Changer d'édition

Xavier Bettel sous un feu nourri de critiques
Luxembourg 8 17.09.2019 Cet article est archivé

Xavier Bettel sous un feu nourri de critiques

Boris Johnson et Xavier Bettel. A l'issue de leur entretien. Seul le Premier ministre luxembourgeois se présentera en conférence de presse.

Xavier Bettel sous un feu nourri de critiques

Boris Johnson et Xavier Bettel. A l'issue de leur entretien. Seul le Premier ministre luxembourgeois se présentera en conférence de presse.
Photo: AFP
Luxembourg 8 17.09.2019 Cet article est archivé

Xavier Bettel sous un feu nourri de critiques

Au lendemain de la conférence de presse réalisée en l'absence de Boris Johnson, le Premier ministre luxembourgeois se trouve au centre d'une polémique de part et d'autre de la Manche. Tour d'horizon.

(DH) -  Jamais depuis l'annonce de la gratuité des transports en commun et la vente libre du cannabis le Luxembourg ne s'est retrouvé sous les projecteurs. En indiquant lundi, lors d'une conférence de presse   hors norme que ni la Commission européenne, ni les 27 États membres de l'UE «n’accepteront à aucun moment d’être responsables (...) pour le bazar dans lequel nous sommes», Xavier Bettel s'est assuré les foudres de nombreux commentateurs au Royaume-Uni.

«Boris Johnson humiliated by Luxembourg PM at 'empty chair' press conference», a titré le site Internet du Guardian, mardi matin. Le Daily Express, quant à lui,  estime qu'il s'agit d'une «parodie anti-Brexit gérée par le chef d'un minuscule paradis fiscal», et conclut «pas étonnant que la Grande-Bretagne ait voté pour quitter l'UE».  Le Sun, toujours prompt à dégainer sans y mettre la moindre forme, se moque du Premier ministre avec le titre «Luxemberk».  

Après la salve de reproches venue des îles britanniques, les répliques de ce «mini séisme» politique ne se sont pas fait attendre au Grand-Duché. Dans une interview accordée à nos confrères de la radio 100,7, Claude Wiseler (CSV) a jugé «inacceptable» la manière dont le Premier ministre avait traité son homologue britannique. Une référence à l'organisation de la fameuse conférence de presse, en extérieur, à quelques mètres de manifestants anti-Brexit.

De son côté, Roy Reding (ADR) affirme sur Twitter avoir «profondément honte du comportement de notre Premier ministre».




Sur le même sujet

Après Johnson, Bettel vient parler Europe à Paris
Après la venue de Boris Johnson et le nouvel échec des négociations sur le Brexit, le Premier ministre s'est entretenu ce mardi matin avec Emmanuel Macron dans la capitale française. La maire de Paris Anne Hidalgo et le Premier ministre Edouard Philippe figurent parmi les rendez-vous du jour.
Aucune avancée concrète sur le Brexit
Six semaines avant le jour J, le départ du Royaume-Uni de l'UE se trouvait au cœur des discussions programmées au Grand-Duché ce lundi. Boris Johnson a été accueilli à l'heure du déjeuner par Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne et Michel Barnier, négociateur de l'UE.
EU Commission president Jean-Claude Juncker (L) shakes hands with British Prime Minister Boris Johnson (R) prior to their meeting, on September 16, 2019 in Luxembourg - Six weeks before he is due to lead Britain out of the European Union, Prime Minister Boris Johnson meets Jean-Claude Juncker, insisting that a Brexit deal is possible. Downing Street has confidently billed the Luxembourg visit as part of efforts to negotiate an orderly divorce from the union before an October 17 EU summit. (Photo by Fran�ois WALSCHAERTS / AFP)