose désormais de 4 sièges. Le parti Pirate envoie un conseiller à la table (Daniel Frères) et le LSAP garde le sien (Guy Mathay). "Nous avions espéré cette opportunité et cela s'est réalisé", a déclaré Daniel Frères. "Je ne suis pas surpris que les Verts perdent 2 sièges. Il ne suffit pas de proposer de nouvelles idées deux mois avant l'élection."

A noter toutefois la dégringolade d'Henri Kox qui est passé de 974 voix en 2011 à  595 voix cette fois. Jacques Sitz-Gretsche cumule 714 voix est fait le plus beau score individuel devant Mike Greiveldinger (680 voix).

19h00 - A Steinfort, le LSAP fait son grand retour: le conseiller communal Guy Pettinger a remporté 1.510 voix et la gauche a cinq sièges sur onze. L'actuel bourgmestre, Jean-Marie Wirth (CSV) se retrouve en deuxième position avec 1.314 voix.

18h59 - A Mondercange, le CSV rafle 2 sièges au LSAP. Chrétiens-sociaux et socialistes font donc jeu égal avec 5 sièges chacun désormais alors qu'en 2011, le LSAP remportait 7 sièges là où le CSV devait se contenter de 3. Le DP garde ses 2 sièges et les Verts sauvent leur unique siège.  

18h59 - A Troisvierges, l'actuel bourgmestre Edy Mertens a remporté la bataille avec 1.229 voix devant le conseiller communal CSV, Romain Plümer.

18h41 - A Schengen, le 1er échevin sortant Michel Gloden parvient a rassembler 1.658 voix, soit plus de 250 voix de mieux que Jean-Paul Muller (1.404 voix), également échevin sortant. Suivent Tom Weber (1.139 voix) et Josée Funk-Kiesch (952 voix).

18h39 - A Nommern, tout s'est joué dans un mouchoir de poche! Le bourgmestre sortant ne s'étant pas représenté, c'est Jean-Pierre Mühlen qui rafle la première place à Franco Campana, à une voix près, avec 440 suffrages contre seulement 439 pour le conseiller sortant. En 3e position, le conseiller Bernard Jacobs avec... 437 voix.  

18h40 - A Schieren, le bourgmestre sortant, André Schmit arrive en 5e position (397 voix) entre ses deux échevins François Wirth (427 voix) et Camille Pletschette (338 voix). Trois nouveaux venus constituent le trio de tête: Eric Thill (479 voix), Tessy Kris ( 463 voix) et Suzy Pfeiffer (455 voix).

18h34 - A Weiler-la-Tour, la député-bourgmestre socialiste, Cécile Hemmen (666 voix) est battue par le jeune Vincent Reding (729 voix). Rob Wagner prend la 3e place tandis que l'échevin Carlo Ernst se place en 4e position avec 563 voix.   

18h33 - A Wormeldange, le conseiller sortant Max Hengel arrive largement en tête des votes avec 701 voix et devance l'échevin sortant, Mathis Ast (606 voix) de presque cent voix.Suivent les deux conseillères Claude Pundel (573 voix) et Martine Schmit (556 voix).

18h32 - A Lintgen, le bourgmestre Henri Wurth est réélu avec 634 voix, devant le conseiller communal sortant, Louis Pinto (631) et l'échevin, Thierry Larsel (544).   

18h29 - A Bous, le bourgmestre Jos Johanns est réélu avec 486 voix, devant Netty Kill (392) et Joe Beissel (379).  

18h28 - A Colmar-Berg Christian Miny s'impose (515 voix) devant les trois anciens membres du conseil communal que sont Fernand Diederich (493 voix), la 1ère échevine sortante, Malou Kasel-Schmit (483 voix) et la 2e échevine sortante, Georgette Weber (387 voix).

18h27 - A Boulaide, le bourgmestre sortant, René Daubenfeld, est réélu avec 472 voix, devant Jeff Gangler (401) et Antoine Nanquette (337).   

18h21 - A Lorentzweiler, c'est la liste Är Leit  menée par le bourgmestre sortant, Jos Roller, qui l'emporte. Il est réélu avec 1.307 voix et la liste rafle 6 sièges. Derrière, à égalité, le CSV et les Verts remporte 2 sièges chacun, tandis que le DP devra s'en contenter d'un seul.   

18h14 - Dans la commune fusionnée de Parc Hosingen,  Jos Degrand a obtenu 740 voix dans la section de Consthum, Georges Majerus a obtenu 874 voix dans la section de Hoscheid et Romain Wester a eu 915 voix dans la section de Hosingen.

