Changer d'édition

Xavier Bettel dresse l'état de la Nation: Crèche gratuite, nouveaux logements, emplois... ce qu'il faut retenir

Xavier Bettel dresse l'état de la Nation: Crèche gratuite, nouveaux logements, emplois... ce qu'il faut retenir

Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 8 min. 26.04.2017

Xavier Bettel dresse l'état de la Nation: Crèche gratuite, nouveaux logements, emplois... ce qu'il faut retenir

Le Luxembourg est «sur la bonne voie» et se développe de telle sorte que «les gens de ce pays bénéficieront aussi d'un niveau de vie élevé à l'avenir», a répété le Premier ministre Xavier Bettel lors de son discours sur l'état de la Nation différé à ce mercredi matin. Crèche en partie gratuite dès septembre, transports gratuits pour les bénévoles, un taux de chômage sous la barre des 6% en 2018, la nécessité d'affaiblir Le Pen,... voici les 12 principales annonces.

Par Maurice Fick

Le Luxembourg est «sur la bonne voie» et se développe de telle sorte que «les gens de ce pays bénéficieront aussi d'un niveau de vie élevé demain», a répété le Premier ministre Xavier Bettel lors de son discours sur l'état de la Nation différé à ce mercredi matin après une grosse panne de son à la Chambre des députés, la veille. Crèche en partie gratuite dès la rentrée, transports gratuits pour les bénévoles, un taux de chômage sous la barre des 6% en 2018, la nécessité d'affaiblir Le Pen,... voici les principales annonces.

Le pays va bien mieux qu'il y a trois ans et il peut regarder avec confiance vers l'avenir. Ce qui importe avant tout au gouvernement de Xavier Bettel c'est que «le Luxembourg aille bien si les gens qui y vivent vont bien». C'est en substance le fil rouge et le message-clef du Premier ministre qui a davantage brossé un tableau «positif» de l'état de la Nation -comme il l'avait annoncé sur twitter- en rappelant les mesures déjà adoptées ou à venir mais sans faire d'annonces spectaculaires. A contrario, la question de l'intégration des réfugiés au Luxembourg, le transport ferroviaire frontalier ou le dialogue avec les partenaires sociaux ont tout juste été évoqués.

En 12 points, ce qu'il faut retenir:

Finances publiques: «La situation est bonne»

Au vu de l'évolution des finances de l'Etat luxembourgeois au cours des trois dernières années «nous pouvons être fiers et nous pouvons regarder vers l'avenir en toute quiétude et confiance. La situation est bonne», a lancé Xavier Bettel en voulant pour meilleure preuve le triple A octroyé récemment au Luxembourg par toutes les grandes agences de notation. Le Premier ministre ne cite pas de chiffres concrets mais tacle le précédent gouvernement Juncker sur la question de la dette étatique «qui n'a pas continué à grimper» comme cela avait été prédit. Il ne dit pas de combien elle sera fin 2017.

Taux de chômage: «Il doit tomber à 5,7% en 2018»

«Nous n'avons jamais créé autant d'emplois qu'en ce moment» au Luxembourg, assure le Premier ministre. De 2014 à 2016, «plus de 32.000 emplois ont été créés dans notre pays». Actuellement de 6% (depuis fin mars 2017), le taux de chômage baisse continuellement depuis vingt-sept mois et doit même «tomber à 5,7% en 2018», s'avance Xavier Bettel.

Développer le télétravail et des structures de coworking

L'une des causes de l'«immobilité» du trafic, que ce soit sur les routes ou sur le rail, aux heures de pointe, est évidemment qu'il y a de plus en plus de gens qui viennent travailler au Luxembourg mais surtout qui veulent se rendre au même moment sur le même lieu. Le gouvernement est en train de «filtrer» les éléments pour trouver des solutions. L'une des mesures à prendre «est de toute évidence de développer le télétravail de manière ciblée», pense Xavier Bettel. Il envisage de soutenir à l'avenir les entreprises qui donneraient à leurs employés la possibilité d'effectuer une partie de leur travail à la maison. Mais «cela ne doit pas devenir la règle et ne doit pas toucher la majorité des salariés d'une entreprise», prévient le Premier ministre «mais il existe des modèles où cela fait du sens et est productif pour les salariés, comme pour le patron.»

Pour que les travailleurs ne convergent plus vers les mêmes lieux, «il faut penser et planifier de façon plus décentralisée». A commencer par favoriser davantage le transfert d'activités là où naissent les projets de logements et dans les régions qui ont perdu beaucoup d'emplois ces dernières années. «Avec des partenaires économiques privés, nous sommes en train de travailler sur un concept afin de créer plus de structures de coworking flexibles aux quatre coins du pays, près des frontières», explique Xavier Bettel.

Crèche gratuite au moins 20 heures par semaine dès septembre

La garde des enfants n'est plus, désormais, une question de place dans les crèches ou les maisons-relais mais davantage de qualité de l'accueil insiste Xavier Bettel. «Nous investissons dans la qualité», pose le Premier ministre en annonçant que «81 millions d'euros supplémentaires seront investis l'an prochain» pour stimuler les plus jeunes. Dès la rentrée de septembre «nous ferons un important pas de plus dans le sens de la gratuité de la garde des enfants», annonce Xavier Bettel. Concrètement: la crèche sera gratuite durant «au moins 20 heures par semaine pour tous les enfants entre 1 an et 4 ans» et durant 46 semaines par an. Pour les enfants issus d'un milieu familial défavorisé cela pourra aller jusqu'à 30 heures par semaine.

