Changer d'édition

Xavier Bettel veut «éviter le conflit social»
Luxembourg 3 min. 06.01.2020 Cet article est archivé

Xavier Bettel veut «éviter le conflit social»

Le ministre en charge des médias entend «désamorcer» les tensions qui gagnent la radio publique en faisant la médiation entre direction et rédaction.

Xavier Bettel veut «éviter le conflit social»

Le ministre en charge des médias entend «désamorcer» les tensions qui gagnent la radio publique en faisant la médiation entre direction et rédaction.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 06.01.2020 Cet article est archivé

Xavier Bettel veut «éviter le conflit social»

Alexander ABDELILAH
Alexander ABDELILAH
Réforme fiscale, dissensions à 100,7, grève en France, jeu de chaises musicales au LSAP...Interrogé, lundi, le Premier ministre explique vouloir des incitations fiscales pour mobiliser les terrains constructibles, assure «respecter» le choix d'Etienne Schneider de quitter son poste et révèle une conséquence inattendue de la grève française.

Alors que la deuxième année du gouvernement Bettel II débute, le Premier ministre libéral a passé en revue les nombreux points chauds de l'année qui s'ouvre dans un entretien accordé à nos confrères du Quotidien. Malgré les embûches, le patron de la coalition assure que «tout va bien» aux premiers jours de sa septième année à la tête du gouvernement.


Onze jours après la démission de Laurent Loschetter, la radio 100,7 se dote d'une nouvelle présidente
Véronique Faber à la tête de la radio 100,7
Le nom de la nouvelle présidente du conseil d'administration est connu depuis vendredi. Elle succède à Laurent Loschetter. Le Conseil du gouvernement a aussi approuvé la nomination de Renée Wagener comme nouveau membre de ce conseil.

Enfilant sa casquette de ministre en charge des médias, Xavier Bettel est revenu sur le feuilleton des tensions au sein de la radio publique 100,7. «J'essaie de désamorcer», a-t-il expliqué, alors qu'une médiation a été proposée fin décembre. Un «conflit social» en puissance qu'il a comparé à... la grève record contre la réforme des retraites que connaît la France depuis 33 jours. 


Des doutes planent sur la nature environnementale des investissements du FDC, selon Greenpeace.
Greenpeace veut des retraites plus vertes
L'ONG a obtenu en partie gain de cause, mardi, dans son combat contre les investissements «climaticides» du Fonds de compensation commun au régime général de pension (FDC). L'organisation appelle Romain Schneider (LSAP), le ministre compétent, à plus de transparence.

Si l'avenir du système de retraite fait massivement descendre les Français dans la rue, le mouvement social a également des répercussions inattendues au Luxembourg. En effet, le chef du gouvernement a «récemment» annulé une visite à Paris : «je ne savais pas comment m'y rendre», lâche-t-il, sans préciser l'objet de ce déplacement.

Evoquant également la réforme fiscale attendue en 2020, le patron de l'exécutif a précisé les contours du volet foncier. Admettant qu'il est «inadmissible de garder des logements vides pendant des années», Xavier Bettel veut miser sur des «incitations fiscales» pour faire bouger les propriétaires de terrains constructibles. 

Une mesure à définir qu'il aimerait proche du fameux «quart taux», qui abaissait l'imposition sur certaines plus-values immobilières entre le 1er juillet 2016 et le 31 décembre 2018. Le geste fiscal n'avait pourtant pas convaincu Henri Kox (Déi Gréng), le nouveau ministre du Logement. Interrogé par le Luxemburger Wort en octobre dernier, il avait estimé que la dérogation «n'a pas permis la réalisation de plus de logements sociaux et une meilleure maîtrise des prix».


Wirtschaftsminister Etienne Schneider (LSAP) auf dem Weg zur Pressekonferenz, bei der er seinen Rücktritt offiziell ankündigte.
Le LSAP prêt pour la succession d'Etienne Schneider
Les candidats Franz Fayot, Dan Kersch et Paulette Lenert seront présentés au Comité général, début janvier. Mais les portefeuilles ont visiblement déjà été répartis du côté des socialistes.

Sur une note plus politique, le Premier ministre a rapidement salué Etienne Schneider (LSAP), dont il assure «regretter» le départ annoncé pour début février du gouvernement. A propos de Dan Kersch (LSAP), ministre du Travail et remplaçant pressenti au poste de vice-Premier ministre, Xavier Bettel a reconnu ne pas toujours être «sur la même longueur d'onde». Faisant référence à la ligne plus interventionniste du tenant de l'aile gauche du LSAP.

Il n'y a guère que Jean-Claude Juncker, qui vient de tirer sa révérence à la tête de la Commission européenne, qui a eu droit à un hommage appuyé. Revenant sur les années d'opposition frontale entre les deux hommes, Xavier Bettel semble avoir mis de l'eau dans son vin. Dans ses termes, l'ex-Premier ministre Juncker est une «bête politique» et «un homme de conviction». 


Sur le même sujet

Les douze rames promises pour circuler sans encombre entre la France et le Luxembourg n'ont pu être toutes équipées du système ERTMS indispensable pour rouler au Grand-Duché. De fait, la SNCF doit (encore) revoir son plan de circulation
la voix du luxembourg
C'est la troisième nomination au sein du conseil d'administration de l'Établissement de radiodiffusion socioculturelle en moins de quinze jours. Chercheur en science politique, le Dr Kies vient d'être nommé.
Interview Raphael Kies, Luxembourg, le 17 Aout 2018. Photo: Chris Karaba
Ce vendredi, le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé la nouvelle composition officielle. François Bausch devient vice-Premier ministre, Sam Tanson (Déi Gréng) prend le portefeuille de la Justice tandis que Henri Kox fait son entrée à la tête du ministère du Logement. Une recomposition verte au sein de la coalition.
C'est dans un contexte politique et social tendu que le Premier ministre prononcera ce mardi après-midi son premier discours sur l'état de la Nation depuis les élections législatives. Le cadre et les enjeux de cette intervention capitale, en cinq points.
Politik, Premierminister Xavier Bettel, Sommerinterview im Hof der Primärschule in Bonneweg, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Pression, journées à rallonge, décalage horaire... les ministres assument tous avoir «choisi» cette vie. Mais la défaillance cardiaque de leur collègue Félix Braz repose pour chacun le rapport travail/santé. Ils dévoilent comment ils gardent l'équilibre.
IPO , Vereidigung neue Regierung DP-LSAP-Dei Greng , Xavier Bettel , warten auf Etienne Schneider , Kulturministerium , vor dem Fototermin Foto:Guy Jallay/ Luxemburger Wort
Le nouveau gouvernement DP-Les Verts-LSAP est en place. Un peu plus de sept semaines après les élections législatives du 14 octobre, le Premier ministre reconduit, Xavier Bettel, et ses 16 ministres ont officiellement été assermentés par le grand-duc Henri ce mercredi. Voici les 8 points qui caractérisent le nouveau gouvernement.
La photo officielle du nouveau gouvernement DP-Les Verts-LSAP.