Changer d'édition

Week-end «Vakanz» : Les destinations de 2018: l'Espagne, la Grèce et... l'Islande
Luxembourg 19 6 min. 13.01.2018

Week-end «Vakanz» : Les destinations de 2018: l'Espagne, la Grèce et... l'Islande

Maurice FICK
Maurice FICK
Le petit village de 17.000 m2 qui ouvre le monde aux touristes, sous la lumière colorée de Luxexpo The Box, a été pris d'assaut. Les clients de «Vakanz» ont tout le week-end pour s'informer et booker un voyage.


Par Maurice Fick

Le petit village de 17.000 m2 qui ouvre le monde aux touristes, sous la lumière colorée de Luxexpo The Box, a été pris d'assaut dès vendredi après-midi à Luxembourg-Kirchberg. L'affluence a continué ce samedi. Les clients de «Vakanz» ont tout le week-end pour s'informer et booker un voyage au soleil... ou pas. Mais où iront-ils? En coulisses, les voyagistes dévoilent les grandes tendances. Comme le retour dans leurs agences des internautes échaudés.

Le client voyageur sédentarisé sur les terres luxembourgeoises - et ce n'est pas dû à la météo qui le mine depuis plusieurs semaines - recherche, en règle générale, le soleil et l'air marin. «Les séjours balnéaires, un peu partout, ont le vent en poupe», pose d'emblée Alberto Kunkel. Et au vice-président Tour operating et ventes du groupe  Luxair de préciser aussitôt que «la Grèce est fortement demandée. Tout comme l'Espagne.»

Dès l'entame du Salon, vendredi, c'était la queue au stand de Luxair Tours dans le Hall 8.
Dès l'entame du Salon, vendredi, c'était la queue au stand de Luxair Tours dans le Hall 8.
Photo: Gerry Huberty

Espagne, îles grecques et Pouilles

Deux destinations touristiques qui fonctionnent chez tous les voyageurs rencontrés à Vakanz 2018. Actuellement «une famille qui part deux semaines choisira plutôt l'Espagne», confirme Berny Ley du côté des Voyages Flammang. Pourquoi L'Espagne? «Le pays s'est bien adapté, a augmenté ses capacités et beaucoup d'anciens sites ont été revalorisés (entendez: les efforts faits par les hôteliers). C'est une des clefs de leur réussite», sait Berny Ley qui vend bien ses forfaits familiaux.

En Espagne, le client luxembourgeois apprécie particulièrement la Costa del Sol, la Costa de la Luz (Golfe de Cadix) et... Palma de Majorque qui «reste l'île préférée des Luxembourgeois. Que ce soit en famille, en couple ou en célibataire. On est à deux heures de vol et il y a toute la gamme des hôtels, du deux aux cinq étoiles!», serait presque en train de nous vendre Franceso Mastropietro.

District manager de «We love to travel» pour le groupe Sales-Lentz, il constate que «l'autre grande destination à la mode, ce sont les îles grecques» et en premier lieu, évidemment, celles que dessert la compagnie aérienne nationale comme Rhodes, Kos (ou Cos), la Crète ou encore Corfou. Plus difficile à atteindre, Mykonos et Santorin «sont très à la mode pour  deux raisons. Il y a eu une explosion d'hôtels de top qualité et il y a la "movida" (des nuits animées, ndlr) pour tous les budgets».

Franceso Mastropietro, District manager de «We love to travel» pour le groupe Sales-Lentz: «L'autre grande destination à la mode, ce sont les îles grecques».
Franceso Mastropietro, District manager de «We love to travel» pour le groupe Sales-Lentz: «L'autre grande destination à la mode, ce sont les îles grecques».
Photo: Maurice Fick

Reste l'Italie, l'autre destination, «toujours demandée. Surtout les Pouilles. Nous avons 4 vols directs sur Bari cette année», glisse Francesco avant d'énumérer les belles villes vers lesquelles les vacanciers rayonnent ensuite. Ses clients s'engagent pour des voyages en famille pour une durée variant entre une semaine et dix jours en général.

Séjours courts dans les villes

Le phénomène des escapades dans les capitales ou grandes villes européennes ne désenfle pas comme le montre l'offre. A Vakanz, le client peut trouver des billets aller-retour pour moins de 100 euros ou à peine plus, pour se rendre à Berlin, Vienne, Rome, Madrid, Barcelone, Milan, Copenhague, Stockholm, etc.

«Les villes se programment en fonction du prix du billet d'avion. Si le vol est attractif, les gens y vont. En moyenne, ils y restent trois nuits», note Francesco Mastropietro.

Ils font «d'une pierre, deux coups. Ils voyagent intelligemment», fait remarquer Richard Cuisinier, chef d'agences chez Voyages Weber. Avant d'expliquer plus avant: «Les clients vont voir une capitale avec une idée derrière la tête. Non pas le shopping mais la visite d'une exposition dans un musée, un spectacle de music-hall ou une représentation théâtrale. La tendance, chez Voyages Weber, est de rester alors plutôt une semaine à Lisbonne, Rome, Bari ou Séville.

