Changer d'édition

Ventes d'alcool: des mesures plus restrictives?
Luxembourg 15.01.2019 Cet article est archivé

Ventes d'alcool: des mesures plus restrictives?

Ventes d'alcool: des mesures plus restrictives?

Photo: Shutterstock
Luxembourg 15.01.2019 Cet article est archivé

Ventes d'alcool: des mesures plus restrictives?

Interdire la vente d’alcool aux mineurs et limiter la vente de boissons alcoolisées dans les stations essence. Voici deux idées évoquées par le ministre de la Santé, Etienne Schneider, lors de la présentation des points-clés de l'accord de coalition concernant le volet «santé» aux députés, ce mardi 15 janvier.

Ces pistes ont été soulevées dans le cadre des travaux de réflexion pour un nouveau plan national «alcool» dont le but est d’introduire des mesures efficaces de lutte contre l’abus d’alcool, a souligné le ministre aux députés.

Actuellement, la vente d'alcool au Luxembourg est interdite pour les mineurs de moins de 16 ans. Le gouvernement évoque donc la possibilité d'étendre cette interdiction jusqu'à la majorité, soit 18 ans.

Cannabis récréatif: une mise en place en deux étapes?

En ce qui concerne la légalisation du cannabis récréatif, une idée soulevée par le ministre de la Santé en commission parlementaire est celle de procéder en deux étapes: d’abord dépénaliser la détention de cannabis récréatif, puis légaliser l’usage du cannabis récréatif.

Etant donné que le Canada est un des premiers pays à avoir légalisé l’usage du cannabis, Etienne Schneider a informé les députés que des échanges sont en cours entre les experts  luxembourgeois et canadiens.

Ces échanges devront également clarifier les différentes pistes envisageables concernant la vente ou encore la production nationale du cannabis, a ajouté le ministre.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre de la Santé confirme qu'un document de travail provisoire circule entre ses services et les autorités judiciaires. Mais aucun texte définitif n'a pour l'heure été validé par le gouvernement.
Annoncée à plusieurs reprises par le gouvernement, la mesure devrait «prochainement» aboutir à un projet de loi, a annoncé Etienne Schneider (LSAP), ministre de la Santé, mardi. La future disposition pourrait entrer en conflit avec des conventions internationales ratifiées par le pays.
Le seul producteur de cannabis actuel du pays pourra se frotter les mains lorsque la légalisation entrera en vigueur.
Le ministre de la Santé, Etienne Schneider, a glissé ce weekend quelques infimes précisions concernant la future légalisation du cannabis récréatif dans le pays. Et tente surtout de rassurer les pays voisins.
Im Sommerinterview erklärt der Wirtschafts- und Gesundheitsminister die großen Herausforderungen, vor denen Luxemburg steht.
De retour d’un voyage d’étude outre-Atlantique, les ministres Etienne Schneider (Santé) et Braz (Justice) ont livré ce vendredi les conclusions de leur périple, en prévision de la prochaine loi sur le produit à des fins récréatives.
La légalisation du cannabis, qui fait partie du programme gouvernemental devrait être mise en œuvre cet automne. Un groupe de travail prépare actuellement le texte.
Le Luxembourg a fait un pas mardi vers la légalisation du cannabis à usage thérapeutique, avec l'annonce de la mise en place d'un dispositif pilote de deux ans.