Changer d'édition

Xavier Bettel: «Aucune indication d'un attentat planifié au Luxembourg»
Luxembourg 1 3 min. 22.03.2016 Cet article est archivé
Menace terroriste: niveau 2 maintenu

Xavier Bettel: «Aucune indication d'un attentat planifié au Luxembourg»

Luxembourg 1 3 min. 22.03.2016 Cet article est archivé
Menace terroriste: niveau 2 maintenu

Xavier Bettel: «Aucune indication d'un attentat planifié au Luxembourg»

«Il n'y a aucune indication qu'un attentat soit actuellement planifié au Luxembourg» a assuré Xavier Bettel, mardi en fin de journée. Par conséquent, «nous avons décidé de rester au niveau 2 du plan Vigilnat» a annoncé le Premier ministre. Par solidarité avec nos voisins belges, les drapeaux resteront en berne 3 jours au Luxembourg.

Par Maurice Fick

Alors qu'à Bruxelles on compte déjà 34 morts et près de 200 blessés suite aux attentats de ce mardi 22 mars 2016 revendiqués par l'Etat islamique, «Il n'y a aucune indication qu'un attentat soit actuellement planifié au Luxembourg» a assuré Xavier Bettel, mardi en fin de journée. Par conséquent, «nous avons décidé de rester au niveau 2 du plan Vigilnat» a annoncé le Premier ministre lors d'un rapide point presse à 17 h 30 au ministère de la Coopération.

Par solidarité avec nos voisins belges, «les drapeaux resteront en berne trois jours au Luxembourg à partir de ce mardi soir 18 heures».

Voisins de la Belgique «nous ne sommes pas une île», a répété en cette fin de journée Xavier Bettel. Certes, «le niveau de menace ne grimpe pas au Luxembourg» au soir de cette terrible journée puisque aucune menace concrète ne pèse sur le Grand-Duché. Mais «le Luxembourg n'est pas à l'abri d'une attaque» pour autant, a tenu à préciser le Premier ministre.

En contact «durant toute la journée avec leurs homologues belges pour être informé et faire une réévaluation de la menace terroriste», comme l'a expliqué Xavier Bettel, le Groupe de coordination en matière de lutte contre le terrorisme (GCT) a informé dans l'après-midi les membres du gouvernement qu'il n'y avait «pas de liens tangibles entre les attentats à Bruxelles et le Luxembourg». Aucune information, réaction ou action suspecte sur le territoire national, n'a été relevée.

Pourquoi le niveau d'alerte 2 et pas 3 ?

Comme décidé à la suite des attentats terroristes de Paris, le niveau 2 (sur une échelle de 4) de la menace est maintenu. Il est déclenché lorsqu'il apparaît que «la menace terroriste est réelle mais abstraite». Le niveau 2 consiste à «accentuer la vigilance face à une menace imprécise et entraîne la mise en oeuvre de mesures de vigilance, de prévention et de protection d'intensité variable et temporaire», explique le ministère d'Etat dans un communiqué.

Xavier Bettel: «Les acteurs du niveau 3 sont en alerte au cas où de nouvelles informations arriveraient...»
Xavier Bettel: «Les acteurs du niveau 3 sont en alerte au cas où de nouvelles informations arriveraient...»
Photo: Maurice Fick

Le passage au niveau d'alerte 3 du Plan Vigilnat présuppose qu'une menace terroriste soit «concrète et vraisemblable». Ce qui n'est pas le cas au Luxembourg.

En revanche, «les acteurs du niveau 3 sont en alerte au cas où de nouvelles informations arriveraient», a tout de même lâché le Premier ministre qui a été en contact mardi avec Charles Michel, la Présidence du Conseil de l'Europe et le Grand-Duc.

Contrôles à la frontière belgo-luxembourgeoise

Vu le caractère exceptionnellement grave des attentats de Bruxelles, le gouvernement a décidé ce mardi la mise en place et/ou le maintien des mesures suivantes :

  • le maintien de l'évaluation de la menace terroriste par le GCT de façon permanente.
  • le renforcement, dès mardi matin, des mesures de sécurité auprès de certains points sensibles dont notamment les gares et l'aéroport du Findel.
  • le contrôles aux frontières avec la Belgique.
  • la mobilisation des acteurs concernés par le niveau d'alerte 3 (Service de renseignement de l'Etat, Police grand-ducale, Haut-commissariat de la protection nationale, Procureur d'Etat à Luxembourg, Armée, Administration des services de secours, Administration des douanes et accises, Service information et presse du gouvernement, points sensibles) à se préparer à un passage éventuel au niveau d'alerte 3 en fonction de l'évolution de la menace terroriste dans les jours et semaines à venir.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Suite aux crimes commis à Strasbourg mardi soir, le député CSV, Léon Gloden, avait souligné son inquiétude d'une possible attaque terroriste sur le sol luxembourgeois. Xavier Bettel y a répondu dans l'après-midi, devant la Chambre des députés.
«Mesures renforcées» dès ce matin au Luxembourg
Le Luxembourg se trouve en niveau d'alerte 2 mais dès ce matin le Premier ministre a «déjà demandé que la présence de la police soit renforcée dans les gares et à l'aéroport». Ministres et Groupe de coordination «terrorisme» planchent sur d'autres mesures à mettre en place.
Le Premier ministre, Xavier Bettel: «Nous ne sommes pas une île. Et c'est pour cela que nous devons prendre toutes les mesures préventives nécessaires et utiles».
La Belgique a décidé de maintenir son niveau d'alerte antiterroriste inchangé, à 3 sur une échelle de 4 et correspondant à une menace «possible et vraisemblable», au lendemain de la fusillade de Forest lors d'une perquisition de police liée aux attentats de Paris.
Un agent de police belge arrive devant la maison où s'est déroulée la fusillade mardi.
Le Luxembourg dispose depuis mars du plan « Vigilnat » comme dispositif de prévention et de protection face aux menaces d’un acte terroriste. De quoi s’agit-il ?
Verschärfte Polizeipräsenz am Flughafen Findel und am Bahnhof,Attentat,patrouilles ,Police ,Douane. Foto:Gerry Huberty