Changer d'édition

Vidéosurveillance: du changement à Luxembourg-Ville
Luxembourg 16.07.2022
Sécurité

Vidéosurveillance: du changement à Luxembourg-Ville

Des caméras de vidéosurveillance dans le quartier de la gare.
Sécurité

Vidéosurveillance: du changement à Luxembourg-Ville

Des caméras de vidéosurveillance dans le quartier de la gare.
Photo: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Luxembourg 16.07.2022
Sécurité

Vidéosurveillance: du changement à Luxembourg-Ville

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Le ministère de la Sécurité intérieure s'est penché sur les différentes zones de vidéosurveillance à Luxembourg-Ville.

Ce vendredi 15 juillet, le ministère de la Sécurité intérieure a communiqué sur les autorisations du maintien de la vidéosurveillance dans les zones existantes à Luxembourg-Ville.


A security camera overlooks a man as he walks down a street in London in this November 2, 2006 file photograph. It could be the four million closed-circuit television cameras, or maybe the spy drones hovering overhead, but one way or another Britons know they are being watched. Photograph taken on November 2, 2006. To match feature BRITAIN-SURVEILLANCE  REUTERS/Luke MacGregor/Files (BRITAIN)
Les caméras de Visupol placées sous contrôle
Le réseau de vidéosurveillance de la police pourra couvrir d'autres communes que Luxembourg. Mais, les députés viennent de déterminer de nouvelles conditions à l'installation de ces yeux électroniques.

Une étape obligatoire car «comme le prévoit [la loi du 19 juillet 2021], le maintien de la vidéosurveillance dans les zones existantes doit faire l’objet d’une autorisation ministérielle dans un délai maximal de douze mois suivant l’entrée en vigueur de ladite loi».

Ce qui ne change pas

Dans quatre zones, la vidéosurveillance va continuer à fonctionner à l'identique des douze derniers mois. Il s'agit du quartier du Limpertsberg-Glacis, du quartier de la gare, de la zone dans et autour du Stade de Luxembourg et de la passerelle du pont Adolphe.

A notre que pour la zone du stade national, «la vidéosurveillance ne sera activée que lors de manifestations sportives de grande envergure ou de matchs à risque. Les autorisations sont octroyées pour une durée maximale de 3 ans et sont valables dès la signature de l’arrêté ministérielle», précise le ministère.

Ce qui change

Pour deux autres zones, les autorisations ne sont pas maintenues. Il s'agit de la place Hamilius et du centre de conférences du Kirchberg et ses alentours.

Explications du ministère : « Vu la particularité de ces zones et suivant l'analyse de la police ainsi que les avis [du procureur d’État, du Conseil communal et de la Commission consultative], elles ont été reclassées comme nouvelle zone. Concernant la zone Hamilius, la configuration et l'aménagement des lieux ont sensiblement changé suite aux importantes modifications urbaines dans cette zone. Il convient ainsi de reconsidérer la délimitation de la zone en vue d'une éventuelle extension au-delà des limites actuelles, respectivement l'adaptation des emplacements des caméras.»

Le plan de vidéosurveillance dans ces deux zones va donc être revu et corrigé. "Les procédures relatives aux nouvelles demandes d'autorisations ministérielles pour ces deux zones ont déjà été lancées par la police grand-ducale et seront traitées de manière prioritaire", conclut le ministère.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.