Changer d'édition

Zizanie liée à l'absence d'harmonisation sur le covid-19
Luxembourg 3 min. 04.08.2020

Zizanie liée à l'absence d'harmonisation sur le covid-19

Pour l'ECDC, le fait que «les pays qui affichent une large politique de testing soient pénalisés» n'est pas prouvé.

Zizanie liée à l'absence d'harmonisation sur le covid-19

Pour l'ECDC, le fait que «les pays qui affichent une large politique de testing soient pénalisés» n'est pas prouvé.
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 04.08.2020

Zizanie liée à l'absence d'harmonisation sur le covid-19

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
La cartographie de l'épidémie mise en place par les autorités de l'UE ne fait pas l'unanimité. Au contraire. Au lieu de donner une idée claire et précise de la situation sur le Vieux continent, elle cause incompréhensions et tensions chez de nombreux Européens.

Si le nutriscore, appelé aussi système à cinq couleurs (du vert au rouge), est relativement bien compris par l'ensemble des consommateurs, ce n'est pas encore le cas des chiffres qui sont compulsés par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). La carte sur le degré de propagation du virus aurait même une fâcheuse tendance à causer le chaos dans le cadre de la lutte contre le covid-19.

En théorie, ces données sont censées livrer une vision claire et précise du degré de contamination d'un pays ou d'une région. Ainsi au-delà de 20 cas par 100.000 habitants, le pays est en orange clair. Entre 60 et 119, la teinte vire à l'orange foncé et à partir de 120, c'est le rouge. 

Rouge en Allemagne, orange en Belgique

En pratique par contre, la lecture de ces informations peut prêter à confusion. L'exemple du Luxembourg est particulièrement frappant. Avec un taux de 197,4 par 100.000 habitants sur les 14 derniers jours, le Grand-Duché présente les chiffres les plus élevés de l'UE et de l'espace économique européen. Conséquence: il figure sur la liste des pays à risque ce qui explique notamment que l'Allemagne impose certaines conditions aux personnes revenant d'un séjour au Luxembourg. 

Autre particularité du pays: le nombre de tests. Avec un taux hebdomadaire de 10.000 tests par 100.000 habitants, le Luxembourg est présenté comme le champion du monde des tests. C'est grâce à cette stratégie de dépistage massif que la Belgique a classé son voisin en zone orange et non rouge.  

Source ECDC

«Les chiffres sont affectés par la stratégie de testing, la capacité des laboratoires et l'efficacité des systèmes de surveillance» avance l'EDC qui précise encore qu'«il ne faudrait donc pas comparer la situation épidémiologique concernant le covid- 19 d'un pays à l'autre» uniquement sur les chiffres. 

Cependant le lien entre chiffre élevé des contaminations et testing à grande échelle n'est pas systématique. Dans certains cas, les données de l'ECDC ne sont pas prises en compte pour classer les différents pays. Par exemple «la Grèce est considérée par les autorités chypriotes comme une zone orange alors que la Belgique la considère comme étant une zone verte», expliquent nos confrères du journal Le Soir.


Zum Themendienst-Bericht von Philipp Laage vom 16. März 2020: Die Grenzen zu den meisten Nachbarländern - hier die deutsch-französische Grenze im Saarland - sind dicht. Foto: Oliver Dietze/dpa/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Quelles mesures sanitaires chez nos voisins ?
Face à la recrudescence des cas de covid-19, les gouvernements allemand, belge et français agissent avec des restrictions parfois renforcées au niveau local. Tour d'horizon des mesures sanitaires actuellement en vigueur de l'autre côté des frontières luxembourgeoises.

Ce degré de lecture différent risque de créer des polémiques et des tensions entre les Etats comme ce fut le cas récemment entre les autorités belges et suisses à propos du passage en zone rouge de la région lémanique. De nombreux pays sont donc dans l'attente d'une harmonisation européenne, histoire d'éviter des incompréhensions et des dissensions.

Et les Etats ne sont pas les seuls à demander une meilleure harmonisation. La semaine dernière, l'Association internationale du transport aérien, Airlines for Europe et ACI Europe ont adressé une lettre aux dirigeants et aux ministres des Transports, de la Santé et de l'Intérieur des pays de l'UE et de l'espace Schengen. Ces trois associations regrettaient notamment les «incohérences en matière de restriction de voyages».   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A son tour, la Belgique vire «à l'orange»
Depuis samedi, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies classe le royaume comme une zone à risque, une douzaine de jours après le Luxembourg. Cela signifie que la barre des 20 contaminations par 100.000 habitants a été dépassée ces deux dernières semaines.
(FromL) Brussels City Mayor Philippe Close, Belgian Prime Minister Sophie Wilmes and King Philippe - Filip of Belgium stand during a visit to the mural of artist Dema One at Bozar Centre for Fine Arts, on the occasion of the Belgian National Day, in Brussels, on July 21, 2020. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Asselborn précise les modalités d'accès en Allemagne
Le ministre des Affaires étrangères rassure : aucun Land ne bloque ses entrées aux résidents luxembourgeois, et cela malgré le classement comme "zone à risque infectieuse" du Grand-Duché. Les frontières restent donc ouvertes, et les déplacements libres.
Entrevue Jean Asselborn Heiko Maas - Schengen -  - 16/05/2020 - photo: claude piscitelli
Pour la Belgique, le Luxembourg passe «à l'orange»
Avec 83 nouveaux cas observés dimanche, le nombre de nouvelles infections reste élevé au Luxembourg. Un fait qui amène le voisin belge à classer le Grand-Duché comme une zone à risque moyen, sans toutefois la moindre incidence sur le déplacement des travailleurs frontaliers.
(FILES) In this file photo taken on April 19, 2020 a Belgian Police officer controls the documents of a person in a car at the border between Belgium and France during a police patrol in Quevy, enforcing the social distancing rules, as Belgium is in its fifth week of lockdown to fight the COVID-19 outbreak, caused by the novel coronavirus. - An European coordination for a return to free movement between European countries is delicate, between health imperatives and economic emergency, after the closings of the borders which have damaged a symbol of the European Union. (Photo by BENOIT DOPPAGNE / BELGA / AFP) / Belgium OUT