Changer d'édition

Xavier Bettel vraiment attendu au tournant
Luxembourg 7 min. 08.10.2019

Xavier Bettel vraiment attendu au tournant

Xavier Bettel vraiment attendu au tournant

Photo: Guy Wolff
Luxembourg 7 min. 08.10.2019

Xavier Bettel vraiment attendu au tournant

Maurice FICK
Maurice FICK
C'est dans un contexte politique et social tendu que le Premier ministre prononcera ce mardi après-midi son premier discours sur l'état de la Nation depuis les élections législatives. Le cadre et les enjeux de cette intervention capitale, en cinq points.

La date inhabituelle, le contexte politique particulièrement tendu et les nombreuses questions soulevées depuis la rentrée par les jeunes dans la rue, des campeurs en mal de logement ou une autre vision du dialogue social, font que le discours sur l'état de la Nation revêt un caractère encore plus particulier. 

Prononcée devant la Chambre des députés à partir 14 h 30, la déclaration de Xavier Bettel sur la situation globale du pays, l'état de la coalition gouvernementale et ses projets est très attendu. 

  • Un discours décalé

C'est le sixième discours sur l'état de la Nation de Xavier Bettel mais son premier en tant que chef de la coalition gouvernementale (DP-Déi Gréng-LSAP) sortie des urnes suite aux élections législatives du 14 octobre 2018. Il est atypique, parce que d'ordinaire le Premier ministre du pays se prête à ce grand oral politique au printemps. 


Pol, Conference de presse, Carole Dieschbourg , Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des perquisitions au ministère de l'Environnement
Dans le cadre de «l'affaire Traversini», des agents de la police judiciaire ont procédé à la saisie de différents documents dans les bureaux Place de l'Europe.

Suite aux élections législatives et la formation du nouveau gouvernement en décembre 2018, les parlementaires s'étaient accordés pour repousser l'événement à l'automne. Du coup, il marquera la rentrée parlementaire de la session ordinaire 2019-2020. Voilà dix mois que le nouveau gouvernement Bettel est en place. Le Premier ministre peut tirer des premières conclusions. 

Le gouvernement issu de la coalition DP-LSAP-Déi Gréng, en décembre 2018.
Le gouvernement issu de la coalition DP-LSAP-Déi Gréng, en décembre 2018.
Photo: SIP
  • Un gouvernement bousculé 

Ce discours sur l'état de la Nation intervient dans un climat politique difficile pour le Premier ministre. Trois affaires ont successivement bousculé son gouvernement entre l'été et le début d'automne. La plus récente, l'affaire Dieschbourg suivie d'une perquisition, met sa ministre de l'Environnement (Déi Gréng) en position délicate. Le CSV, principal parti d'opposition, lui reproche d'avoir accordé un régime de faveur à un autre député vert, Roberto Traversini.


Henri Kox à la tête du ministère du Logement
Déi Gréng confirme officiellement ce mercredi que le député de la circonscription Est succède à Sam Tanson, place de l'Europe. Il sera parallèlement le bras droit de François Bausch puisqu'il devient aussi ministre délégué à la Sécurité intérieure et à la Défense.

L'affaire Traversini, a conduit à la démission du parlementaire et du bourgmestre de Differdange et a contribué à compliquer la tâche des Verts au sein du gouvernement. Déjà en grande difficulté depuis l'affaire Félix Braz. L'absence du vice-Premier ministre et ministre de la Justice, victime d'un malaise cardiaque fin août, a finalement conduit à un remaniement gouvernemental plaçant François Bausch en position de vice-Premier ministre, Sam Tanson à la tête du ministère de la Justice et de la Culture et Henri Kox à la tête du ministère du Logement.

Dans les coulisses, le CSV a tenté d'approcher, en fin de semaine passée, le vice-Premier ministre Etienne Schneider et la ministre de la famille Corinne Cahen, les chefs de file du LSAP et du DP. Tous deux disent avoir décliné l'offre d'une nouvelle entente, sans Déi Gréng.

  • L'inévitable logement

Inégalités grandissantes, pauvreté qui explose, gros déficit de logements... la situation n'est pas rose au Luxembourg. Pas plus tard qu'il y a une semaine, Caritas Luxembourg a sérieusement remis en cause la «croissance qualitative» qui ne l'est pas pour tout le monde. Le logement demeure «le» problème le plus crucial dont le Premier ministre ne pourra pas ne pas parler. 


Wachstum,Logement,Habitation,Wohnungsbau.Foto:Gerry Huberty
Le coût du logement flambe au Luxembourg
Alors que la hausse moyenne dans l'Union européenne est de 4,2% au deuxième trimestre de 2019, le Luxembourg voit une explosion de 11,4% du prix de l'immobilier pour la même période d'une année.

