Changer d'édition

Zoom sur les nouveautés 2022 des parcs d'attractions
Luxembourg 6 8 min. 26.05.2022 Cet article est archivé
Loisirs

Zoom sur les nouveautés 2022 des parcs d'attractions

Les montagnes russes F.L.Y. sont la nouvelle attraction de Phantasialand, un parc situé à Brühl près de Cologne.
Loisirs

Zoom sur les nouveautés 2022 des parcs d'attractions

Les montagnes russes F.L.Y. sont la nouvelle attraction de Phantasialand, un parc situé à Brühl près de Cologne.
Photo: Phantasialand
Luxembourg 6 8 min. 26.05.2022 Cet article est archivé
Loisirs

Zoom sur les nouveautés 2022 des parcs d'attractions

Michael MERTEN
Michael MERTEN
Avec ses nouvelles montagnes russes baptisées «F.L.Y», Phantasialand permet à ses visiteurs de s'émerveiller dans les airs. Les autres nouveautés du parc d'attractions de Brühl ne manquent pas d'originalité.

C'est un nom de famille un peu compliqué à comprendre pour les oreilles allemandes qu'une Luxembourgeoise donne à la réception de l'hôtel du Phantasialand à son arrivée. L'employée d'accueil, dans le doute, lui demande de le répéter. De quoi pousser le mari de cette femme, qui l'attend avec ses enfants à quelques mètres de là, à faire une remarque moqueuse à sa chère et tendre, qui finit par se retourner vers lui.

Calmement, mais avec un regard qui peut incontestablement être traduit par «fin de la discussion», elle lui conseille de bien choisir ses mots la prochaine fois qu'il ouvrira la bouche. Les filles ricanent devant cette contre-attaque réussie de leur maman. Mais un instant plus tard, la scène est déjà oubliée: la famille est enregistrée et l'aventure de Phantasialand peut commencer.

Celui ou celle qui a parcouru les presque deux heures de route depuis Luxembourg, puis garé sa voiture dans l'un des trois hôtels du parc, laisse dès cet instant le quotidien derrière lui. C'est incontestablement le point fort de ce parc d'attractions ouvert en 1967 à Brühl, entre Cologne et Bonn: le dépaysement. C'est le cas de l'hôtel Ling Bao, un établissement entièrement conçu dans un style oriental, avec ses propres restaurants et une terrasse qui ferait quasiment oublier que l'on se trouve en Europe: «Nous sommes en fait dans un hôtel, mais un pas de plus et on est déjà dans le parc», explique Friso de Jong, de Phantasialand.

L'hôtel Ling Bao fait oublier à ses visiteurs qu'ils se trouvent au cœur de l'Europe.
L'hôtel Ling Bao fait oublier à ses visiteurs qu'ils se trouvent au cœur de l'Europe.
Photo: Phantasialand

Cela peut être un atout, surtout pour les parents. Il y a quelques instants, on était encore dans l'agitation du parc, à la recherche de sensations fortes sur les montagnes russes Taron ou dans le Mystery Castle, une tour de 65 mètres de haut qui fait glisser les visiteurs vers le sol en chute libre. Les enfants veulent déjà passer à l'attraction suivante, mais on aspire soi-même à un peu de détente? En quelques minutes, on s'assoit sur l'un des coussins de l'une des pagodes de la terrasse de l'hôtel et on sirote un cocktail.

Entre les mains d'un dieu aztèque

Contrairement à de nombreux parcs d'attractions, Phantasialand n'est pas situé n'importe où en rase campagne, mais juste à côté de la ville de Brühl. Sa superficie est relativement restreinte, c'est pourquoi les attractions sont situées les unes à côté des autres. En quelques minutes, on peut partir de l'univers China Town et se retrouver en Afrique, où l'on peut par exemple s'élancer à travers la jungle grâce aux montagnes russes «Black Mamba». Un peu plus loin, dans l'univers thématique Mexique, c'est surtout l'attraction «Talocan» qui attire les foules de visiteurs.

Avec «Talocan», on plonge dans le royaume des Aztèques. On se remet entre les mains de leur dieu Tlaloc, qui fait jaillir des fontaines de feu et d'eau et fait tourbillonner les visiteurs, ce qui fascine non seulement les utilisateurs eux-mêmes, mais aussi de nombreux autres visiteurs du parc, qui ont une bonne vue depuis le chemin situé un peu plus haut, et qui observent avec fascination comment les passagers tournent et crient. On le voit: que l'on soit soi-même en pause ou en pleine action, on est toujours au cœur de l'action, et on peut facilement oublier le quotidien.

