Changer d'édition

Vendre français: pourquoi ça marche?
Luxembourg 5 min. 06.02.2018

Vendre français: pourquoi ça marche?

Vendre français: pourquoi ça marche?

Guy Wolff
Luxembourg 5 min. 06.02.2018

Vendre français: pourquoi ça marche?

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Luxembourg-Ville cultive-t-elle un art d'acheter à la française? Et pourquoi ces enseignes privilégient-elles le Grand-Duché pour s'implanter? Nous sommes allés à la rencontre de certaines de ces sociétés afin de comprendre le phénomène.

(DN/VO) - 2019: les Galeries Lafayette s'installent au Luxembourg au sein du Royal Hamilius, la nouvelle est tombée la semaine dernière. Pour 2018, il est prévu que la FNAC ouvre d'ores et déjà ses portes au sein du Royal Hamilius alors que les travaux ne seront pas encore totalement terminés.

Derrière ce colosse de béton de 16.000 m2, on trouve dans les rues de la capitale d'autres enseignes françaises: Chanel, Sonia Rykiel, Louboutin, Dior, Hermès, Vuitton... Autant de boutiques de luxe qui mettent en valeur des savoir-faire qui font la renommée de l'Hexagone depuis des décennies.

Luxembourg-Ville cultive-t-elle un art d'acheter à la française? Et pourquoi ces enseignes privilégient-elles le Grand-Duché pour s'implanter? Nous sommes allés à la rencontre de certaines de ces sociétés afin de comprendre le phénomène. Un phénomène qui a débuté en 1968 avec l'ouverture de la boutique Hermès, rue Philippe II.

Le centre ville de la capitale abrite de nombreuses enseignes que nous avons répertoriées dans une carte interactive que vous pouvez consulter ci-dessous. Prêt-à-porter, maroquinerie, joaillerie ou encore pâtisserie, on pourrait se croire en France.

"50 ans et 17 ans à Luxembourg-Ville"

Située dans la rue Philippe II, la boutique Sonia Rykiel fête cette année ses 17 ans de présence à Luxembourg-Ville. La marque qui célèbre cette année ses 50 ans d'existence avait le choix en 2000, de faire du Luxembourg le premier pays du Benelux où s'implanterait une boutique Rykiel.

"A cette époque, la marque s'étendait à l'international", raconte un vendeur du magasin de la capitale, "Le choix du Luxembourg était stratégique car le pouvoir d'achat de la clientèle était élevé et correspondait bien à la cible de la marque. Mais l'histoire est différente aujourd'hui".

Une clientèle qui évolue, une concurrence plus forte, le magasin bien que toujours florissant se trouve dans un contexte économique différent des années 2000.

"L'arrivée de la styliste Julie de Libran en 2014 a redynamisé la marque", poursuit-il, "mais aujourd'hui, à part quelques rares clientèles très fidèles à l'enseigne, les femmes ne s'habillent plus de la tête aux pieds en Sonia Rykiel ni en aucune marque de luxe, d'ailleurs".

Le "made in Europe" très recherché

La boutique Chanel se trouve dans la zone piétonne de Luxembourg-Ville.
La boutique Chanel se trouve dans la zone piétonne de Luxembourg-Ville.
Guy Wolff

Une des forces de la marque est son label et le souci qu'elle apporte à la provenance de ses matériaux.

"Ce qui plaît à notre clientèle, c'est l'engagement de la marque à utiliser des matières nobles "made in France" ou "made in Europe", poursuit-il, "C'est devenu un véritable art de vivre".

D'autres marques installées dans la zone piétonne jouent sur le même créneau comme Eric Bompard ou Saint James et attirent la clientèle à travers ses labels. Les femmes panachent les pièces et peuvent porter des vêtements fabriqués en Asie tout en recherchant le "made in Europe" d'autre part.

Dior, le dernier arrivé dans le prêt-à-porter

Christian Dior a ouvert sa boutique au Luxembourg le 9 juin 2016. Deux ans après celle du Benelux et en attendant la rénovation de la boutique de Bruxelles qui devrait être prête pour juin 2018.

L'espace est entièrement consacré aux dernières collections de la marque pour prêt-à-porter féminin et la maroquinerie et la marque se veut proche de sa clientèle luxembourgeoise: "S'installer au Luxembourg équivaut à un retour aux sources évident pour la maison Dior", explique la chargée de communication de la maison mère, "Christian Dior a tissé des liens étroits avec le Luxembourg depuis les débuts. Dès 1949 il baptise régulièrement certaines silhouettes de ses collections haute couture "Luxembourg". Des pièces iconiques".

La vague de faillites de très nombreuses boutiques de marque implantées dans la Grand-Rue, l'avenue de la Porte-Neuve et la Côte d'Eich à Luxembourg qui s'est déroulée en 2013 n'a pas découragé des marques comme Dior ou Louboutin d'avoir pignon sur rue au Grand-Duché.

Pour Thierry André, directeur d'une marque française très connue du grand public, Picard, "Le Luxembourg renferme un énorme potentiel pour les enseignes de l'Hexagone car la communauté française y est nombreuse et aime retrouver ses habitudes".

Son magasin ouvert en 2014 connaît un développement économique prometteur. A tel point qu'il est en projet d'ouvrir une autre boutique mais "ce n'est pas une priorité", poursuit-il, "Les Luxembourgeois ont également des résidences secondaires en France et connaissent la marque, cette clientèle nous est fidèle au Luxembourg et il faut dire que les Luxembourgeois et les Français ont des similitudes dans leur mode de consommation. Ouvrir un magasin ici se fait selon les mêmes critères que dans l'Hexagone, le pouvoir d'achat important des clients, en plus".

Royal Hamilius: déjà deux marques françaises

La FNAC et les Galeries Lafayette seront présentes dans le complexe du Royal Hamilius qui devrait voir ses travaux se terminer en 2019.
La FNAC et les Galeries Lafayette seront présentes dans le complexe du Royal Hamilius qui devrait voir ses travaux se terminer en 2019.
Pierre Matgé

La FNAC et les Galeries Lafayette seront présentes dans le complexe du Royal Hamilius qui devrait voir ses travaux se terminer en 2019. Même si la chaîne, célèbre pour ses "3 jours", ne peut pas encore communiquer sur son projet commercial exact, elle a d'ores et déjà expliqué pourquoi son choix s'est arrêté sur le Luxembourg.

"Le nouveau magasin de 9.000 m2 bénéficiera d'un emplacement central articulé sur six étages et d'une terrasse à la vue panoramique mais ce qui nous intéresse surtout, c'est l'ouverture vers le Luxembourg qui bénéficie d'une économie particulièrement dynamique", a déclaré la chargée de communication de l'enseigne.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le directeur d'Ikea Sterpenich se livre
Un an après son arrivée, le directeur d'Ikea Sterpenich a accepté sa première interview. Christophe Adrien y décrit la stratégie du groupe, qui passera par ikea.lu en début d'année prochaine.
19.10. Wi / IKEA Sterpenich / ITV Direktor Christophe Adrien , Magasin IKEA / Chantier Retail Park IKEA / Foto:Guy Jallay