D'autant que l'urgence du phénomène vient de vivre un «pic» qui a marqué les esprits. Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, plusieurs dizaines de personnes ont campé devant le siège de la Société Nationale des Habitations à Bon Marché (SNHBM) pour être les premières à déposer leur dossier pour un nouveau projet immobilier à Alzingen. Les chiffres publiés lundi par Eurostat ont révélé une  explosion de 11,4% du prix de l'immobilier au Luxembourg au deuxième trimestre de 2019.

  • Les réponses pour le climat

C'est l'autre sujet «chaud» que le gouvernement Bettel doit gérer depuis qu'il fait descendre les foules dans la rue. La jeunesse luxembourgeoise n'accepte plus l'inaction politique et vient de le crier par deux fois dans les rues de la capitale, le 20 septembre, puis le 27 septembre sous les fenêtres du ministère d'Etat. 


Klima Demo, Schüler demonstrieren für eine bessere Klimapolitik,  Place de l'Europe, Foto: Guy Wolff/Luxemburg
«La jeunesse n'accepte pas l'inaction politique»
Alors que les étudiants luxembourgeois se lancent ce vendredi dans une troisième grève pour le climat, de multiples événements auront lieu tout au long de la semaine du 22 septembre. Avec une manifestation monstre prévue vendredi prochain. Explications.

Le rapport alarmant du Giec indiquant les effets à venir du réchauffement climatique sur des pans entiers de l'humanité, ne fait que rajouter à l'urgence d'une réponse luxembourgeoise. Le gouvernement veut réduire de 50-55% ses émissions à effet de serre d'ici 2030 et vise la neutralité climatique d'ici 2050 mais le Plan climat et énergie national se fait toujours attendre. 

  • Le dialogue social au point mort

Le ministre du Travail (LSAP), Dan Kersch, a beau «ne pas vouloir de gilets jaunes dans la rue» mais en ce début octobre 2019, le dialogue entre patronat et syndicat est bien rompu au Luxembourg. Depuis la déclaration choc de l'Union des entreprises luxembourgeoises.


André Roeltgen et l'OGBL s'associent au LCGB et à la CGFP pour organiser une grande manifestation le 14 novembre
Un grand rassemblement syndical le 14 novembre
Réunis en front commun, la CGFP, le LCGB et l'OGBL ont convenu d'une action de protestation contre le boycott du dialogue des employeurs, qui avaient quitté les négociations tripartites avec le gouvernement le 18 septembre dernier.

L'UEL propose une nouvelle façon d'avancer en lieu et place de la légendaire tripartite à la luxembourgeoise et veut obliger le ministre du Travail à prendre ses responsabilités. La réponse des syndicats est unilatérale. En un front uni, ils  organiseront un grand rassemblement de protestation le jeudi 14 novembre à 19 heures. Autant dire que de nombreuses oreilles vont pointer en direction de Xavier Bettel, ce mardi, lorsqu'il abordera le sujet du dialogue social et du camp qu'il choisira.        


Sur le même sujet

Comment les ministres gèrent-ils leur stress ?
Pression, journées à rallonge, décalage horaire... les ministres assument tous avoir «choisi» cette vie. Mais la défaillance cardiaque de leur collègue Félix Braz repose pour chacun le rapport travail/santé. Ils dévoilent comment ils gardent l'équilibre.
IPO , Vereidigung neue Regierung DP-LSAP-Dei Greng , Xavier Bettel , warten auf Etienne Schneider , Kulturministerium , vor dem Fototermin Foto:Guy Jallay/ Luxemburger Wort
Sam Tanson prend la suite de Félix Braz
Deux semaines après l'annonce du malaise cardiaque qui a foudroyé le ministre, le gouvernement a dévoilé ce vendredi la nouvelle organisation gouvernementale. La charge de la Justice sera désormais assurée par la ministre du Logement et de la Culture.
SOUS LE POUCE: L'ACTU DU JOUR
>> Les nouveaux membres du gouvernement sont assermentés >> Le nouveau gouvernement luxembourgeois en 8 points >> Martine Hansen prend la tête de la fraction du CSV
Xavier Bettel dresse l'état de la Nation: Crèche gratuite, nouveaux logements, emplois... ce qu'il faut retenir
Le Luxembourg est «sur la bonne voie» et se développe de telle sorte que «les gens de ce pays bénéficieront aussi d'un niveau de vie élevé à l'avenir», a répété le Premier ministre Xavier Bettel lors de son discours sur l'état de la Nation différé à ce mercredi matin. Crèche en partie gratuite dès septembre, transports gratuits pour les bénévoles, un taux de chômage sous la barre des 6% en 2018, la nécessité d'affaiblir Le Pen,... voici les 12 principales annonces.
Ried zur Lag vun der Natioun Xavier Bettel - Photo : Pierre Matgé