Dormir comme un aéronaute

Ce qui frappe lors d'une visite à Phantasialand, c'est l'amour du détail porté dans les décorations, dans le choix des plats et des boissons, dans les multiples espaces verts, et ce même dans des endroits où presque aucun œil ne s'attarde jamais. Ce souci du détail a également marqué la dernière nouveauté du parc, qui a fait couler beaucoup d'encre: «Rookburgh», un univers thématique consacré à l'aventure de l'aviation, dans ses années pionnières.

Les chambres de l'hôtel Charles Lindbergh sont calquées sur les cabines des aéronautes.
Les chambres de l'hôtel Charles Lindbergh sont calquées sur les cabines des aéronautes.
Photo: Phantasialand

Le nouvel hôtel qui s'y rattache porte le nom de Charles Lindbergh, ce pilote audacieux qui, en 1927, fut le premier homme à réussir un vol sans escale de New York à Paris. Prendre possession d'une chambre ou plutôt d'une cabine a par ailleurs quelque chose d'aventureux. Depuis l'accueil, aménagé avec amour et espièglerie, on emprunte un pont pour accéder aux zones de couchage qui s'étendent sur plusieurs étages grâce à une construction métallique aérée.

Rares sont les clients qui se dirigent immédiatement vers les chambres de pilote en forme de tonneau - la vue panoramique est tout simplement trop fascinante: les coulisses de l'univers thématique de «Rookburgh», une petite ville dominée par l'acier et les machines dans le style des années 1920 passionnées de technique, se dressent sur tout l'horizon.

Les montagnes russes "F.L.Y." permettent aux visiteurs de vivre une expérience de haut vol.
Les montagnes russes "F.L.Y." permettent aux visiteurs de vivre une expérience de haut vol.
Photo: Phantasialand

Au coin d'une rue, de la vapeur de machine s'échappe du sous-sol; et les cordes des montagnes russes F.L.Y. traversent le ciel. Un bruit de tonnerre se rapproche, de plus en plus rapide, de plus en plus fort. Et, à peine le temps de s'en rendre compte, que les montagnes russes passent devant les balcons de l'hôtel et le traversent.

On survole l'hôtel en planant

F.L.Y. est ce que l'on appelle un «Flying Launch Coaster», où l'on monte d'abord dans le wagon en position assise, mais où, après un court laps de temps, les visiteurs sont retournés et flottent sous le rail. C'est une sensation qui se rapproche de celle du vol, et ce, à une vitesse qui ferait horreur à Superman.

Cela plaît surtout aux plus jeunes et aux visiteurs du parc orientés vers l'action. «Je trouve ça méga rapide», dit une jeune Luxembourgeoise, «on a vraiment l'impression de voler». 

Les clients de l'hôtel bénéficient d'un accès direct au «Rookburgh» ainsi que de tickets pour un accès prioritaire à ces nouvelles montagnes russes très populaires. Le soir, ils peuvent déguster un repas de trois plats au restaurant de l'hôtel, le Uhrwerk, dont les spécialités sont les burgers Rook. Juste à côté, le bar 1919 propose, outre toutes sortes de cocktails, servis à la demande par les barmans, des dégustations de bières artisanales du monde entier.

Mais outre le dîner et la visite du bar, il vaut essentiellement la peine de se promener le soir au sein du Rookburgh illuminé, ce qui n'est possible que pour les clients du Charles Lindbergh. Maintenant, sans l'agitation de tous les visiteurs du parc et sans le grondement des montagnes russes, la musique et le doux sifflement des machines, les détails sont beaucoup plus mis en valeur, et tout cela avec un éclairage impressionnant.

Pour visiter Phantasialand, il faut désormais penser à réserver un billet en ligne. Il est obligatoire de le faire en amont de la visite, afin de réserver pour une date fixe; la vente de billets sur place n'existe plus. Notons que l'application Phantasialand permet aux visiteurs de consulter les temps d'attente de chaque attraction en temps réel, ainsi que d'autres informations utiles.

L'entrée est gratuite pour les enfants de moins de quatre ans, jusqu'à onze ans il faut compter 47 euros, à partir de 12 ans, le tarif est de 57 euros. Les hôtels à thème proposent des forfaits qui comprennent l'accès au parc pour deux jours.

Plus d'informations surwww.phantasialand.de.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.