Changer d'édition

Phoebe Maton, élève du LGL, présente BodyBar, la mini-entreprise

Le LGL, proposant l’option « Mini-Entreprise », a eu un réel succès cette année. La mini-entreprise BodyBar, constituée de quatre filles, Phoebe Maton, Amélie Schulze, Myriam Dos Santos et Kenza Michels, a pour but de concevoir tout de A à Z. De la production, au marketing jusqu’à la vente, chaque aspect est créé par les mini-entrepreneurs.

BodyBar n’est pas qu’une mini-entreprise. Il s’agit d’un mouvement écologique pour éliminer les bouteilles en plastique tout en créant des produits en barre qui font du bien à la peau. Les produits étaient censés être seulement vendus sur des stands physiques, mais vu que tous les évènements de ce genre ont été annulés, dû à la situation actuelle du pays, il a fallu trouver un autre moyen de distribution. Ainsi la naissance de bodybarlux.com, a permis de continuer le développement de la mini-entreprise. 

À la fin de l’année, le concours Forum 2020, organisé par l’organisation « Jonk Entrepreneuren Luxembourg », détermine la meilleure mini-entreprise de l’année et récompense les mini-entreprises qui se sont qualifiées pour la finale. Lors de la demi-finale, dans laquelle 52 mini-entreprises se sont inscrites, BodyBar a réussi à se classer parmi les 17 finalistes. Après avoir présenté notre projet devant un jury le jour de la finale sur l’évènement en direct, BodyBar a été nominé pour trois prix et a d’ailleurs remporté le prix pour le  « Meilleur Business plan 2020 » accordé par la Chambre de commerce.

Cette expérience très valorisante, nous a appris à développer notre esprit entrepreneurial, à travailler en équipe et à gérer les finances d’une entreprise. BodyBar nous a donné une opportunité de voir à quoi peut ressembler le quotidien d’un entrepreneur. Après tout ce travail qui a été récompensé par un énorme succès, nous pouvons peut être fières de l’entreprise et de nos produits qui ont la possibilité de faire un changement pour notre planète.