Changer d'édition

Xavier Bettel honoré à Paris
Luxembourg 10.10.2016 Cet article est archivé
A la Maison du barreau

Xavier Bettel honoré à Paris

Frédéric Sicard, bâtonnier de l'Ordre des avocats de Paris remet la «Médaille d'honneur du barreau de Paris» à Xavier Bettel.
A la Maison du barreau

Xavier Bettel honoré à Paris

Frédéric Sicard, bâtonnier de l'Ordre des avocats de Paris remet la «Médaille d'honneur du barreau de Paris» à Xavier Bettel.
Photo: ME
Luxembourg 10.10.2016 Cet article est archivé
A la Maison du barreau

Xavier Bettel honoré à Paris

Maurice FICK
Maurice FICK
Xavier Bettel s'est vu décerner lundi la «Médaille d'honneur du barreau de Paris» pour son engagement en faveur de la cohésion européenne.

(C.) – Xavier Bettel s'est vu décerner lundi la «Médaille d'honneur du barreau de Paris» des mains du bâtonnier de Paris, Frédéric Sicard, pour son engagement en faveur de la cohésion européenne.

«Une nouvelle génération pour l’Europe?» C'est l'intitulé du discours prononcé lundi par le Premier ministre luxembourgeois à la Maison du barreau de Paris.

Dans son discours, Xavier Bettel a rappelé que l’Union européenne (UE) est avant tout un projet de paix. «Cela a l’air d’un constat banal, mais la paix n’est jamais banale.» Il a souligné que l’UE a amené au cœur du continent une paix inconnue au cours des siècles précédents. Depuis sept décennies, il n’y a plus eu de guerre sur une grande partie du continent européen, ce qui constitue une situation rare au cours de l’histoire, engendrant au passage un développement économique et social sans précédent.

«L’Europe nous offre un sens de cohésion et de sécurité mais aussi des opportunités pour assurer notre prospérité grâce au marché commun.», a expliqué Xavier Bettel en ajoutant que l’Union européenne est également une union basée sur des valeurs communes qui sont la paix, la liberté, la démocratie, la dignité humaine, la non-discrimination et la solidarité.

Le Premier ministre a estimé que dans l'ère post-Brexit, l’Union européenne se doit de rester une union ouverte et ne devra pas se replier, en conséquence du retrait britannique, sur elle-même. «Au contraire, restons ouverts au monde, plus que par avant.», a lancé Xavier Bettel.

«Les changements du monde sollicitent notre capacité d'adaptation et d'innovation, mais sans pour autant condamner un système qui a fait ses preuves.», a conclu le Premier ministre. Et de continuer: «C’est l’une des leçons que je tire en tant que dirigeant européen de la nouvelle génération.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Xavier Bettel a été honoré samedi à Dortmund. Il s'est vu décerner le Prix Steiger dans la catégorie «Europe». Ce dimanche, le Premier ministre a twitté ses félicitations à son époux Gauthier Destenay, promu Chevalier du Haut de la Ville d'Arlon.
Xavier Bettel reçoit le Prix Steiger des mains d'Armin Laschet.
Le Premier ministre luxembourgeois a été interviewé par la chaine d'informations américaine CNN à propos du Brexit. La journaliste Hala Gorani Rede l'a aussi interrogé sur l'élection présidentielle française.
Xavier Bettel en visite à Berlin
L'avenir de l'Union européenne, les suites à donner au Brexit et la crise migratoire ont été au centre des discussions ce vendredi lors de la visite de travail du Premier ministre luxembourgeois à Berlin.
Le Premier ministre, Xavier Bettel, a retrouvé Angela Merkel, la chancelière allemande à Berlin.