Xavier Bettel sur le site

Tram, funiculaire: derniers mois de préparation au Kirchberg

17 tonnes au-dessus de nos têtes dans le ventre de la gare du funiculaire
17 tonnes au-dessus de nos têtes dans le ventre de la gare du funiculaire
Gerry Huberty

Par Christelle Brucker

Le quartier du Kirchberg à Luxembourg est en ébullition. A 3 mois et demi de la mise en service commerciale du premier tronçon du tram et du funiculaire qui fera le lien avec le Pfaffenthal, les travaux s'intensifient et l'excitation augmente. 

Autres Galeries

Le Premier ministre, Xavier Bettel, s'est rendu ce vendredi matin à la gare du funiculaire, située au croisement du boulevard Kennedy avec le boulevard Adenauer, avant de visiter le tout nouveau centre de maintenance du tram et le siège administratif de Luxtram, à l'autre bout du plateau, près de Luxexpo.

Jusqu'à 7.200 passagers par heure

C'est parti pour 2 heures de visite. Le funiculaire constitue un élément clé du concept intermodal connectant le réseau ferroviaire, le tram, les bus et la mobilité douce. Dès le 10 décembre, il permettra aux voyageurs de se déplacer facilement entre l'arrêt Pfaffenthal-Kirchberg en bas du Pont Rouge et le pôle d'échange en haut, au Kirchberg.

La gare du funiculaire est désormais quasiment achevée et les imposantes cabines, de 17 tonnes chacune, sont en phase d'essai. On peut les voir monter et descendre les 200m de pente en 63 secondes chrono, assurant la liaison physique entre la ligne ferroviaire 10 (Luxembourg-Troisvierges) et le plateau du Kirchberg.

Le funiculaire dispose de deux lignes côte-à-côte totalement indépendante. Les 4 cabines peuvent transporter jusqu'à 7.200 personnes par heure en période de pointe, soit 1.200 voyageurs en l'espace de 10 minutes seulement, et sont prévus pour accueillir 168 usagers max. chacune.  

Retrouvez tous nos reportages dans la rubrique Vidéos

Xavier Bettel: "Je suis impatient"

Pour le Premier ministre, le 10 décembre 2017 marquera une avancée considérable: "Pour les usagers provenant d'Ettelbruck qui doivent rejoindre le Kirchberg, la mise en service du funiculaire représente un gain de temps incroyable. Ils n'auront plus à passer par la gare centrale, puis à prendre un bus, etc. Leur temps de trajet sera presque divisé par deux."

Retrouvez tous nos reportages dans la rubrique Vidéos

Tandis que la ligne 10 desservira dès le 10 décembre le nouvel arrêt Pfaffenthal-Kirchberg, des "liaisons transversales" sont prévues pour les lignes 60 (Rodange/Volmerange/Rumelange/Audun-Luxembourg) et 70 (Longwy/Arlon-Luxembourg).

En clair, en période de pointe, une liaison avec la ligne 10 sera assurée une fois par heure pour permettre aux voyageurs de ces lignes de rejoindre l'arrêt Pfaffenthal-Kirchberg.

La ligne 90 devra encore attendre

Par contre, les usagers de la ligne 90 (Nancy-Luxembourg) devront attendre encore un peu car l'extension de la gare centrale est nécessaire pour permettre enfin aux trains en provenance du sud de rejoindre le Kirchberg. Aucune date n'est encore arrêtée par les CFL.

Néanmoins, l'inauguration du premier quai de la future gare périphérique de Howald aura lieu le 10 décembre également: les usagers de la ligne 90 travaillant au Ban de Gasperich verront donc leur quotidien changer dès la fin d'année.

Direction le Neien Tramsschapp

Le nouveau centre de maintenance du tram, situé à l'autre bout du plateau du Kirchberg, est quasiment prêt. Ne reste que quelques finitions. 

Autres Galeries

"Tous les équipements sont actuellement testés", explique André von der Mark, directeur général de Luxtram.

Divisé en trois sections, le remisage, les ateliers et le centre administratif, le Neien Tramsschapp s'étale le long du Grünewald sur les territoires de la Ville de Luxembourg et de la commune de Niederanven.

A l'intérieur des ateliers, on trouve:

  • 2 voies de service destinées au lavage, sablage et à l’inspection visuelle des rames. Tous les 3 jours, les équipes effectuent le lavage des rames et le remplissage des sablières.
  • 1 voie de maintenance avec un tour en fosse destiné à reprofiler les roues du tram lorsque celles-ci sont usées.
  • 3 voies sur pilotis pour accéder sous les rames, ainsi que des passerelles pour effectuer des travaux sur la toiture des rames.
  • 1 voie de levage pour effectuer les travaux (montage, démontage des bogies ainsi que leur lavage et le remplacement de composants).
Retrouvez tous nos reportages dans la rubrique Vidéos

Week-end portes ouvertes

Les curieux pourront pénétrer dans ce lieu impressionnant lors d'un week-end portes ouvertes les 23 et 24 septembre prochains. L'occasion d'approcher au plus près les machines et de comprendre comment le tram fonctionne côté coulisses!