Changer d'édition

Xavier Bettel veut voir son diplôme retiré
Luxembourg 3 min. 01.02.2022
Soupçons de plagiat

Xavier Bettel veut voir son diplôme retiré

Le Premier ministre luxembourgeois a été accusé d'avoir plagié 96% du contenu de son mémoire de fin d'études.
Soupçons de plagiat

Xavier Bettel veut voir son diplôme retiré

Le Premier ministre luxembourgeois a été accusé d'avoir plagié 96% du contenu de son mémoire de fin d'études.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 3 min. 01.02.2022
Soupçons de plagiat

Xavier Bettel veut voir son diplôme retiré

Suite aux accusations de plagiat qui ont été formulées à son encontre en octobre dernier, Xavier Bettel a annoncé qu'il demanderait à l'Université de Lorraine de lui retirer son DEA, obtenu en 1998.

(BaL avec Danielle SCHUMACHER)- Il en aurait copié 96% du contenu. Le mémoire de fin d'études du Premier ministre, Xavier Bettel (DP), est au coeur d'une accusation de plagiat depuis le mois d'octobre. Rédigé en 1998 dans le cadre de son diplôme d'études approfondies (DEA) à l'Université de Nancy, le document de 56 pages ne correspond pas aux standards universitaires.


Politik, briefing Afghanistan, Bausch, Asselborn, X.Bettel war nicht dabei, Foto geknipst briefing Hochwasser Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Xavier Bettel devra attendre pour être fixé sur son sort
Un peu plus d'une semaine après les révélations autour de la méthode utilisée par le Premier ministre pour la rédaction de son mémoire de DEA en 1999, l'Université de Lorraine indique qu'elle rendra ses conclusions «un peu avant ou après les fêtes de fin d'année».

Dès la révélation de cette affaire par le magazine Reporter, le chef du gouvernement avait reconnu qu'il «aurait pu ou peut-être dû faire autrement». Ce 1er février, Xavier Bettel franchit une nouvelle étape en annonçant dans un communiqué son intention de demander à l'Université de Lorraine de «retirer le DEA, afin de lever ainsi tout doute sur le mérite d'un DEA et d'éviter une perte de confiance dans le travail académique». 

Une décision qui fait suite à un courrier adressé au Premier ministre de la part de l'Université. Dans cette lettre, l'institution demande à l'homme politique de retravailler son mémoire de fin d'études en y indiquant ses sources, afin que le travail soit conforme aux «pratiques actuelles de citations». En se basant sur les règles en vigueur au moment de la rédaction du mémoire, l'Université le qualifie de «travail original de compilation de documents et de synthèse», tout en soulignant que certains passages constituent «une forme de plagiat», en raison de références incorrectes. 

Une évolution des méthodes

En cas de refus de la part du Premier ministre, l'Université de Lorraine se verra alors contrainte de «saisir ses instances avec comme conséquence le possible retrait du diplôme de DEA». 


Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel  arrives for an EU summit at the European Council building in Brussels on May 24, 2021. - European Union leaders take part in a two day in-person meeting to discuss the coronavirus pandemic, climate and Russia. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)
Le cas Bettel au cœur d'une instruction universitaire
Plusieurs heures après les révélations autour du mémoire de DEA rédigé en 1999 par l'actuel Premier ministre, l'université de Lorraine annonce la mise en place d'une enquête dédiée à lever les doutes autour d'éventuels «manquements à l’intégrité scientifique» du document.

Dans cette missive, l'établissement d'enseignement supérieur replace le diplôme de Xavier Bettel dans le contexte de l'époque. Pierre Mutzenhardt, président de l'université, souligne notamment que ce devoir n'était ni une publication, ni une thèse scientifique, mais bien un «mémoire de stage et de recherche». Par ailleurs, l'université souligne l'évolution des méthodes de vérification du travail universitaire. En 1998, ces dernières n'étaient pas encore aussi sophistiquées qu'aujourd'hui. 

Suite à ces accusations, le mémoire du chef du gouvernement a été examiné par un chercheur interne et un chercheur externe ayant chacun rédigé leur propre rapport. Si le premier affirme que le travail ne peut pas être qualifié de plagiat dans son ensemble, le second rapporteur indique que Xavier Bettel a clairement copié, du moins en partie, mentionnant des passages qui «apparaissent toutefois ... et peuvent dès lors être assimilés à une forme de plagiat». 

Le Premier ministre s'excuse

Le chercheur interne à l'Université de Lorraine mentionne des citations maladroites, tout en soulignant que cette manière de procéder n'était pas tout à fait inhabituelle à l'époque. Le deuxième rapport est plus sévère. Même si l'on ne peut pas parler de «plagiat pur et simple», une analyse précise a révélé que le chef du gouvernement luxembourgeois avait copié 96% du contenu de ce travail. Etienne Criqui, le directeur de mémoire de Xavier Bettel, a également été auditionné par l'université.

Initialement attendue à la mi-décembre, la position de l'Université de Lorraine s'est donc fait attendre. Dans son communiqué de presse de ce mardi, Xavier Bettel demande à l'établissement de l'excuser pour son comportement de l'époque. Le Premier ministre indique n'avoir voulu tromper personne. Il aurait ainsi indiqué les sources dans la bibliographie de son mémoire, mais omis de noter les références des différentes citations.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Xavier Bettel est revenu sur l'affaire de plagiat entourant l'obtention de son DEA. Le Premier ministre avait annoncé mardi avoir renoncé à son diplôme, en raison d'un mémoire de fin d'études presque entièrement copié.
Politik, Briefing, Covid, Paulette Lenert, Xavier Bettel, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
A évoquer le DEA qu'il a soutenu voilà 22 ans, Xavier Bettel maintient qu'il n'a ni triché, ni menti pour décrocher son diplôme. Et cela même si son mémoire était truffé d'emprunts dont il ne citait pas les auteurs.
IPO , PK Xavier Bettel u. Paulette Lenert , Coronamassnahmen , Covid-19 , Sars-Cov-2 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Moins de deux jours après les révélations sur le mémoire de DEA rédigé en 1999 par le Premier ministre, les premières parodies fleurissent sur les réseaux sociaux. Florilège.
Si les révélations autour du mémoire rédigé par le Premier ministre ne font guère de vagues au Luxembourg, la nouvelle est interprétée d'une manière bien différente au-delà des frontières. Les médias y voient notamment les risques autour d'une méfiance accrue envers la classe politique.
Politik, Rgierung, neue Bestimmungen,Briefing Bettel, Lenert  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Plusieurs heures après les révélations autour du mémoire de DEA rédigé en 1999 par l'actuel Premier ministre, l'université de Lorraine annonce la mise en place d'une enquête dédiée à lever les doutes autour d'éventuels «manquements à l’intégrité scientifique» du document.
Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel  arrives for an EU summit at the European Council building in Brussels on May 24, 2021. - European Union leaders take part in a two day in-person meeting to discuss the coronavirus pandemic, climate and Russia. (Photo by Olivier HOSLET / POOL / AFP)
Selon nos confrères de «Reporter», Xavier Bettel aurait copié 96% du contenu de son mémoire de DEA lorsqu'il était étudiant à l'université de Nancy. De son côté, le chef du gouvernement reconnaît mercredi qu'il «aurait pu ou peut-être dû faire autrement»...
Luxembourg's Prime Minister Xavier Bettel speaks to media on the second day of a European Union (EU) summit at The European Council Building in Brussels on October 22, 2021. (Photo by JOHANNA GERON / POOL / AFP)