Changer d'édition

Zoom sur les classes préparatoires en France et à Echternach: Où vont les jeunes diplômés du lycée Vauban?
Luxembourg 4 min. 08.07.2014 Cet article est archivé

Zoom sur les classes préparatoires en France et à Echternach: Où vont les jeunes diplômés du lycée Vauban?

135 lycéens sur 138 ont réussi le baccalauréat au lycée Vauban.

Zoom sur les classes préparatoires en France et à Echternach: Où vont les jeunes diplômés du lycée Vauban?

135 lycéens sur 138 ont réussi le baccalauréat au lycée Vauban.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 4 min. 08.07.2014 Cet article est archivé

Zoom sur les classes préparatoires en France et à Echternach: Où vont les jeunes diplômés du lycée Vauban?

Un taux de réussite au bac de 97,8% et 20% de bacheliers qui intègrent une classe préparatoire aux Grandes Ecoles, le lycée Vauban a de quoi se féliciter. Mais où vont ces jeunes diplômés et à quoi se destinent-ils?

Un taux de réussite au bac de 97,8% et 20% de bacheliers qui intègrent une classe préparatoire aux Grandes Ecoles, le lycée Vauban a de quoi se féliciter. Mais où vont ces jeunes diplômés et à quoi se destinent-ils?

Le lycée français au Luxembourg, le lycée Vauban, a présenté cette année 138 élèves à l'épreuve tant redoutée du baccalauréat et obtient un pourcentage de réussite plus qu'honorable à l'épreuve puisque 135 bacheliers débuteront en septembre des études supérieures.

97,8% de réussite au baccalauréat et 20% des bacheliers admis en classes préparatoires aux Grandes Ecoles, voilà des chiffres qui ont de quoi faire rêver bon nombre d'établissements en France où en 2011, seulement 2,5% des bacheliers intégraient des classes préparatoires.

Michel Hiebel, proviseur du lycée depuis quelques mois, explique: «Parmi les 135 élèves ayant réussi le baccalauréat, 110 vont se diriger vers différentes filières en France et 25 se destinent à des études à l'étranger dont le Luxembourg fait partie. Certains élèves préparent leur première année de médecine à l'université du Luxembourg dans l'espoir d'intégrer la faculté de Médecine en Belgique qui réserve des places aux étudiants luxembourgeois, c'est une stratégie. D'autres élèves partent au Royaume-Uni, en Australie... mais la plupart se dirigent vers la France».

En tête des filières les plus sollicitées en France: Médecine, Droit, Lettres et Civilisations à la Sorbonne et Sciences Politiques... mais cette année, 20% de ces jeunes diplômés ont choisi d'intégrer une classe préparatoire aux Grandes Ecoles.

«C'est la première fois que le lycée Vauban a autant d'élèves qui se destinent aux classes préparatoires», poursuit le proviseur, «Sur ces trois dernières années, la moyenne était entre 10 et 15%. Et nous avons des élèves qui intègrent les plus prestigieuses et donc les plus sélectives.»

Trois élèves à Louis le Grand, deux à Sainte-Geneviève et un à Henri IV, le lycée Vauban peut se targuer d'avoir su accompagner ses élèves jusqu'au plus haut niveau puisque ces classes préparatoires sont la voie royale pour accéder à des écoles aussi prestigieuses que Polytechniquel'Ecole Normale Supérieure ou l'Ecole des Mines, pour ne citer qu'elles...

«Echternach? Trop compliqué!»

Depuis septembre 2013, le lycée classique d'Echternach (LCE) propose aux étudiants luxembourgeois la possibilité de faire leur classe préparatoire au sein de son établissement mais sur les 20 dossiers de candidatures déposés, seulement quatre élèves se sont inscrits.

Ces quatre élèves ont d'ailleurs réussi leur première année et poursuivent leur cursus au sein de l'établissement comme l'explique Mady Boursier: «Quatre élèves ont été inscrits en première année, ils seront au LCE en deuxième année et feront le concours d'admission aux Grandes Ecoles en mai 2015. Nous avons reçu dix nouvelles inscriptions en première année pour l'année scolaire 2014/2015».

Mais du côté du lycée français, aucun élève n'a choisi cette option qui a pourtant l'avantage d'être économiquement intéressante: «Pour nos élèves, la classe préparatoire d'Echternach n'est pas attractive car le site est trop éloigné du centre ville...», poursuit le proviseur du lycée Vauban.

Entre Paris, Londres, l'Australie et Echternach, le choix semble vite fait...

Virginie Orlandi


Sur le même sujet