Chez les Voyages Flammang, Ley Berny «n'ose même plus conseiller Reykjavik car c'est plein tout le temps!» Une destination desservie par Luxair qui colle à une clientèle qui veut respirer la grande Nature, faire de la marche active et qui mise sur l'éco-tourisme.

«Ça reprend» pour la Tunisie, la Turquie et l'Egypte

Si le Maroc n'est plus très visible dans l'offre des voyagistes luxembourgeois, l'Egypte, la Turquie et la Tunisie, boudés un temps à cause de la situation géopolitique ou de la crainte d'un attentat, sont à nouveau demandés. Les touristes «ont commencé à revenir vers ces destinations ces derniers mois mais je ne suis pas sûr que ça va continuer», constate mais doute Berny Ley des Voyages Flammang.

Chez Luxair Tours, plus de doutes sur ces destinations. La reprise est bien quantifiable. «La Turquie revient sur le devant de la scène. On va remettre un 3e vol. Pour la Tunisie, c'est le boom!», assure Alberto Kunkel. La raison est simple et se trouve dans le portefeuille familial: «Les clients veulent y retourner car la relation prix-qualité est imbattable en Tunisie». Comme le client en réclame, Luxair s'exécute: «On a déjà remis 5 vols par semaine en haute saison et on a bien rempli. On vient d'ailleurs d'en rajouter un 6e».

Le Salon Vakanz sera ouvert ces samedi et dimanche de 10 heures à 19 heures.
Le Salon Vakanz sera ouvert ces samedi et dimanche de 10 heures à 19 heures.
Photo: Gerry Huberty

Thaïlande, Vietnam, USA et Cuba

Parmi les destinations plus lointaines que les clients luxembourgeois tendent à choisir en ce début 2018 pour y passer leurs vacances principales, la Thaïlande, l'Indonésie, le Cambodge et le Vietnam sont souvent cités par les voyagistes. Des destinations de «haute qualité à très bon prix», assure Ley Berny. Avant de préciser qu'elles sont choisies en hiver «car il n'y a rien d'autre que les Canaries

Si les croisières profitent toujours d'un vent très favorable au Luxembourg la tendance du long courrier vers l'Asie mais aussi l'Amérique du Nord comme du Sud, c'est parce que «le niveau de prix est comparable à un voyage aux Canaries» justement, explique Alberto Kunkel. Luxair n'investira peut-être pas tout de suite dans un bateau de croisière même si l'envie ne lui en manque pas mais s'active sérieusement en coulisses pour proposer une offre «long courrier» à ses clients. Les voyages ne se feront pas avec des avions luxembourgeois.

Les USA et Cuba sont aussi à la mode. «Ça peut être pendant les vacances de Pâques à cause de la météo», glisse, l'air de rien, Francesco Mastropietro.

Les internautes reviennent dans les agences de voyages

De manière générale, les voyagistes luxembourgeois constatent avec le sourire que les internautes reviennent dans leurs agences plutôt que de bidouiller sur leur tablette tard dans la nuit. «Beaucoup on fait l'expérience, qu'au final, c'est plus cher!», relève Alberto Kunkel de Luxair Group.

Sous le lumière violette du stand, Richard Cuisinier des Voyages Emile Weber, redonne ses couleurs au métier de voyagiste professionnel vers lequel les internautes échaudés reviennent pour obtenir de meilleures garanties.
Sous le lumière violette du stand, Richard Cuisinier des Voyages Emile Weber, redonne ses couleurs au métier de voyagiste professionnel vers lequel les internautes échaudés reviennent pour obtenir de meilleures garanties.
Photo: Maurice Fick

Pour défendre leur savoir-faire face à internet, «on a des moyens plus efficaces pour chercher les meilleurs prix d'avion. Et nous disposons de tous les portails pour réserver les hôtels», explique Francesco Mastropietro, avant de rajouter avec le sourire: «Et puis, c'est moins facile de réserver un guide local sur internet...».

Mais ce qui fait réellement la différence, et les voyagistes le savent bien, «c'est que chez nous, les clients disposent d'une vraie garantie. S'il se passe quelque chose sur place, ils ont un service d'assistance 24 heures sur 24 et une personne de contact!», souligne Francesco. Car en cas de pépin, «avec internet, c'est la Bérézina!», sait bien Richard Cuisinier.

Un service que les voyagistes monnaient évidemment. Aujourd'hui, «le panier moyen pour un client luxembourgeois se situe entre 1.200 et 1.500 euros pour une semaine.»



Sur le même sujet

FlixBus: Des voyages à prix imbattables en bus
De nouvelles possibilités de voyager à moindre prix ont fait leur apparition au Luxembourg depuis quelques mois. Outre les compagnies aériennes low-cost, une société de transport en bus propose de nombreuses destinations à moins de 100 euros.
FlixBus offre 34 destinations en bus depuis le Luxembourg.