Campagne "Médecins du Monde"

Polémique sur un appel aux dons

La campagne affirmant que le revenu mensuel par habitant est de plus de 5.000 euros par mois suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux.
La campagne affirmant que le revenu mensuel par habitant est de plus de 5.000 euros par mois suscite de vives réactions sur les réseaux sociaux.
Médecins du Monde

(SH/AF) - «Luxembourg, deuxième pays le plus riche du monde. Revenu mensuel de 5.370 € par habitant. Pas pour Paul.» Le slogan de la nouvelle campagne de Médecins du Monde fait des vagues sur les réseaux sociaux. «Tous les Luxembourgeois ne gagnent pas autant», «Campagne mensongère», «Je ne gagne pas un tel salaire», peut-on lire parmi les commentaires qui affluent sur Facebook et autres réseaux sociaux.

Cette moyenne de revenus provient de la Banque Mondiale, précise Marc Gerges, vice-président de Médecins du Monde Luxembourg. «Nous ne pouvons pas falsifier des statistiques.»

Le revenu mensuel par habitant ne désigne pas le salaire moyen perçu par personne active. Pas uniquement. Il représente toutes les richesses du pays, au prorata du nombre d'habitants. C'est un indicateur de la richesse du pays. Ce que dénonce Médecins du Monde, c'est la mauvaise répartition des richesses dans un pays riche comme le Luxembourg.

Médecins du Monde a reçu de nombreux appels téléphoniques. Au moins cette campagne a-t-elle eu le mérite d'ouvrir un canal de discussion. «Avec cette campagne, nous voulons insister sur le fait que le Luxembourg est un pays riche, mais que ces richesses ne sont pas partagées de façon à ce que chacun puisse accéder à des soins médicaux de base», justifie Marc Gerges.

1.300 prises en charge en sept mois

Pour cette campagne, Médecins du Monde a focalisé sur trois symboles: le revenu mensuel par habitant au Luxembourg, le classement du Luxembourg comme deuxième pays le plus riche au monde et sa deuxième place pour les fonds d'investissements.

L'idée de cette campagne est d'appeler à la générosité des habitants du Grand-Duché afin de soutenir les activités de Médecins du Monde. Mais aussi de sensibiliser l'Etat au fait que le Luxembourg ne permet pas d'accès aux soins de base pour ceux qui ne sont pas affiliés à la CNS (Caisse Nationale de Santé). Il en va autrement dans des pays comme la Belgique ou la France. 

Médecins du Monde apporte ses compétences en soins médicaux pour ceux qui ne peuvent pas payer une consultation médicale. Il ne doit pas obligatoirement s'agir d'un cas d'urgence. Cette année, les centres d'Esch-sur-Alzette et Bonnevoie ont déjà pris 1.300 personnes en charge. Parmi ces patients, Médecins du Monde soigne des sans-abri mais aussi des personnes dont les revenus sont si faibles qu'elles ne peuvent pas se permettre d'avancer les frais d'une consultation médicale, ni pour elles, ni pour leurs enfants, insiste Médecins du Monde dans un communiqué de presse ce lundi 7 août.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.