Changer d'édition

Un réseau de transport plus vert et interconnecté
Luxembourg 3 min. 26.10.2021
Mobilité

Un réseau de transport plus vert et interconnecté

Les salariés actuels du réseau RGTR seront repris par les nouveaux exploitants, assure la députée Chantal Gary (Déi Gréng).
Mobilité

Un réseau de transport plus vert et interconnecté

Les salariés actuels du réseau RGTR seront repris par les nouveaux exploitants, assure la députée Chantal Gary (Déi Gréng).
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 26.10.2021
Mobilité

Un réseau de transport plus vert et interconnecté

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Pour Chantal Gary (Déi Gréng), rapporteuse du projet de loi sur le financement du réseau de bus RGTR, il faut restructurer entièrement la mobilité dans le pays au lieu de mettre un «pansement sur chaque demande».

Prévue initialement en 2018, la refonte des lignes de bus régionales ou frontalières RGTR ne deviendra réalité qu'en 2022. Pourquoi cette réforme est-elle si importante?  

Chantal Gary - «Parce qu'elle permet de mettre en place des pôles d'échanges entre bus, tram et vélo. Cette nouvelle structuration permet de correspondre à la demande sur le territoire et de rendre le réseau plus performant. Donc de ne pas se focaliser sur un moyen de transport en particulier. C'est déjà le cas à Luxexpo ou à la place de l'Etoile où il y a des connections entre bus, trams et stations de vélos.


Le tram remodèlera une partie de Bonnevoie
En plus de la création d'un nouvel arrêt et d'un pôle multimodal, la future mise en service du tronçon qui reliera la gare centrale au lycée technique de Bonnevoie, va également être l'occasion de découvrir le tracé de la nouvelle N3. Inauguration prévue en septembre 2022.

Pourquoi changer les règles du jeu pour exploiter le réseau RGTR avec une procédure de marché public européen ?

«Quand le projet de financement dépasse 40 millions d'euros (ndlr :en l'occurence 1,26 milliard hors TVA jusqu’au 31 décembre 2029), la constitution luxembourgeoise impose le vote d'une loi spécifique. En raison de nouvelles règles européennes en matière de libéralisation des services de bus, l'attribution des lignes de bus RGTR fait désormais l'objet d'une procédure de marché publique européenne. Mais la taille du Luxembourg n'était pas très attractive pour l'installation d'opérateurs étrangers. Seules des entreprises luxembourgeoises se sont portées candidates. Mais je n'ai pas plus de détail à ce sujet.

Quels sont les critères d'attribution dans le cahier des charges ?

«Avant tout que la convention collective luxembourgeoise soit respectée, mais aussi l'électrification du réseau RGTR à l'horizon 2030. Dans les neuf prochaines années, il faudra donc recourir aux énergies renouvelables et mettre fin à l'utilisation du diesel et des combustibles fossiles.


Illustration, Mobilität, E-Auto, elektro Auto, aufladen, Aufladestationen auf dem Glaçis Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le Luxembourg souhaite basculer en mode électrique
En lançant mercredi l'initiative «Stroum beweegt», les ministères de l'Energie, de l'Environnement et de la Mobilité entendent accélérer la mise en place d'infrastructures dédiées à l'électromobibilité. Que celle-ci concerne les véhicules particuliers, mais aussi les transports en commun.

Qui financera cette transition écologique, l'Etat ou les entreprises ?

«Les bornes sont installées par l'Etat. Mais, je ne saurais pas vous dire qui financera les nouveaux bus électriques. Mais en tout cas, le coût peut varier selon la transition déjà engagée par les entreprises.

Quelles conséquences pour les employés du réseau RGTR, la Chambre des salariés a fait part de ses inquiétudes ?

«Personne ne sera licencié. La reprise des salariés est un critère obligatoire.  C'est inscrit très clairement que les salariés de l'exploitant sortant seront repris. C'est à l'employé de décider ensuite si la tâche attribuée lui convient.

La réattribution du marché public des transports entraînera-t-elle des créations ou suppressions de lignes ? 

«Le marché représente 66 millions de kilomètres par an qui sont susceptibles de varier à l'avenir. On ne peut pas déterminer quelle ligne sera créée ou supprimée, car c'est une réorganisation du réseau. Il y aura notamment des voies réservées pour les bus lors des pics de fréquentation le matin ou le soir. Ce sera par exemple le cas sur la ligne d'Echernach-Junglinster direction Luxembourg-Ville.

C'était nécessaire de faire un projet de loi pour des voies de bus réservées?

«C'était possible de faire autrement, mais sinon on n'aurait mis de nouveau qu'un pansement à chaque demande. C'était donc important de passer tout le réseau au peigne fin pour tout recommencer à zéro. Des rencontres avec des citoyens ont été organisées ces dernières années pour faire monter leurs besoins. Suite à ces consultations, des lignes supplémentaires seront mises en place ou modifiées.

Sur le volet financier, que change cette réattribution des lignes ?

«Comparé aux dix années précédentes, le budget accordé est assez proche. Maintenant avec la loi, il y a plus de transparence et il est possible de voir exactement la somme déboursée.

Y a-t-il déjà un calendrier prévu pour le déploiement de la restructuration du réseau ?

«Le ministre de la Mobilité, François Bausch (Déi Gréng), communiquera prochainement à ce sujet.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En plus de la création d'un nouvel arrêt et d'un pôle multimodal, la future mise en service du tronçon qui reliera la gare centrale au lycée technique de Bonnevoie, va également être l'occasion de découvrir le tracé de la nouvelle N3. Inauguration prévue en septembre 2022.
En lançant mercredi l'initiative «Stroum beweegt», les ministères de l'Energie, de l'Environnement et de la Mobilité entendent accélérer la mise en place d'infrastructures dédiées à l'électromobibilité. Que celle-ci concerne les véhicules particuliers, mais aussi les transports en commun.
Illustration, Mobilität, E-Auto, elektro Auto, aufladen, Aufladestationen auf dem Glaçis Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
La gratuité des transports est sans conteste l'une des mesures phares du gouvernement Bettel pour cette coalition 2018-2023. Le Luxembourg est en effet le premier pays à introduire une telle mesure à l'échelle nationale. Quelles en sont les modalités? Réponses.
Lokales, 1 Jahr Tram, Mobilität,Kirchberg. Foto: Gerry Huberty