Changer d'édition

Voici à quoi ressemblent les trains du futur des CFL
Luxembourg 3 min. 20.09.2022
Mise en service prévue à l'été 2023

Voici à quoi ressemblent les trains du futur des CFL

Ces nouvelles automotrices permettront de remplacer progressivement les automotrices «Z2» qui datent des années 1990 et d’augmenter, d’ici 2025, l'offre de places assises de presque 50%.
Mise en service prévue à l'été 2023

Voici à quoi ressemblent les trains du futur des CFL

Ces nouvelles automotrices permettront de remplacer progressivement les automotrices «Z2» qui datent des années 1990 et d’augmenter, d’ici 2025, l'offre de places assises de presque 50%.
Crédit: CFL
Luxembourg 3 min. 20.09.2022
Mise en service prévue à l'été 2023

Voici à quoi ressemblent les trains du futur des CFL

Simon MARTIN
Simon MARTIN
Commandé fin 2018, ce nouveau matériel doit permettre d'augmenter, d'ici 2025, de 50% le nombre de places assises du rail luxembourgeois, tout en offrant des nouveautés technologiques aux utilisateurs.

Rien ne semble pouvoir arrêter le développement des Chemins de Fer Luxembourgeois (CFL). Entre l'annonce d'un nouveau siège social ultramoderne, des chantiers de modernisation aux quatre coins du pays et des résultats records en 2021, l'entreprise publique ne semble pas connaître la crise. Un constat particulièrement bienvenu au regard des enjeux de mobilité du Grand-Duché.


CFL, Post et Cactus sur le podium des principaux employeurs
Le Statec a publié les chiffres des principaux employeurs du Luxembourg. Si l'on excepte tous les postes de la fonction publique, les CFL dominent le classement, devant les groupes Post et Cactus.

En effet, rappelons que le pays comptera 40% d'habitants et d'emplois en plus d'ici 2035. Pour pallier les futurs problèmes de congestion du trafic, le ministère de la Mobilité mise énormément sur les transports publics, et plus particulièrement le train dans le cadre des déplacements transfrontaliers. Justement, pour arriver à ses objectifs, le Luxembourg, actionnaire à 94% des CFL, ne lésine pas sur les moyens. Ce mardi, le nouveau matériel roulant du rail luxembourgeois a ainsi été présenté dans le cadre du salon InnoTrans à Berlin.

Pour les CFL, ce nouveau matériel roulant offre plus de confort pour les utilisateurs de chaises roulantes, de poussettes et de vélos.
Pour les CFL, ce nouveau matériel roulant offre plus de confort pour les utilisateurs de chaises roulantes, de poussettes et de vélos.
Crédit: CFL

Ces 34 nouveaux trains, ou plutôt ces automotrices, doivent apporter un confort supplémentaire aux utilisateurs, que ce soit au niveau des technologies embarquées qu'au niveau du nombre de places. Un pari réussi à en croire les CFL. «Le nouveau matériel roulant combine un aspect moderne et dynamique à une offre de places assises augmentée, également pour les utilisateurs de fauteuils roulants, de poussettes et de vélos», assurent les CFL dans un communiqué. 

Le WiFi ainsi que des prises USB dans les rames

Concrètement, l'acquisition des 34 nouvelles automotrices électriques a été réalisée en décembre 2018 afin de faire face à la croissance exponentielle du nombre de voyageurs. En effet, sur ces vingt dernières années, le nombre de clients ayant choisi le train comme moyen de transport a augmenté de 85%. «Ces nouvelles automotrices permettront de remplacer progressivement les automotrices «Z2» qui datent des années 1990 et d'augmenter, d'ici 2025, l'offre de places assises de presque 50%. Celles-ci profiteront d'un équipement haut de gamme et seront notamment équipées de WiFi, d'éclairage LED, de prises de types USB-A, UBS-C et 230V/AC». 


La gare d'Ettelbruck va être complètement repensée
Un quai et deux voies supplémentaires vont entre autres être construits pour augmenter encore les capacités d'une des gares les plus fréquentées du pays.

Le confort, c'est une chose. Mais la principale exigence des utilisateurs du rail luxembourgeois, c'est la ponctualité des trains couplée à une offre suffisante. C'est là que le système de comptage automatique des voyageurs présents dans ce nouveau matériel entre en jeu. En effet, il doit permettre d'obtenir des informations en temps réel concernant le taux d'occupation du train en question. «Cette base de données permettra d'adapter ponctuellement la composition des trains si des besoins supplémentaires en places assises sont identifiés de cette manière», note la société ferroviaire. 

Une technologie pour fluidifier le trafic

En plus de l'ensemble de ces nouveautés, les nouvelles automotrices seront équipées d’un système de conduite automatisée, la technologie ATO. Une technologie offrant une utilisation plus efficiente des capacités du réseau. «Les trains équipés d'ATO sont automatisés, notamment l'adaptation automatique de la vitesse sur base de données en temps réel relatives à la situation sur le réseau ferré. Cette technologie permet donc de fluidifier le trafic ferroviaire et par conséquent de minimiser les perturbations, mais également d'économiser de l’énergie et des pièces d’usure», explique-t-on, tout en indiquant que le conducteur aura bien évidemment toujours son rôle à jouer.


40 minutes de trajet en plus pour les navetteurs
Le glissement de terrain dans le tunnel de Schieburg entraîne d'importantes modifications d'horaires dans le nord. Les navetteurs doivent prévoir des temps de trajet plus longs.

Avant que les usagers puissent profiter de ces nouvelles rames, ils devront toutefois se montrer patients. En effet, la mise en service n'est prévue qu'à partir de l'été 2023, et seulement de manière progressive. De plus, dans un premier temps, seuls les clients de la ligne du Nord profiteront des nouvelles automotrices. Cela dit, celles-ci sont également prévues pour des trajets transfrontaliers en direction de la Belgique (Athus, Arlon) mais aussi de la France (Longwy). Des tests sont d'ailleurs prévus à Bertrix (Belgique) en vue de l'homologation de cette rame sur le réseau ferré belge.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

C'est Noël! La Société nationale des Chemins de Fer luxembourgeois (CFL) a signé ce mardi avec Alstom la livraison de 34 trains régionaux Coradia à grande capacité et à 2 niveaux. Les usagers peuvent se réjouir.
Dans sa version longue de 160 mètres, le train Coradia offre 692 places assises et 334 places assises pour sa version plus courte (80 mètres).
Tant que les circonstances de l'accident ne sont pas connues, les cheminots français refusent de conduire au Luxembourg. Après une reprise difficile ce mardi matin, la SNCF annonce davantage de cars de substitution dès ce mardi soir.