Changer d'édition

Xavier Bettel au secours de Corinne Cahen
Luxembourg 2 min. 05.11.2019

Xavier Bettel au secours de Corinne Cahen

La ministre Corinne Cahen (DP)a bénéficié d'un soutien rapide et franc du chef du gouvernement.

Xavier Bettel au secours de Corinne Cahen

La ministre Corinne Cahen (DP)a bénéficié d'un soutien rapide et franc du chef du gouvernement.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 05.11.2019

Xavier Bettel au secours de Corinne Cahen

Le Premier ministre a pris la défense de la ministre de la Famille sur la controverse du courriel privé envoyé à l'Union commerciale de la capitale depuis sa boîte mail officielle. Où l'on reparle de l'application du code d'éthique.

(pj avec Michèle Gantenbein) Rien n'indique que Corinne Cahen (DP) ait violé le code d'éthique. Voilà en substance ce qu'a déclaré le Premier ministre Xavier Bettel (DP) aux questions parlementaires de Diane Adehm (CSV) et Fernand Kartheiser (ADR) sur «l'affaire du mail» qui fait grand bruit depuis le début de semaine. 

Il est vrai que doute il pouvait y avoir sur le mélange des genres, entre fonctions officielles (ministre de la Famille) et vie privée. En effet, en s'adressant à l'Union commerciale de la Ville de Luxembourg pour se plaindre de son attitude via sa boîte mail ministérielle, quelle Corinne Cahen parlait? Le membre du gouvernement actuel ou l'ancienne commerçante qui, avant sa carrière politique, avait défendu les intérêts d'un magasin de chaussures installé dans la capitale (de 2008 à 2013)? 


Malgré les critiques du CSJ, Corinne Cahen assume le contenu de son message envoyé en avril à l'UCVL
«Pas très correct d'utiliser mon compte professionnel»
Au cœur d'une polémique initiée par le CSJ dénonçant un possible «conflit d'intérêts», Corinne Cahen, la ministre de la Famille et de l'Intégration (DP) a réagi ce lundi matin sur sa page Facebook. Elle regrette d'avoir utilisé son adresse ministérielle, mais assume le contenu de son message.

Pour Xavier Bettel, c'est clair : «Cet engagement ne peut être considéré comme inacceptable». Corinne Cahen avait reconnu une erreur de méthode dans cet envoi.

Aux yeux du Premier ministre, en l'absence d'ambiguïté, il n'y a pas nécessité d'appliquer l'article 7 du Code d'éthique et de renvoyer le sujet devant le Comité d'éthique. Le message du ministre à l'association professionnelle ne doit pas non plus être considéré comme de la «publicité» pour son entreprise, comme le député ADR Fernand Kartheiser l'a laissé entendre dans sa question, poursuit Xavier Bettel.

Un soutien entre DP

Il n'y a pas non plus de parallèles à faire avec l'affaire Traversini et l'abus présumé de pouvoir, réfute aussi le chef du gouvernement. Et donc encore moins de demander la démission de la jeune ministre. «Il n'y a aucun élément pour justifier cela.»

A noter que cette prise de position claire peut faire écho à la situation tendue qu'a traversée une autre ministre, à la rentrée. La ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg (Déi Gréng), empêtrée dans «l'affaire Traversini» n'avait pas reçu pareil soutien public de la part du Premier ministre. Elle, au contraire de Corinne Cahen, n'était pas -il est vrai- du même bord politique (DP). Ceci pourrait expliquer cela. 


Sur le même sujet

Corinne Cahen demande la convocation du conseil d'éthique
Au cœur de la polémique déclenchée par son mail envoyé à l'UCVL et alors qu'elle est la cible de tous les partis d'opposition, la ministre de la Famille a finalement demandé ce lundi au Premier ministre de réunir le conseil d'éthique.
Trotz des schönen Wetters war der DP-Kongress zum Wahlprogramm am Sonntag sehr gut besucht.
Toute l'opposition s'en prend à Corinne Cahen
CSV, Adr, déi Lenk et Piraten demandent à Xavier Bettel de revoir sa position et de saisir le comité d'éthique au sujet du courriel personnel envoyé avec sa signature de ministre de la Famille.
IPO , Koalitionsverhandlungen Wahlen 2018 , Aussenministerium , LSAP-DP-Dei Greng , Corinne Cahen , DP  Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
«Pas très correct d'utiliser mon compte professionnel»
Au cœur d'une polémique initiée par le CSJ dénonçant un possible «conflit d'intérêts», Corinne Cahen, la ministre de la Famille et de l'Intégration (DP) a réagi ce lundi matin sur sa page Facebook. Elle regrette d'avoir utilisé son adresse ministérielle, mais assume le contenu de son message.
Malgré les critiques du CSJ, Corinne Cahen assume le contenu de son message envoyé en avril à l'UCVL
Corinne Cahen au centre d'un «conflit d'intérêts»
La ministre de la Famille et de l'Intégration (DP) se retrouve au cœur d'une polémique initiée par la CSJ, suite à un courrier adressé à l'UCVL concernant des préoccupations d'ordre privé et rédigé à partir de son adresse au ministère.
Corinne Cahen, la ministre de la Famille et de l'Intégration a utilisé son adresse ministérielle pour évoquer une situation privée
L'«affaire Traversini»
Pour avoir mené des travaux sur une maison en n'ayant, a priori, pas respecté la loi, celui qui était bourgmestre de Differdange et député du Sud (Déi Gréng) a dû démissionner. Les faits font l'objet de plusieurs enquêtes par le parquet.
Lokales,  Conference de Presse Roberto Traversini, batisse du 15 A route de Petange,  Chris Karaba/Luxemburger Wort