Changer d'édition

Youth for climate appelle (déjà) à la grève scolaire
Luxembourg 3 min. 24.08.2021
Environnement

Youth for climate appelle (déjà) à la grève scolaire

Six mois après leur dernier défilé, les soutiens de Youth for climate vont-ils répondre à l'appel de l'urgence climatique?
Environnement

Youth for climate appelle (déjà) à la grève scolaire

Six mois après leur dernier défilé, les soutiens de Youth for climate vont-ils répondre à l'appel de l'urgence climatique?
Photo archives : Lex Kleren
Luxembourg 3 min. 24.08.2021
Environnement

Youth for climate appelle (déjà) à la grève scolaire

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le collectif luxembourgeois attend les lycéens pour manifester autour de l'urgence climatique, le 24 septembre 2021. Une cause qui vaut bien de ne pas aller en classe ce jour-là.

Neuf jours après la reprise des cours, il se pourrait qu'il n'y ait pas grand monde en classe. Mais ce 24 septembre, ce ne sera pas la faute du ministre de l'Education, Claude Meich (DP) ou de ses réformes. En cause : plutôt la méforme de notre environnement. Cette nature mise à mal et pour laquelle, à l'instar de la jeunesse en France, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, le collectif Youth for climate entend mobiliser à nouveau les adolescents luxembourgeois ce vendredi-là.


Le GIEC lance une «alerte rouge» pour l'humanité
Dans leur dernier rapport publié lundi, les experts climats de l'ONU estiment que le réchauffement de la planète devrait atteindre le seuil des +1,5°C autour de 2030, soit dix ans plus tôt que leurs dernières prévisions. Les catastrophes naturelles devraient se multiplier.

Pourquoi maintenant? Notamment parce que les inondations de la mi-juillet, au Luxembourg comme dans la Grande Région, sont venues rappeler que le changement climatique n'était pas un concept lointain, juste bon à faire monter le thermomètre sous des climats déjà bien plus chauds. Ainsi, c'est sous la bannière «Eis steet d’Waasser bis zum Hals / On a de l’eau jusqu'au cou» que la jeunesse du pays est invitée à se retrouver gare centrale (10h), avant de partir en cortège.

Cette manifestation trottait dans la tête de Youth for climate (YFC) depuis plusieurs mois déjà. Et si rien n'a pu se faire depuis le dernier grand rendez-vous de mars dernier, c'est bien entendu en raison de la situation sanitaire. Covid oblige, l'asbl a donc repoussé la mobilisation jusqu'à cet appel post-examens et congés scolaires. Si un protocole strict régira le rassemblement de garçons et filles, gestes barrières et avancée de la vaccination auprès des 12 ans et plus devraient permettre de ne pas transformer cette date militante en cluster géant.

Pour les organisateurs, il n'était plus question de laisser passer de nouveaux épisodes climatiques sans réagir. Et les réunions hebdomadaires du collectif -ouvertes à tous les jeunes chaque mardi à l’Oekozenter (17h30)-  ont permis de finaliser l'action après un été marqué sur le globe par des pluies torrentielles, aussi bien que des épisodes caniculaires ou de préoccupants incendies de forêt. Reste à voir si les parents autoriseront leurs fille ou fils à participer à la manifestation. 


Pour réduire le CO2 «de bonnes lois ne suffisent pas»
Les réactions des politiques et ONG se multiplient au Luxembourg suite au dernier rapport du GIEC. Si la ministre de l'Environnement plaide pour prendre des mesures «dans tous les domaines», Greenpeace exhorte le gouvernement à faire du climat «sa priorité absolue».

Pour Youth for climate, ce sera en tout cas à nouveau l'occasion de réveiller les consciences. A commencer par celles des adultes et des politiques en particulier. Car pour le collectif si le Luxembourg fait partie des bons élèves en matière d'intention (réduction des émissions de gaz à effet de serre, développement des énergies renouvelables et autres engagements sectoriels), seul il ne pourra rien. 

Aux dirigeants du pays donc de convaincre aussi leurs homologues d'agir dans le même sens. «Le but n’est pas d’être meilleur que ses voisins, mais de sauver la planète», rappelait dernièrement Jerry Simon, membre de YFC, dans une interview à Paperjam. Le mois prochain, ce slogan ne sera plus seulement dit; il sera scandé haut et fort.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les premières sneakers de la start-up "Our choice" seront livrées fin août. Ce sera l'aboutissement d'un projet qui veut mettre un bon coup de pied au derrière de la fast fashion.
Si les températures ont tendance à monter, ce n'est pas forcément pour déplaire aux 310 domaines viticoles luxembourgeois. N'empêche que le réchauffement climatique impose de nouvelles espèces, de nouvelles pratiques et d'autres investissements.
Télécran, Lifestyle, Weinmarketing, Traubenlese, Wein, Mosel, Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
Rien que sur le premier semestre 2021, les pertes économiques pour les événements climatiques, secousses sismiques et autres désordres humains (accidents industriels) se chiffrent à 65 milliards d'euros au niveau mondial.
Slovenian firefighters use a fire engine as they try to extinguish a burning forest fire in village of Budinarci near the town of Berovo, east of Shtip, some 180 km from the capital Skopje, on August 9, 2021. - Slovenian and Austrian firefighters helping Macedonian firefighters to extinguish fires that are on many locations in Macedonia. The government of North Macedonia declared a state of emergency on August 5 for the next 30 days due to wildfires across the country, including around the capital, Skopje. (Photo by Arbnora MEMETI / AFP)
Alors que les ressources que la Terre peut régénérer en un an sont épuisées ce mercredi, le Grand-Duché a franchi ce «jour du dépassement» cinq mois plus tôt, se plaçant juste derrière le Qatar au classement mondial. Une deuxième place due notamment aux émissions de CO2.
Garten