Victoire pour les voyageurs

Un fil twitter officiel pour la ligne ferroviaire Metz-Luxembourg

Les frontaliers vont pouvoir suivre l'info en direct sur Twitter grâce, cette fois-ci, à la SNCF.

Par Jean Vayssières

À partir du 5 décembre prochain, les usagers de la ligne ferroviaire Metz-Luxembourg pourront s’informer sur l’état du trafic grâce à un tout nouveau compte twitter TER Grand Est. Une alternative officielle aux nombreux médias d’info-trafic créés par les voyageurs depuis de nombreuses années.

Vendredi 1er décembre, à Nancy, des représentants de la SNCF et de la région Grand Est ont ainsi fait le bilan de la nouvelle gamme tarifaire mise en place depuis septembre. 

L’occasion de révéler une nouvelle de taille: la création d’un fil twitter visant à informer les usagers de la ligne Metz-Luxembourg des perturbations potentielles. Son nom : @TerGrandEst.

«Raconter la vie de la ligne au quotidien»

Les intentions de ce fil d’actualité vont au-delà du simple rôle d’info-trafic. «Il s’agit de raconter la vie de la ligne au quotidien», précise Vincent Téton, Directeur régional TER Grand Est de la SNCF. 

«Il servira également à communiquer des plans B aux usagers en cas de trains annulés. De plus, il transmettra des informations quant aux raisons exactes des perturbations, pour répondre aux attentes des usagers curieux de savoir ce qu’il se passe».

Pour ce faire, la section TER Grand Est de la SNCF fera appel à «un binôme de journalistes, situés à la source même de l’info».

Ce système, expérimental, sera mis en place pendant 6 mois sur la ligne Metz-Luxembourg, «la ligne qui progresse le plus en région Grand Est». En cas de succès il sera voué, non seulement à perdurer, mais également à s’étendre à d’autres lignes au sein de la région Grand Est.

La demande de mise en place d’un tel projet n’est pas nouvelle. «On nous a fait le reproche d’être absents du paysage digital», confie David Valence, Vice-Président de la région Grand Est en charge des Mobilités et Infrastructures de transport. 

Une situation compréhensible: la ligne Metz-Luxembourg fait voyager chaque jour pas moins de 12.000 clients, dans plus de 6 trains par heure en période de pointe, selon la région Grand Est.

Les fils d’info-trafic non officiels se réjouissent

Jusqu’à aujourd’hui, les frontaliers habitués de la ligne Metz-Luxembourg consultaient des comptes twitter ou des applications gérées par les usagers. Le célèbre "Usagers TER Metz-Lux" ou encore l'application RailZ.

Les administrateurs de ces derniers, qui réclamaient la création d’une initiative officielle depuis de très longs mois, se disent globalement soulagés.

Pour Jonathan Jean, créateur de l’application “RailZ”, «ça ne peut être qu’une bonne chose si c’est bien géré». Mais il ne laisse pas tomber son projet pour autant. 

«Il faut continuer à alimenter RailZ, ça permet d'avoir des stats plus réalistes. Et on ne s’arrête pas! Au contraire, on prépare une nouvelle version encore plus simple d’utilisation, avec une véritable expérience utilisateur. Je pense que twitter c’est bien pour l’interaction, mais RailZ a toujours l’avantage de l’organisation des informations. Notre but n’a jamais été de remplacer twitter mais plus d’organiser les informations».

David, qui est derrière le fil twitter “Usagers TER Metz-Lux” se dit quant à lui prêt à prendre 6 mois de vacances bien méritées, après des années de bénévolat, tout en continuant bien sûr à «retweeter pendant encore quelque temps autant que possible ce qui se passe sur le compte officiel de la SNCF».

«Une belle victoire pour les voyageurs»

En ce 1er décembre neigeux, annonciateur de perturbations hivernales, l’annonce de la SNCF et de la région Grand Est rassure également l'associations des usagers de cette ligne 90.

«C’est une belle victoire pour les voyageurs», clame Henry Delescaut, président de l’Association des Voyageurs du TER Metz-Luxembourg (AVTERML). 

«C’est l’aboutissement majeur d’une action entretenue depuis 2 ans». Car les interpellations de la région au sujet de la communication aux usagers ne datent pas d’hier.

Selon Henry Delescaut, «la mise en place d’une initiative similaire fut autrefois refusée par la région, sous prétexte que twitter n’était qu’un phénomène de mode.» S’en est suivie la création d’un hashtag militant, - #UnFilTwitterPourLeGrandEst - dont la conséquence directe serait la décision annoncée aujourd’hui par la SNCF et la région Grand Est.

Et l’histoire n’est pas terminée, car le projet semble traverser la frontière. «Les CFL ont pour l’instant un robot qui tweete les infos directement depuis leur site», prévient Henry Delescaut. «Mais on assistera à la mise en place d’un community manager côté luxembourgeois dans un avenir très proche.»

Ces trois acteurs de la vie ferroviaire du Grand Est ont rendez-vous lundi 4 décembre avec la SNCF, ainsi qu’avec l’équipe du nouveau compte officiel. «On verra ce que ça donne quand on va rencontrer les community manager !» conclut Jonathan Jean.  

Et pour les twittophobes?

Tous les frontaliers curieux de l’état du trafic de leur ligne quotidienne ne possèdent pas de compte twitter. Les informations transmises par le fil twitter @TERGrandEst ne seront pourtant pas diffusées sur un site tiers.

«Cette initiative est un complément», clarifie Vincent Téton. «Il existe déjà des façons de s’informer sur le trafic des lignes SNCF». À savoir, le site et l’application SNCF, les annonces dans les gares, ainsi que le numéro d’information 36 35.



Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.

Merci de bien vouloir noter que les commentaires publiés sur ce site sont contrôlés et validés avant leur publication par nos modérateurs. Saint-Paul Luxembourg ne saurait être tenu pour responsable des commentaires et réactions publiés par des utilisateurs des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, etc.) portant sur un article publié sur un de ses sites.