Changer d'édition

Voici le montant des recettes générées par la taxe carbone
Luxembourg 3 min. 30.09.2022
Via la TVA

Voici le montant des recettes générées par la taxe carbone

Diesel, essence, gaz... La taxe carbone s'applique sur toutes les énergies fossiles au Luxembourg.
Via la TVA

Voici le montant des recettes générées par la taxe carbone

Diesel, essence, gaz... La taxe carbone s'applique sur toutes les énergies fossiles au Luxembourg.
Photo: AFP
Luxembourg 3 min. 30.09.2022
Via la TVA

Voici le montant des recettes générées par la taxe carbone

Laura BANNIER
Laura BANNIER
En augmentant au 1er janvier 2022, la taxe carbone a logiquement permis à l'État d'engranger davantage de recettes via la TVA appliquée sur cette dernière que lors de l'année précédente.

C'était bien avant que les prix des carburants et ceux du gaz ne battent records sur records. Début janvier, gaz, diesel et essence avaient déjà enregistré une hausse d'environ trois centimes par litre en raison de l'augmentation de la taxe carbone. Le prix du gasoil routier s'élevait alors à 1,382 euro, tandis que celui du sans-plomb 95 et 98 s'élevait respectivement à  1,475 et 1,553 euro le litre.  


PRODUKTION - 11.10.2021, Berlin: Ein Autofahrer tankt ein Auto mit Benzin Super E5 an einer Tankstelle des Mineralölkonzerns Total in der Chausseestrasse. Statistisches Bundesamt gibt am 13.10.2021 Inflationsrate für September 2021 bekannt. Foto: Carsten Koall/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Les prix de l'essence gonflent avec la taxe carbone
Instaurée début 2021, la taxe carbone a connu une hausse au 1er janvier 2022. Une augmentation qui s'est directement répercutée sur les prix à la pompe, qui connaissent une nouvelle envolée.

Cette augmentation des prix à la pompe, était, d'une part, tributaire de l'augmentation de la taxe carbone, mais pas seulement. La hausse des droits d'accise et celle de la TVA, qui s'applique sur les accises, a également pesé sur l'addition de ces trois centimes. Mais de toutes ces taxes, c'est bien celle qui touche le CO² qui a intéressé le député Gilles Roth (CSV) au détour d'une question parlementaire.

L'élu s'enquiert auprès de la ministre des Finances, Yuriko Backes (DP), des recettes générées par la hausse de la taxe carbone sur le gaz. Pour rappel, cette mesure, mise en place en 2020, s'applique sur toutes les énergies fossiles. Le but: inciter les Luxembourgeois à se tourner vers les sources d'énergies renouvelables. D'abord fixée à 20 euros par tonne de CO² émise, la taxe est passée à 25 euros au 1er janvier 2022, et augmentera encore de cinq euros en début d'année prochaine. À noter qu'une TVA de 8% s'applique ensuite sur le montant de la taxe carbone.

Une différence de consommation

Mais alors, combien de recettes l'État a-t-il générées grâce à cette hausse? Dans sa réponse, Yuriko Backes souligne qu'il est impossible pour l'administration des Finances de séparer les recettes des taxes s'appliquant au gaz de celles qui concernent l'électricité. Une fois cette précision faite, Yuriko Backes indique que, logiquement, les recettes ont augmenté en 2022, par rapport à 2021, première année d'application de la taxe carbone.


Zechprellerei, Grivèlerie, Tankstelle, Tanken, Zapfsäule, Pompe à essence, Foto Lex Kleren
Tout, tout, tout sur la taxe CO2
Dans un mois pile, le Luxembourg imposera différemment la consommation d'essence, diesel, fuel et mazout, au nom de la protection pour le climat. Le ministre de l'Energie, Claude Turmes, démêle le vrai du faux.

Ainsi, lors des huit premiers mois de 2022, les recettes de TVA perçues sur la taxe CO² applicable au gaz se sont élevées à 1.441.799 euros. Un montant bien loin des 792.232 euros engrangés par ce même biais à la même période en 2021. Cette augmentation spectaculaire s'explique évidemment par la hausse de la taxe carbone, mais pas seulement.

Ainsi, la ministre révèle qu'il faut également prendre en compte «une différence de consommation». Car, si la TVA sur la taxe carbone n'est pas liée à l'évolution du prix du produit taxe, il convient tout de même de multiplier son montant par la quantité de produit vendu.

Dans sa réponse, Yuriko Backes évoque par ailleurs les recettes globales générées par la TVA sur le gaz et l'électricité. Elles aussi sont à la hausse, une évolution à attribuer à la flambée des prix de l'énergie. Ainsi, pour les huit premiers mois de l'année 2022, ce montant s'élève à 44.884.890 euros, soit deux fois plus que les recettes engrangées l'an passé (20.131.471 euros).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Grand-Duché pollue de moins en moins, c'est ce qui ressort du dernier rapport du Statec concernant le changement climatique dans le pays. La consommation d'énergie renouvelable a quant à elle décuplé ces dix dernières années.
La chute du prix du baril est une bonne nouvelle pour le consommateur. Elle l'est moins pour les caisses de l'Etat. Si le pétrole restait à son tarif de mi-décembre en 2015, le manque à gagner pour les recettes publiques, par rapport à 2013, s'élèverait à 70 millions d'euros.
Loin de souffrir d'une baisse des prix, le tourisme à la pompe s'avèrerait moins rémunérateur pour l'Etat.