Changer d'édition

Victime de son succès, le Impfbus a manqué de vaccins
Luxembourg 4 min. 17.08.2022
Couac en juillet dernier

Victime de son succès, le Impfbus a manqué de vaccins

Entre le 19 avril et le 20 juillet, un total de 31.399 vaccinations ont été administrées, dont 2.072 dans le bus de vaccination. Depuis le début du bus de vaccination, 10.800 vaccinations y ont été faites.
Couac en juillet dernier

Victime de son succès, le Impfbus a manqué de vaccins

Entre le 19 avril et le 20 juillet, un total de 31.399 vaccinations ont été administrées, dont 2.072 dans le bus de vaccination. Depuis le début du bus de vaccination, 10.800 vaccinations y ont été faites.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 4 min. 17.08.2022
Couac en juillet dernier

Victime de son succès, le Impfbus a manqué de vaccins

Simon MARTIN
Simon MARTIN
De nombreuses personnes, dont plusieurs âgées, ont dû attendre à l'extérieur un long moment avant de se faire signifier l'impossibilité de se faire vacciner.

Pour se faire administrer le précieux sérum anti-covid à l'heure actuelle, les options sont limitées. Cela s'explique par le fait qu'aujourd'hui, 474.409 personnes présentent un schéma vaccinal complet, ce qui correspond à un taux de vaccination de 78,9% par rapport à la population vaccinable. Un taux suffisamment élevé pour fermer donc les irréductibles centres de vaccination toujours en place. Le centre de vaccination Victor Hugo a d'ailleurs fermé ses portes depuis le 13 août dernier.


Le Luxembourg se prépare à une nouvelle vague en automne
Outre des millions de kits de tests d'ores et déjà sécurisés, la Santé indique que la capacité de testing pourra être augmentée en fonction de la dégradation sanitaire.

Mais malgré la levée des restrictions sanitaires et la reprise d'un semblant de vie normale, ils sont encore plusieurs à faire le choix de la vaccination, que ce soit pour une primo-dose ou une dose de rappel. Quelle solution s'offre donc à eux? L'injection via un médecin ou dans une pharmacie est possible. Et puis, depuis plusieurs mois maintenant, le Impfbus ou «Vacci-bus» sillonne les routes luxembourgeoises en quête de personnes désireuses de passer sous la seringue. 

Des seniors sur le carreau

Cette campagne pour le moins originale a toutefois connu un couac de taille le mois dernier. Nous l'avons appris via une question parlementaire des députés Claude Wiseler et Martine Hansen (CSV). En effet, victime de son succès, le Impfbus s'est retrouvé à court de vaccins, plutôt étonnant au regard du taux de vaccination global au Luxembourg. «Cela s'est passé à la mi-juillet dernier lorsque le Impfbus est passé à Mersch. Vers 15h, il n'y avait déjà plus de vaccin», s'indignent les deux députés. 

Selon ces derniers, de nombreuses personnes, dont plusieurs âgées, ont dû attendre à l'extérieur un long moment avant de se faire signifier l'impossibilité de se faire vacciner. «Alors même que le gouvernement lance depuis des mois un appel urgent à la population pour qu'elle se fasse vacciner», ajoutent-ils.


ARCHIV - 29.12.2021, Berlin: Eine Intensiv-Krankenschwester betreut einen Covid-19-Patienten auf der Intensivstation des Gemeinschaftskrankenhauses Havelhöhe. (zu dpa RKI: Keine Entwarnung trotz sinkendem Corona-Trend - Impfbedarf groß) Foto: Christoph Soeder/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le covid-19 poursuit sa décrue au Luxembourg
Toutefois, quatre nouveaux décès en lien avec une infection au virus ont été recensés au cours de la semaine du 1er au 7 août.