Anouk Antony

18h13 - A Consdorf, c'est un véritable vote-sanction pour l'équipe sortante: le bourgmestre, André Poorters, ne siégera même pas au conseil communal puisque qu'avec 279 voix seulement, il se place en... 14e position. Ça ne passe pas non plus pour son 1er échevin, Camille Weiland (298) et ça passe de justesse pour le 2e échevin, Marco Bermes, qui prend la 9e et dernière place d'élu de la commune avec 360 voix. 

C'est Edith Jeitz qui est élue largement avec 610 voix, devant le conseiller sortant Willy Hoffmann (532) et Henriette Weber-Garson (479). Du renouveau en perspective, donc!

18h10 - A Vichten, le bourgmestre Camille Scheuren est battu: il ne se place qu'en 3e position avec 314 voix, derrière le conseiller sortant Luc Recken (339), proche de l'ancien maire Nico Marechal, élu en 2013 suite à un vote de confiance puis exclu de l'équipe communale en 2016 pour influence illicite. Jean Colombera (328) se place en 2e position. 

18h06 - A Kiischpelt,  le jeune échevin sortant, Yves Kaiser, se trouve conforté après ce vote. Il cumule 356 voix, presque autant qu'en 2011. Dans un mouchoir de poche, on trouve derrière lui, Antoinette Lutgen-Lentz (293 voix) et Philippe L'Ortye (290 voix).

18h05 - A Manternach, le bourgmestre sortant, Henri Frank encaisse une lourde défaite en arrivant seulement 5e avec un total de 422 voix. C'est Jean-Pierre Hoffmann qui rafle le plus de suffrages et se classe 1er avec 564 voix. En 2e place, Claude Theisen avec 551 voix et en 3e, l'échevine sortante, Alix Klein-Ungeheuer.  

18h04 - A Vianden, les deux échevins du bourgmestre sortant, Marc Schaefer, c'est-à-dire Henri Majerus et Claude Tonino raflent le plus de voix. Ils en comptabilisent respectivement 467 pour Majerus et 443 pour Tonino.

18h03 - A Erpeldange-sur-Sûre, Claude Gleis est réélu bourgmestre avec 795 voix, devant ses deux échevins Romain Pierrard (684) et Gilbert Leider (569), plébiscités eux aussi.  

17h59 - A Useldange, c'est le bourgmestre sortant, Léon Bodem, dit Pollo, qui est réélu avec 569 voix. Pierre Da Silva dit Pé, se place en 2e position avec 524 voix, et Christian Frank arrive 3e avec 475 voix. Les échevins sortants, Raymond Feinen et Gérard Anzia, se retrouvent catapultés respectivement en 6e et 7e position. 

17h56 - A Heffingen, Jérôme Seiler (386 voix) s'impose devant Pit Wilge (346 voix) et Henri Kauffmann (329 voix).

17h55 - A Weiswampach, c'est la déception pour le bourgmestre sortant, Henri Rinnen, qui se retrouve à la 4e place avec seulement 373 voix, largement dépassé par le conseiller communal Michel Deckenbrunnen, élu avec 415 voix. En 2e position, Danièle Patz avec 394 voix et en 3e, Vincent Geiben avec 384 voix.  

A Mamer, le CSV conserve ses 6 sièges, Les Verts et le LSAP gardent leurs 3 sièges chacun et le DP son siège unique.
A Mamer, le CSV conserve ses 6 sièges, Les Verts et le LSAP gardent leurs 3 sièges chacun et le DP son siège unique.
LW

17h48 - A Mamer (vote proportionnel) les dés sont jetés et rien ne change dans la répartition des sièges: Le CSV conserve ses 6 sièges, Les Verts et le LSAP gardent leurs 3 sièges chacun et le DP son siège unique.

Le bourgmestre chrétien-social Gilles Roth a glané 2.651 voix. Soit à peine 133 voix de moins qu'il y a six ans. Tandis que son colistier Luc Feller a reçu 2.182 voix et fait un bond en avant de 448 voix par rapport à 2011.

Côté socialiste (partenaire de coalition du CSV jusqu'ici) Roger Negri arrive très largement en tête avec 2.191 voix, soit 63 de moins qu'en 2011.

