Changer d'édition

Vive les étés froids et pluvieux!
Luxembourg 3 min. 10.08.2020

Vive les étés froids et pluvieux!

Si vous empruntez un tracé du Vëlosummer 2020, pensez à bien vous hydrater. Il va faire chaud, très chaud!

Vive les étés froids et pluvieux!

Si vous empruntez un tracé du Vëlosummer 2020, pensez à bien vous hydrater. Il va faire chaud, très chaud!
Photo : Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 10.08.2020

Vive les étés froids et pluvieux!

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Météolux annonce la couleur : pour les jours prochains, ce sera de l'orange dans le ciel et un thermomètre au-dessus des 35°C . Mais il suffit que les météorologistes luxembourgeois, du ministère de l'Agriculture, consultent leurs archives pour offrir une bouffée de fraîcheur.

2019 restera dans les annales comme un des étés les plus chauds. Avec non seulement une longue période de canicule, mais aussi le record de température jamais atteint au Luxembourg. 40,8°C le 25 juillet 2019 enregistrés à la station météorologique de Steinsel. A l'ombre... Et revoilà qu'en ce début août 2020, les prévisionnistes annoncent une semaine de fortes chaleurs. «Mais ça n'a pas toujours été ainsi», peut témoigner Andrew Ferrone, météorologue. «Le pays a même connu des étés avec des températures négatives...»

Vous doutez? Pourtant les données accumulées par les 32 stations de mesure du réseau du service météorologique du ministère de l'Agriculture sont formelles : «Dans la nuit du 4 au 5 juin 1991, l'ensemble du Luxembourg (sauf la vallée de la Moselle) a vu le thermomètre descendre sous le zéro degré». Pour un peu, on envierait cette fraîcheur certains soirs... «C'est le record le plus bas de tous les étés depuis 1951, date à partir de laquelle les services ont commencé à observer les maxima et minima journaliers sur le long terme», note le spécialiste.

Au passage, le spécialiste des températures nationales donne un truc pour qui souhaite échapper - un peu- au pic de chaleur. Rien de tel qu'une montée en altitude pour voir la température descendre. «Ainsi, l'été est en moyenne 2,3°C moins chaud à Asselborn (479m d'altitude) qu'à Remich (207m).»

Avec cet autre constat: le Nord s'avère généralement plus frais que le Sud du Grand-Duché. Une autre bonne chose à intégrer à l'heure de choisir une destination de week-end ou de congés, et  de profiter des bons de 50€ offerts par le ministère du Tourisme.


Station de mesures CFL
Les CFL ne craignent pas le coup de chaud
Si la canicule va mettre à rude épreuve les organismes à partir de ce jeudi, elle va aussi faire chauffer le réseau des chemins de fer. Une montée du mercure qui peut entraîner des déformations de rails mais sondes et agents veillent.

Mais actuellement, hommes, animaux et flore n'auraient rien contre un peu de pluie. Et de ce côté-là aussi, le climat luxembourgeois sait se montrer capricieux en juin-juillet-août. Analyses en main, Andrew Ferrone en témoigne : «Il faut remonter à 1869 pour trouver l'été le plus sec à Luxembourg-ville. En trois mois, il n'est tombé que 50 litres au m2».

Pour connaître un ''bel été'' bien pluvieux, il faut remonter à 1931. Voilà 89 ans, «à la station de Clémency, il est tombé 414 litres/m2». Des données dignes d'un printemps bien arrosé! Pour le météorologue, au-delà de ces extrêmes, il existe des tendances marquantes côté pluviométrie, y compris durant la période sèche. «Il faut toujours s'attendre au maximum de pluviométrie dans l'Oesling.» La région ardennaise enregistrant en moyenne 228 litres de précipitations au m2 quand, dans le Sud-Ouest du pays et la vallée de la Moselle, une station comme Koerich enregistre tout juste 184 l/m2.


La planète continue de se réchauffer trop vite
Le réchauffement climatique s'annonce plus prononcé que prévu, le scénario du pire prévoyant +7°C en 2100, ont averti des scientifiques français en présentant des nouveaux modèles climatiques très alarmants, qui serviront de base pour le GIEC.

Le Nord était déjà plus frais, le voilà maintenant recommandé pour qui recherchera l'humidité une fois que le temps se décide à devenir moins brûlant et moins sec. Mais, parole de MeteoLux, ce ne sera pas avant le 12 août. C'est en effet seulement mercredi que les analystes envisagent d'abord des faibles averses en matinée, puis des orages en après-midi et soirée. Là, il sera temps de rouspéter et de regretter la chaleur et l'air sec de ce début août...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Economiser l'eau, une habitude qui reste d'actualité
La première vague de chaleur estivale met déjà en alerte le ministère de l'Environnement. Chacun est ainsi invité à ne pas abuser de la ressource en eau dont un hiver sec n'a pas aidé à la reformation des stocks.
Lokales, Hitzewelle, Hitze,Temparuren bis über 40 Grad, Luxemburg Zentrum, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
GouvAlert.lu ne se mouille pas trop
Cette semaine, l'application de prévention des populations n'a émis aucun avertissement alors que les inondations menaçaient. A l'heure où des vents forts sont annoncés pour dimanche, va-t-elle enfin aviser d'un danger?
Lok , App GouvAlert , Infoapp für Notsituationen, Regierung Luxemburg, CGDIS , 112 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Les données du Statec font froid dans le dos
L'institut de la statistique a publié une liste de 25 indicateurs à suivre pour évaluer l'évolution du changement climatique au Luxembourg. Entre hausse des températures, baisse de la pluviométrie, augmentation des jours à plus de 30°C et émissions de CO2 croissantes, le bilan n'est pas rose.
Le nombre de jours dépassant les 30° ne cesse de progresser d'année en année. C'est un des indicateurs suivis par le Statec.
Le sort de la Moselle entre les mains de Cattenom
C'est une des conséquences inattendues de la sécheresse: la centrale nucléaire pourrait diminuer son activité à défaut de pouvoir assurer un débit d'eau correct dans la rivière côté luxembourgeois.
Visite Centrale Nucléaire de Cattenom.Atomzentrale . Foto:Gerry Huberty
Bilan météo: 22 jours d'été seulement en trois mois!
Le mois de juin ensoleillé et sec n'a pas sauvé le bilan estival 2014. Il n'y a eu que 22 jours d'été (à plus de 25°C) au cours des trois mois écoulés et la pluie a plombé juillet et août au point de faire de l'été 2014 le deuxième été le plus pluvieux depuis 1947!
Il n'y a eu que cinq jours de chaleur cet été avec des températures maximales passant les 30°C.