Changer d'édition

Voici vos personnalités politiques préférées
Luxembourg 8 min. 24.11.2022
Polimolitor

Voici vos personnalités politiques préférées

Xavier Bettel et Paulette Lenert, deux candidats rivaux pour le poste de Premier ministre en 2023?
Polimolitor

Voici vos personnalités politiques préférées

Xavier Bettel et Paulette Lenert, deux candidats rivaux pour le poste de Premier ministre en 2023?
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 8 min. 24.11.2022
Polimolitor

Voici vos personnalités politiques préférées

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Si les nouveaux ministres, dont Yuriko Backes (DP) et Joëlle Welfring (déi gréng), gagnent des points dans le nouveau Politmonitor, Paulette Lenert reste bien accrochée à la première place depuis 2020.

Tout va bien pour Paulette Lenert (LSAP). Selon le nouveau Politmonitor, le sondage de popularité des politiciens effectué par Ilres pour le compte du Luxemburger Wort et de RTL auprès de 1.072 personnes âgées de plus de 18 ans,  la ministre de la Santé est encore et toujours la personnalité politique la plus appréciée au Luxembourg. Une place qu'elle occupe depuis juillet 2020, après avoir récupéré le 4 février de la même année le portefeuille de la Santé, suite au départ d'Etienne Schneider (LSAP).


Die Regierung setzt in puncto Impfung weiterhin aus Sensibilisierung.
Législatives: Paulette Lenert, une évidence au LSAP
Plusieurs socialistes confient être prêts à soutenir Paulette Lenert si elle se décide à représenter le LSAP pour les prochaines élections législatives. Pour l'instant, l'intéressée n'exclut rien et se dit prête à «apporter son aide» au pays.

Malgré les critiques qui lui ont été adressées ces derniers mois au sujet de l'IRM du Potaschbierg ou encore par l'AMMD concernant le paiement des gardes dans les hôpitaux, elle parvient à garder le même score qu'en mai dernier (79%). Une bonne nouvelle donc pour le LSAP, alors qu'elle paraît s'imposer comme candidate naturelle pour défendre les couleurs de son parti lors des prochaines élections législatives qui se tiendront le 8 octobre 2023.

Les grands perdants: Franz Fayot et Lex Delles 

Lors du dernier sondage, Jean Asselborn était parvenu à faire jeu égal en rattrapant sa collègue socialiste. Mais cette fois-ci, le ministre des Affaires étrangères a perdu 4 points. Peut-être faut-il aller voir du côté des vives critiques que lui ont adressées les partis d'opposition à la Chambre, après sa déclaration de politique étrangère devant les députés le 8 novembre? Claude Wiseler (CSV) lui avait notamment reproché de ne pas donner une vision claire de sa politique étrangère. 

Derrière le duo LSAP, on retrouve une nouvelle fois les libéraux avec à la troisième place le Premier ministre Xavier Bettel (72%), suivi par la bourgmestre de la capitale Lydie Polfer (64%). Tous les deux parviennent à grappiller un point supplémentaire par rapport à mai 2022. 

Le politicien de l'opposition ayant le meilleur score reste Sven Clement (Parti pirate) à la 5e place. Il perd en revanche cette fois 3 points (60%). Le député pirate pique le gouvernement là où ça fait mal. Il s'était notamment fait remarquer en septembre dernier en accusant Claude Turmes (déi gréng) de favoriser des groupes pétroliers aux dépens des consommateurs. Le ministre de l'Energie avait rejeté ses accusations auprès du Luxemburger Wort.

Peu de changements finalement sont constatés dans le Top 10 des personnalités politiques jugées sur leurs «sympathie et compétence», trusté principalement par la coalition. Ce nouveau classement se montre toutefois défavorable au ministre du Tourisme et des Classes moyennes Lex Delles (DP), qui perd des plumes (-9 points). Ce classement le fait rétrograder à la 8e position au profit de Taina Bofferding (LSAP) qui récupère la 6e place. Celui qui a pris les rênes du parti libéral en juin dernier se place ainsi derrière Sven Clement et Claude Wiseler, coprésident du CSV. Notons que Lex Delles perd même 10 points de sympathie selon ce nouveau sondage. 