17h46 - A Bourscheid, la bourgmestre Annie Nickels-Theis est largement réélue avec 508 voix, devant le conseiller communal sortant Jim Leweck (367) et le 2e échevin sortant, Raymond Juncker avec 348 voix. Insolite: Jean-Marie Bartholomey et Charles Nockels ont tous deux récoltés 242 voix. Il a fallu que le sort désigne le 9e et dernier élu, et ce fut Charles Nockels.

17h45 - A Waldbillig, Andrée Henx-Greischer remporte 543 voix. Suivie de Serge Boonen (454 voix) et Théodore Moulin (450 voix).

17h40 - Au Lac de la Haute-Sûre, le bourgmestre sortant, René Michels, est réélu avec 578 voix, devant Francis Schon (496) et Marco Koeune (480). 

17h38 - A Mertzig, Mike Poiré arrive avec une confortable avance (662 voix) sur le conseiller sortant Stefano D'Agostino (535 voix), Isabelle Conzemius (446 voix), Mady Weber (412 voix) et l'échevin sortant Amaro Garcia (368 voix).

17h34 - A Wahl, c'est le bourgmestre sortant, Marco Assa, qui est réélu, avec 399 voix, devant Christiane Bach (350) et Patrick Antony (275). Par contre, le 1er échevin sortant, Armand Wagner, ne fait pas partie des 7 élus avec seulement 169 voix.  

17h32 - A Flaxweiler, Jean-Marie Sadler arrive en tête du vote avec 538 voix, devant le conseiller communal Roger Barthelmy (496 voix) et l'échevine Juliette Fusenig qui arrive 3e avec 475 voix.

17h30 - A Lenningen, Daniel Hoffmann totalise 423 des voix, devant Daniel Gillen (414) et Josiane Bellot (410).  

17h25 - A Saeul, le seul et unique bureau de vote annonce que Raoul Clausse arrive en tête des suffrages avec 274 voix, devant Marc Fisch (212) et Gérard Zoller (205).

Bettendorf, c'est José Vaz Do Rio qui prend la tête du scrutin avec 588 voix devant Paul Troes (568) et Albert Back (553).    

17h15 - A Dalheim,  le bourgmestre sortant, Joseph Heisbourg arrive avec une confortable avance (627 voix) sur le second élu, l'échevin Nicolas Dicken (537 voix). Ils sont suivis de Luc Mangen (47 voix) et René Ernst (462 voix). La conseillère sortante, Peggy Olinger est 5e élue avec 459 voix.

17h10 - A Beaufort, Camille Hoffmann, le bourgmestre sortant, est largement conforté après ce vote du 8 octobre 2017 en remportant 612 voix. Le second élu, Emile Wies, 471 voix se place devant la 1ère échevine sortante, Lily Scholtes (470), avec seulement une voix d'écart! 

17h10 - A Biwer, Le premier échevin Marc Lentz arrive en tête des suffrages avec 596 voix. Suivi de Sylvie Steinmetz (550 voix) et Ady Goebel (513 voix). 

Natalie Silva
Natalie Silva
Commune de Larochette

17h00 - A Larochette, l'échevine Natalie Silva arrive en tête avec 471 voix devant Mirko Martellini (353) et Nico Dhamen (339). La jeune trentenaire, secrétaire générale du CSV, pourrait donc devenir la première femme bourgmestre d'origine cap-verdienne. Dans une première brève déclaration à wort.lu, elle s'est dit "très fière" de ces résultats et se sent "très honorée" de la confiance que les citoyens de Larochette lui accordent.

A Ell: Armand Schuh arrive en tête avec 387 voix, devant Henri Rasque (324) et Georges Weis (284).

16h50 - A Grosbous Paul Engel glane 392 voix, suivi par Anne Steichen (337 voix) et le bourgmestre sortant, Armand Olinger (322 voix).

16h47 - A Goesdorf, Christa Schmitz arrive largement en tête du vote avec 511 voix devant Marc Siebenaler (464 voix) et Claude Gilson (415 voix).

16h45 - Résultats officieux de Bettembourg: selon un résultat officieux émanant des communications orales des 17 présidents des bureaux de vote de Bettembourg, le LSAP sortirait grand gagnant de ces élections avec 38% des suffrages, devant le CSV (29%) et les Verts (17%). 

Logiquement, ce résultat devrait faire perdre son fauteuil de bourgmestre à Laurent Zeimet (CSV) au profit du candidat tête de liste socialiste, Guy Frantzen. A noter, l'ADR atteint 10%, devant le DP, pourtant partenaire de coalition, à 6%. 

