Changer d'édition

Yves Cruchten prend la tête du LSAP
Luxembourg 3 4 min. 08.03.2020

Yves Cruchten prend la tête du LSAP

Le nouveau président socialiste pourrait relancer la question de la réduction du temps de travail.

Yves Cruchten prend la tête du LSAP

Le nouveau président socialiste pourrait relancer la question de la réduction du temps de travail.
Photo : Pierre Matgé
Luxembourg 3 4 min. 08.03.2020

Yves Cruchten prend la tête du LSAP

98,6%. C'est par ce score sans appel que le successeur de Franz Fayot à la tête du parti socialiste luxembourgeois a été désigné dimanche. A 44 ans, le député de la circonscription Sud a marqué sa volonté d'accorder une place plus large aux femmes dans les instances.

(pj avec Annette Welsch) Dimanche 8 mars, Bascharage. Pour Yves Cruchten, cette date et ce lieu resteront sans doute longtemps gravés dans la mémoire. Les 291 délégués du LSAP l'ont en effet élu (sans surprise) à la présidence de leur parti. Une formalité finalement au cours d'un congrès qui, Journée internationale des femmes oblige, a essentiellement abordé le statut de la féminité dans la société. 

Occasion d'abord de saluer Francine Closener celle qui aurait dû succéder à Franz Fayot, devenu ministre de l'Economie après le départ volontaire du gouvernement d'Etienne Schneider. Celle-ci avait dû retirer sa candidature pour raisons familiales le 20 février dernier, laissant le champ libre au quadragénaire Yves Cruchten. Mais surtout le LSAP a aussi fait amende honorable sur la faible représentation des femmes à sa direction actuellement.

Un mea culpa porté par la présidente des Femmes socialistes, Maxime Miltgen, qui devait rappeler qu'en 2018 encore le parti socialiste était l'un des seuls partis (avec l'ADR et les Pirates) à n'avoir que des candidats masculins pour sa présidence, et avec uniquement des hommes aux postes de chef de fraction, président et secrétaire général. Mention «Peut mieux faire» donc question parité. 

«Nous avons participé à la grève (des femmes) hier, nous devons agir aujourd'hui», insistait Maxime Miltgen pour accroître la visibilité et la participation féminine au sein du parti qui compte près de 4.000 membres. Premier pas : dans une résolution votée à une très large majorité, le LSAP a décidé de se fixer un quota de 40% de femmes dans l'établissement des listes présentées pour les prochaines élections communales de 2023.

Mais, mieux encore sans doute, Yves Cruchten s'est engagé à proposer au prochain congrès du LSAP l'idée d'une présidence mixte. A l'image de ce qui est déjà en place chez Déi Gréng. Même main tendue vers le mouvement des Jeunes socialistes qui, avec Georges Sold à leur tête, portent des idées nouvelles.

Vice-président du LSAP, Dan Biancalana, a tenu lui à saluer Franz Fayot pour son année de présidence; Etienne Schneider pour ses dix ans au sein des différents gouvernements Bettel mais aussi Alex Bodry qui a récemment choisi  de rejoindre le Conseil d'État après 35 années comme député ou élu local. Même clin d’œil pour Georges Engel qui vient de prendre la direction de la fraction socialiste. Un groupe parlementaire désormais paritaire, soit dit en passant. 

Mais reste la politique à mener. Pour le LSAP, certes l'augmentation du salaire minimum et des congés supplémentaires ont été obtenus, mais il reste des combats. Comme une possible révision du temps de travail en deçà des 40 heures par semaine. «Nous continuerons de travailler sur cette question», a assuré Georges Engel. Même vigueur exprimée quand il s'agit du Plan Climat proposé par le gouvernement. Pas question que les mesures ne soient réalisées «sur le dos des faibles socialement».   


Lok ,Sueden ,  ITV Dan Biancalana u. Paul Nosbusch , Schaffung Posten Arbeitspsychologe Gemeinde Düdelingen , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le défi du LSAP face à l'érosion de son électorat
Le parti socialiste se prépare à l'élection d'un nouveau président prévue le 8 mars. Le député-maire de Dudelange, Dan Biancalana, président faisant fonction fait le point sur un parti à la recherche d'un nouveau souffle après le départ ou le repli de plusieurs de ses cadres.

Autre action à mener: la lutte contre la pauvreté. «La situation des enfants précaires est une honte pour un pays comme le Luxembourg» ont reconnu les délégués réunis. «Il ne faut pas remettre en question les statistiques, mais agir.» Par exemple, avec plus de personnels dans les services sociaux ou une révision des allocations familiales.

Mais le LSAP entend également faire entendre sa voix sur la prochaine réforme fiscale; la lutte contre l'extrême droite représentée par l'ADR; la lutte contre la spéculation immobilière ou encore le cumul des mandats. Sur ce point les socialistes et leur nouveau président sont clairs : «Nous sommes pour le bourgmestre à plein temps et contre les doubles mandats. Réformons la démocratie. Si nous ne nous y attaquons pas aujourd'hui, cela n'arrivera pas de sitôt».


Sur le même sujet

Yves Cruchten pour la présidence du LSAP
Les socialistes tiennent congrès ce 8 mars à Käerjeng au cours duquel se tiendra l'élection pour la présidence du parti. Il n'y a aucun suspense, puisque le député Yves Cruchten est le seul candidat pour succéder à Franz Fayot désormais ministre de l'Economie.
Politik, Budget Rapporteur Yves CRUCHTEN, LSAP,   Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Vers la fin du cumul des mandats
Un large consensus semble se dégager au sein des partis pour séparer les fonctions locales et nationales. Une pétition rédigée par toutes les organisations de jeunes représentées au Parlement réclame ce changement avant 2023. Un texte déposé mardi à la Chambre.
07.06.09 wahlen 2009 elections 2009, bureau de vote fentange, photo: Marc Wilwert
Le nouveau poste «un peu fou» de Marc Angel
Fraîchement arrivé dans l'hémicycle de Strasbourg, Marc Angel (LSAP) livre, ce vendredi, ses premières impressions sur son nouveau mandat. Le député européen doit prendre le pli du jargon européen et espère que l'UE obtiendra les moyens de ses ambitions.
Politik, Pressekonferenz Marc Angel, Mitglied des Europäischen Parlaments,Parteifraktion LSAP,  Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Franz Fayot, l'«ami des entreprises»
Assermenté ce mardi le nouveau ministre de l'Economie et de la Coopération livre ses premières impressions. Il entend s'inscrire dans le chemin tracé par son prédécesseur tout en imposant sa marque.
Politik, Ministère de l'économie, passation des pouvoirs, Rücktritt Etienne Schneider und Vereidigung Franz Fayot  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Franz Fayot sur orbite
Le président du parti socialiste, le député Franz Fayot, reprend ce mardi les rênes du ministère de l'Economie. Il est perçu comme bien plus critique envers une économie libérale que ses prédécesseurs camarades du LSAP.
IPO ,Europawahlen 2019 , Wahlparty LSAP , vlnr Bettel , Fayot Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
LSAP appose sa marque au gouvernement
Avant de passer la main, le président des socialistes n'a pas manqué de saluer le rôle de ses camarades de parti au gouvernement. Il est vrai qu'il va les rejoindre dès le 4 février.