Yuriko Backes (DP) fait quant à elle son entrée dans le Top 10 (46% d'opinions favorables), alors que Franz Fayot (LSAP) n'y figure plus (45%, -4 points). La ministre des Finances gagne même 5 points supplémentaires, alors qu'elle se trouve pour la deuxième fois dans le classement  depuis son entrée au gouvernement en janvier 2022, suite au départ de Pierre Gramegna.

Progression des nouvelles personnalités

La personnalité politique qui a le plus progressé (+6 pts) depuis mai dernier dans ce nouveau classement est également une nouvelle ministre. Il s'agit en l'occurrence de l'écologiste Joëlle Welfring devenue ministre de l'Environnement en mai dernier suite à la démission de Carole Dieschbourg dans le cadre de l'affaire de «l'abri de jardin». Elle récolte 31% d'opinions favorables. Georges Engel, ministre du Travail et des Sports depuis le début de l'année, ne progresse en revanche que légèrement (44%, +2 points).

Par rapport au dernier sondage, la nouvelle députée et coprésidente du CSV Elisabeth Margue qui vient de succéder à Viviane Reding, désormais retirée de la vie politique, recueille cinq points supplémentaires (24%). Mais malgré cela, elle reste encore toujours en queue du classement. Fred Keup, président de l'ADR (depuis mars dernier), connaît lui aussi une progression similaire, mais continue de fermer la marche avec 19% d'opinions favorables.

Plusieurs personnalités sont par contre en difficulté comme le député-bourgmestre de Dudelange Dan Biancalana. Le coprésident du LSAP se situe à la 23e place avec 34% d'opinions favorables (-6points). Claude Haagen obtient son deuxième bulletin avec ce nouveau Politmonitor. Ce dernier est loin d'être satisfaisant pour celui qui est ministre de l'Agriculture et de la Sécurité sociale depuis janvier. Il perd 5 points et n'obtient que 31% d’opinions favorables. Un score qu'il partage avec son collègue Claude Turmes (-7 points). Le ministre de l'Energie paie-t-il la crise énergétique actuelle?

Le grand écart entre sympathie et compétence

Plus d'un politicien doit son résultat à son bon score dans l'une des deux catégories. Lydie Polfer, Yuriko Backes et Laurent Mosar (CSV), par exemple, profitent de leurs scores de compétence (respectivement 70, 52 et 42%) pour compenser leurs scores de sympathie plus modestes (respectivement 58, 39 et 32%). Fernand Etgen est le seul dont le score repose avant tout sur sa sympathie: 43% contre 35% qui le considèrent comme compétent.

Qui sont les cinq politiques les moins populaires?

L'institut Ilres s'est également intéressé à la notoriété des politiques. Dans le Top 5 des personnalités les plus connues figurent Xavier Bettel (99%), François Bausch (98%), Paulette Lenert et Lydie Polfer (toutes les deux à 97%) et Sven Clement (92%).

Si Yuriko Backes a gagné des points en sympathie et en compétence, c'est sans doute parce que les sondés l'identifient aussi plus facilement. En effet en termes de notoriété, elle engrange neuf points supplémentaires (83%) en l'espace de six mois. Les nouveaux ministres Georges Engel (88%) et Joëlle Welfring (75%) ont également réussi à davantage se faire connaître, avec +6 points chacun.

Au bas du tableau figurent le coprésident des écologistes Meris Šehović (62%), la nouvelle députée du CSV Elisabeth Margue (65%) et le député et conseiller communal vert François Benoy (67%) qui se dit «prêt» à devenir le prochain bourgmestre de la capitale. La députée déi Lénk Nathalie Oberweis est connue de 70% des sondés et le député-bourgmestre de Grevenmacher Léon Gloden (CSV) fait légèrement mieux, avec un point supplémentaire (71%).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Plus d'un tiers des répondants indiquent que leur situation financière s'est détériorée ces six derniers mois et 43% des personnes sondées par ILRES affirment devoir se restreindre au niveau de leurs dépenses.