16h40 - Résultats officieux à Differdange publié sur le site de la commune après dépouillement des votes des 26 bureaux: la liste Les Verts menée par Roberto Traversini, bourgmestre sortant, obtient 2.109 voix. La liste du LSAP 891 voix, le CSV 1.028 voix et le DP mené par François Meisch obtient seulement 679 voix.

16h33 - Surprise à Putscheid. Le bourgmestre sortant Jean Kinn n'est pas réélu parmi les 11 candidats qui se sont présentés pour 9 postes. Il n'a obtenu du 178 voix. Le conseiller Roger Zanter a obtenu le plus de voix (357).

16h30 - A Medernach (section de la commune fusionnée de la Vallée de l'Ernz), Bob Bintz glane 765 voix et Jeff Feller 657 voix.

16h22 - A Fischbach où il y avait 9 mandats à distribuer, c'est le conseiller Fränk Daems qui arrive, de loin, en tête, en amassant 409 voix. Patrick Grotz se place en seconde position avec 306 voix.

16h20 - A Septfontaines entrent au conseil communal: Manou Decker (266 voix), Astrid Mosel-Kneip (178 voix), Roger Franck (150 voix) et Marie-Elisabeth  Steinbach (146 voix).

16h03 -Premiers résultats officiels à Waldbredimus où l'on votait dans deux bureaux afin de distribuer 9 sièges pour 10 candidats en lice. Bilan: Louis Oberhag, le bourgmestre sortant récolte le plus de voix: 374. Mais ce sont tout de même 41 voix de moins qu'il n'en avait eu il y a six ans, en octobre 2011.

16h00 - Grosse concentration pour le dépouillement des votes dans les 46 communes où l'on a voté au scrutin proportionnel comme à Rumelange (notre photo). C'était le cas pour la première fois à BissenClervaux et Troisvierges.

A Rumelange
A Rumelange
Photo: Guy Wolff

15h55 - Les résultats ne devraient pas tarder pour les communes de Saeul, Simmern et Wahl qui comptent moins de 1.000 habitants.

15h00 - Pas de suspense à Bech, Feulen et Winseler les résultats sont déjà connus puisque dans ces trois communes ne se présentait qu'une seule liste. Il y a donc autant de candidats que de sièges à pourvoir.

14h00 - Les bureaux de vote sont désormais fermés. Nous vous invitons à suivre notre live ici même en attendant les résultats dans les toutes premières communes.

13h30 - Le couple grand-ducal héritier a voté au Cercle Cité à Luxembourg. Guillaume et Stéphanie ont le droit de vote alors que le grand-duc Henri non. Pourtant, la Constitution ne s'oppose pas au droit de vote du chef de l'Etat. L'administration est donc dans l'illégalité.


10h00 - Ambiance à Differdange où de nombreux électeurs se pressaient ce matin pour aller voter. Des élections qui ont un «air de revanche» dans la troisième plus grande ville du Luxembourg, comme le soulignait notre collègue Marc Schlammes, dans une vidéo publiée cette semaine.

Car depuis les dernières élections communales, la coalition DP-Les Verts a éclaté «suite à des divergences au sein du parti libéral». L'occasion saisie par l'actuel bourgmestre vert, Roberto Traversini, pour s'imposer et former une coalition Déi Gréng-CSV-LSAP.

Parmi les differdangeois, notre journaliste a rencontré de nombreux électeurs venus voter pour la toute première fois
Parmi les differdangeois, notre journaliste a rencontré de nombreux électeurs venus voter pour la toute première fois
Claude Piscitelli

9h00 - Ce dimanche ont lieu les élections communales au Luxembourg. Les citoyens des 105 communes du pays élisent leurs nouveaux représentants pour 6 ans. Les enjeux, les résultats, les réactions: l'équipe francophone de wort.lu vous fait vivre ce scrutin en direct.

Au total, 3.575 candidats ont choisi de se présenter, parmi lesquels 49 députés, des "fils et fille de" et des étrangers, qui veulent se mettre au service de la communauté. Tandis que du côté des députés-bourgmestres, trois jouent gros ce dimanche. 

En attendant les premiers résultats qui s'afficheront en temps réel sur notre carte, vous pouvez consulter ici l'ensemble des listes, les noms des candidats parti par parti et commune par commune.


Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site sont contrôlés et validés avant leur publication par nos modérateurs. Saint-Paul Luxembourg ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur un de ses sites.