Une mésaventure confirmée par la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) lors de sa réponse parlementaire. Celle-ci a toutefois tenu à justifier ce couac en revenant sur le contexte. «Beaucoup plus de personnes que d'habitude se sont présentées au bus de vaccination ce jour-là, ce qui dépassait sa capacité maximale. Le bus est arrivé à Mersch vers 11h30 et devait repartir vers 16h. Vers 15h, lorsqu'il est apparu clair que tout le monde ne serait pas contenté, l'équipe n'a gardé qu'une vingtaine de personnes sur place et a recommandé aux autres de contacter le centre de vaccination, un généraliste ou une pharmacie», a détaillé la ministre. 

Au total, ce jour-là, exactement 110 vaccinations ont été administrées dans le bus, soit environ 25 vaccinations par heure. «C'est le maximum possible avec une équipe de vaccination. Pour information, une équipe se compose généralement d'un médecin et de deux infirmiers», a-t-elle ajouté.

Des limites logistiques et des contraintes

En effet, le système de Impfbus n'est pas infaillible et présente quelques limites logistiques. «La population peut s'y présenter spontanément et sans rendez-vous, ce qui rend impossible une planification précise et ce qui peut occasionner des temps d'attente conséquents. D'un autre côté, l'avantage est qu'il n'est pas nécessaire de prendre rendez-vous et que le bus se trouve à proximité.»

Le bus de la vaccination a également d'autres contraintes. «Par exemple, il ne peut partir qu'après l'ouverture du centre de vaccination et doit être de retour avant la fermeture de celui-ci, car les doses de vaccination doivent être fraîchement préparées et chargées le matin, et les doses restantes doivent également être correctement stockées dans le centre de vaccination à nouveau après sa tournée. Cela signifie que le temps pendant lequel le bus peut être en place pour vacciner est limité», précise la ministre.  


IPO , PK Jean Asselborn , Aussenminister , über Immigration und Flüchtlinge , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Asselborn fait la promotion d'une deuxième vaccination de rappel
Le ministre des Affaires étrangères Jean Asselborn s'est vu administrer lundi le quatrième vaccin anti-covid. Sur Facebook, il se prononce en faveur du deuxième rappel.

Cette dernière l'assure d'ailleurs: la situation à Mersch était exceptionnelle, en raison des nombreuses personnes qui ont souhaité recevoir un deuxième rappel, une quatrième dose en d'autres termes. En attendant, l'équipe du Impfbus s'est dotée d'un autre infirmier (3 infirmiers au total) afin de pouvoir mieux prendre en compte un éventuel pic de demandes.  

Concrètement, chaque bus de vaccination est équipé de 8 flacons du vaccin de Moderna (pour 80 premières doses et respectivement 160 rappels), 15 flacons du vaccin de Pfizer (90 doses), 3 flacons du vaccin de Pfizer pour enfants (30 doses), 2 flacons du vaccin de Novavax (20 doses) et 2 flacons du vaccin de Johnson & Johnson (10 douzaines de vaccins).

Entre le 19 avril et le 20 juillet, un total de 31.399 vaccinations ont été administrées, dont 2.072 dans le bus de vaccination. Depuis le début du bus de vaccination, 10.800 vaccinations y ont été faites.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des vaccins spécifiques en préparation
Il n'aura suffi que d'une poignée de jours pour que ce sous-variant, plus contagieux mais pas plus dangereux, représente plus de 90% des contaminations au covid-19 au Luxembourg. Voici ce que l'on sait sur lui.
This photo taken on August 9, 2022 shows a laboratory technician working at a Covid-19 testing facility in Lhasa, in China's western Tibet Autonomous Region. (Photo by CNS / AFP) / China OUT
Alors que le rythme de la vaccination diminue à mesure que la campagne avance, des doses de vaccins commandées par le Grand-Duché arrivent à leur date de péremption. Ces dernières ne peuvent pas toutes faire l'objet de dons envers des pays tiers.
A woman receiving a Covid-19 vaccine at a centre in Luxembourg last year
Le centre de vaccination sur roues refera quelques arrêts pour le mois d’avril, afin de permettre à la population de se faire vacciner sans rendez-vous.
Der Impfbus macht in den Vierteln der Hauptstadt an neun Stationen Halt.