Changer d'édition

Xavier Bettel: «Nous avons compris le message»
Luxembourg 07.06.2015 Cet article est archivé
Premières réactions des politiques

Xavier Bettel: «Nous avons compris le message»

Premières réactions des politiques

Xavier Bettel: «Nous avons compris le message»

Guy Wolff
Luxembourg 07.06.2015 Cet article est archivé
Premières réactions des politiques

Xavier Bettel: «Nous avons compris le message»

Comment réagissent les partis politiques face aux résultats de ce référendum où la question du droit de vote des étrangers était en suspens? Nous reprenons pour vous ici les principales réactions.

Comment réagissent les partis politiques face aux résultats de ce référendum où la question du droit de vote des étrangers était en suspens? Nous reprenons pour vous ici les principales réactions.

  • Xavier Bettel, Premier ministre et président du parti du DP

"Nous avons compris le message", a déclaré ce dimanche après-midi, le Premier ministre, "C'est un signal clair que le gouvernement respectera. C'est exactement pour cette raison que nous avons organisé ce référendum afin de demander l'avis du peuple et nous apprendrons de nos erreurs. Le débat doit se poursuivre".

En revanche, Xavier Bettel a répondu à la demande de Michel Wolter: "Michel Wolter n'a visiblement pas compris ce qu'est un référendum. Autrement, il ne demanderait pas ma démission".

  • Etienne Schneider, Vice-Premier ministre (LSAP)

"Le résultat de ce référendum est une déception. Nous pensions pouvoir convaincre les gens et nous avons échoué. Cependant, nous acceptons la sentence tout en rappelant qu'elle ne concerne que ces trois questions et non l'ensemble du travail du gouvernement".

  • Marc Spautz, président du CSV

"Avec un tel résultat, le premier ministre devrait tirer les enseignements de cette défaite et présenter sa démission".

  • Gast Gibéryen, député ADR

Le député ADR voit quant à lui "un grand fossé entre les citoyens et la coalition": "Le fait que le gouvernement soit si éloigné de l'opinion du peuple est synonyme de défaite" a-t-il déclaré.

  • Claude Wiseler, Président du groupe parlementaire du CSV

"Ce référendum a divisé le pays et nous a fait vivre des débats qui n'étaient pas beaux à voir. Le Luxembourg, tout comme son Premier ministre, a perdu en crédibilité. Si j'étais à la place de Xavier Bettel, je saurais quoi faire: je démissionnerais".






Sur le même sujet

Quelques heures après l'annonce des résultats positifs d'Emmanuel Macron, le Premier ministre annonce ce jeudi qu'il continuera ses fonctions «par voie de télétravail». Les deux hommes s'étant croisés lors du dernier Conseil européen.
Politik, Corona Covid-19, Xavier Bettel, Premierminister und Paulette Lenert, Gesundheitsministerin geben Pressekonferenz nach Regierungsrat, Château de Senningen, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le Premier ministre présentait ce mardi après-midi sa déclaration sur l'état de la nation. Suite à l'annonce de plusieurs mesures à venir, les partis politiques du pays se sont exprimés pour afficher, ou non, leur soutien à la politique de Xavier Bettel.
Marc Baum, Gast Gibéryen, Alex Bodry, Eugène Berger et Claude Wiseler ont réagi après la déclaration de Xavier Bettel.
C'est un débat d'analyses d'après Référendum tendu qui s'est joué, mardi à la Chambre des députés. Leader de l'opposition, le CSV a accusé le Premier ministre, Xavier Bettel d'avoir détérioré le climat dans le pays et juge qu'il se retrouve «affaibli» après le triple «non». A quoi le DP répond qu'il «respectera à 100% le vote de l'électeur» qui «ne doit pas être interprété» à ses yeux.