350 emplois créés dans le secteur socio-éducatif

Laissé-pour-compte des années durant, le secteur socio-éducatif «manque de personnel, de reconnaissance et de concepts» et «cela doit fondamentalement changer», estime Xavier Bettel. Avant d'annoncer que son gouvernement présentera «dans les semaines à venir, une réforme en profondeur de l'éducation différenciée». Et il veut se donner les moyens de ses ambitions et prévoyant un «plan de recrutement pour les années à venir qui permettra de créer 350 nouveaux postes de travail» pour redonner du souffle aux éducateurs, travailleurs sociaux, psychologues et pédagogues «souvent surmenés aujourd'hui.»

Police: budget en hausse et 146 embauches

Le Premier ministre profite de la tribune pour rappeler que «le nombre de cambriolages a de nouveau baissé cette année. Vu sur deux ans c'est une baisse de plus de 25% pour les domiciles privés». La mauvaise nouvelle, a contrario, c'est «le nombre de plaintes pour viol qui a considérablement augmenté» au Luxembourg. Le gouvernement continuera d'investir dans la sécurité et a décidé d'embaucher 146 policiers supplémentaires en 2018. Le budget de la police «augmentera de 19 millions d'euros cette année par rapport à 2016.»

3.000 logements sociaux envisageables «dans les années à venir»

«Le nombre de projets immobiliers réellement construits par la SNHBM (Société nationale des habitations à bon marché) endéans deux ans a carrément été triplé». «Jamais encore auparavant l'Etat n'avait investi autant dans la construction de logements sociaux que durant les trois années passées», a glissé le Premier ministre après avoir souligné que «la vie et le logement sont chers, souvent trop chers» au Luxembourg. En moyenne, 250 projets de logements sociaux par an voient le jour au Luxembourg. Le budget du ministère du Logement grimpera même à 215 millions d'euros en 2018 (contre 150 millions d'euros  en 2015).

Concrètement le Premier ministre cite les projets en cours de planification à Wiltz, Olm et Dudelange où «plus de 3.000 logements peuvent être construits dans les années à venir.»

Transports gratuits pour les bénévoles

Le gouvernement veut que l'engagement bénévole soit davantage valorisé au Luxembourg et va plancher avec les fédérations et organisations sur un «catalogue de mesures qui toucheront directement» les bénévoles qui sont sur le terrain. Une mesure qui sera concrétisée «dans les prochaines mois» sera de donner un «accès gratuit aux transports publics» à tous ceux qui sont engagés bénévolement sans être rémunérés.

Transition douce des agriculteurs vers le bio

«Comme c'est déjà le cas aujourd'hui dans la viticulture, il sera aussi possible à l'avenir pour un agriculteur de se convertir en partie seulement à l'agriculture biologique, de sorte à permettre une transition plus douce», explique le Premier ministre.

Pour aider les agriculteurs conventionnels à sortir de l'infernale spirale du toujours produire plus pour s'en sortir et, parallèlement, répondre à la demande croissante de la demande du consommateur de produits certifiés Biolabel, le gouvernement Bettel va introduire une nouvelle mesure qui doit favoriser une transition douce vers le bio. Le producteur recevra une bioprime pour la partie de sa production qui répondra aux critères biologiques.

Un Centre national pour les sports olympiques

Le gouvernement Bettel est «décidé  à transposer un tel projet» de création d'un Centre national pour les sports olympiques comme le réclame depuis des années le Comité olympique et sportif luxembourgeois (COSL). Xavier Bettel est resté vague sur l'échéancier  en disant travailler sur l'idée «dans les années à venir». Pour l'heure le gouvernement est en train de «créer un cadre juridico-administratif pour réaliser une "concession olympique" au Luxembourg.

Nouveaux lieux créatifs: l'appel lancé aux communes

Artistes, graphistes, professionnels de la musique, cinéastes et autres acteurs de la Culture ont «besoin d'un lieu où ils peuvent créer» à l'image du 1535°C, l'immense pépinière d'ateliers et lieux de création inaugurée fin 2015 dans d'anciens bâtiment d'ArcelorMittal à Differdange. Cet espace doit servir de modèle pour en créer d'autres similaires partout où c'est possible. Le Premier ministre a lancé un appel aux communes pour identifier des sites potentiels.

Election présidentielle: il faut «affaiblir» Marine Le Pen

«C'est à nous tous qu'il revient de dénoncer l'extrémisme» et de «nous positionner contre le nationalisme et l'exclusion», a lancé à la fin de son discours Xavier Bettel. Sans jamais citer le nom de Marine Le Pen, le Premier ministre luxembourgeois est d'avis que «le fait que dimanche une candidate d'extrême droite a presque reçu 22% des voix (21,30% exactement, ndlr) lors de la présidentielle en France, ne doit pas nous laisser de marbre. Ça ne doit pas nous laisser tranquille et nous ne devons pas ignorer cela. Nous devons à nouveau affaiblir ces forces».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Discours de Xavier Bettel : «Soyons fiers de notre pays»
Dans son traditionnel discours pour la fête nationale, le Premier ministre a mis en lumière les atouts du Luxembourg. « C’est un honneur pour moi d’être ministre d’Etat du pays que j’aime tellement et dont je suis terriblement fier. »
Xavier Bettel appelliert an das Zusammengehörigkeitsgefühl der Luxemburger Bürger.