A la Chambre des députés cet après-midi

Bettel dressera un état de la Nation «positif»

L'an passé, Xavier Bettel a eu besoin de 90 minutes pour faire le point sur l'état de la Nation.
L'an passé, Xavier Bettel a eu besoin de 90 minutes pour faire le point sur l'état de la Nation.
Photo: Pierre Matgé / Archives LW

(MF) – Le Premier ministre, Xavier Bettel, prononcera son discours sur l'état de la Nation ce mardi 25 avril à partir de 14h30. Intitulé «De la qualité de vie pour le Luxembourg», ce sera son 4e depuis l'arrivée au pouvoir de la coalition DP-LSAP-Les Verts.

D'ores et déjà «je peux déjà révéler que l'état de la Nation est positif» a twitté le Premier ministre, lundi en fin de journée, peu de temps après avoir participé au côté du Grand-Duc et avec grand enthousiasme à l'inauguration du nouvel Athénée, son ancien lycée. Dans sa brève allocution il avait glissé un message de politique générale en lançant: «Il est important d'investir dans les écoles parce que notre avenir à tous dépend de ceux qui sont à l'école aujourd'hui.»

Fait est que Xavier Bettel à retwitté ce mardi à 13h24 le même message que la veille à 18 heures en expliquant qu'il est toujours en train de fignoler son texte: «Presque fini avec la préparation», écrit-il laconiquement.

La déclaration de politique générale sur l'état de la Nation permet au Premier ministre de faire le point sur la situation économique et sociale dans laquelle se trouve le pays, de fixer le cap du gouvernement pour les mois à venir et généralement d'annoncer les changements à venir, voire les nouveaux projets.

L'an passé, c'était le 26 avril 2017, Xavier Bettel avait assuré que «notre pays se porte mieux aujourd'hui qu'il y a deux ans» en affichant notamment un taux de chômage de 6,5% «parmi les plus bas de l'Union européenne». Fin mars 2017, le taux de chômage s'établissait à 6,0% au Luxembourg.

Chaque année, en amont du discours-clef, les spéculations vont bon train quant aux éventuelles annonces qui y seront faites et sur les dossiers que le gouvernement remettra tout en haut de la pile. Dans le cadre de l'état de la Nation, les grandes annonces sont plutôt rares. Le gouvernement a davantage tendance à profiter de la tribune et de l'éclairage médiatique qui lui sont alors donnés pour faire son auto-promotion quant au travail accompli jusqu'ici.

Et après?

Dès mercredi matin à 8h30, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, présentera à son tour le Programme de stabilité et de croissance (PSC) devant le parlement avant que le ministre de l'Economie, Etienne Schneider, ne présente le Programme national de réforme (PNR).

A la suite de ces trois déclarations-clefs, les députés en débattront dès mercredi matin. Un débat qui se poursuivra durant deux autres séances publiques. Celle de mercredi après-midi (13h30) et de jeudi matin (8h30).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.