Changer d'édition

Hesperange relooke son centre-ville
Luxembourg 2 2 min. 21.07.2021
Urbanisme

Hesperange relooke son centre-ville

Voici à quoi devrait ressembler le nouveau centre hesperangeois.
Urbanisme

Hesperange relooke son centre-ville

Voici à quoi devrait ressembler le nouveau centre hesperangeois.
Illustration: WW+
Luxembourg 2 2 min. 21.07.2021
Urbanisme

Hesperange relooke son centre-ville

La principale nouveauté tient en l'installation d'un ascenseur qui, en moins d'une minute, permettra de relier le cœur de ville aux installations sportives du Hollesbierg.

(pj avec David Thinnes) La place Jomé va devenir un espace partagé. C'est là une des modifications qui attendent le centre-ville d'Hesperange. En présentant les grandes lignes du concept, le bourgmestre Marc Lies a promis «un urbanisme adapté aux enfants» pour cet espace. Mais il faudra patienter jusqu'à mi-2026 pour que ce chantier soit achevé. Avec la Société des habitations à bon marché (SNHBM), 62 unités résidentielles vont être réalisées.


Lokales, Der Bau des Contournement Hesper/Alzingen wird konkreter, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
L'option du tunnel finit en cul-de-sac à Hesperange
Bien que défendue par François Bausch, la possibilité de faire passer le futur contournement d'Hesperange sous la zone Natura 2000 ne se fera pas, révèle la présentation effectuée jeudi soir aux habitants. Ces derniers devront se prononcer sur quatre variantes en surface.

Et le directeur de la SNHBM , Guy Entringer de détailler le projet : «Nous ne voulons pas de studios mais bien des appartements pour les familles avec enfants. Les habitants de la commune auront la priorité dans l'acquisition ou la location».

En fait sur les 11.645 m2 de surface constructible, 70% seront destinés à de l'habitat et 30% à des commerces. S'il est prévu que la Spuerkeess conserve sa succursale sur la place, l'avenir pourrait aussi voir le retour du bureau postal à cet endroit. 

Crédit: ministère de la Mobilité

Le futur parking de la place Jomé ne comptera qu'un sous-sol, mais la commune envisage d'autres possibilités de stationnement. Avec le bureau d'urbanisme WW+, une solution a pu être trouvée à l'angle de la route de Thionville et de la rue d'Itzig. Un parking couvert d'environ 140 places solutionnera une bonne partie des attentes.

Mais c'est essentiellement la réalisation d'un ascenseur qui focalise toute l'attention sur le développement futur du quartier. L'engin devra relier les 35 mètres de hauteur qui relient le centre au Hollesbierg. 72 secondes de 'voyage' qui seront possibles début 2024. L'objectif principal est d'offrir aux membres des clubs sportifs un accès plus facile et plus sûr aux terrains de sport. 

Spectaculaire de modernité le futur ascenseur!
Spectaculaire de modernité le futur ascenseur!
Illustration: WW+

L'ascenseur sera installé route de Thionville, à hauteur des n°373-381. Sa cabine pourra accueillir trois cyclistes et sept piétons. Et l'équipement sera doublé d'un escalier (contrairement à l'ascenseur du Pfaffenthal, par exemple). «En cas de réparation ou de panne, on pourra donc toujours monter ou descendre», a expliqué Luc Wagner du cabinet WW+, responsable du projet.

À hauteur du Hollesbierg, l'utilisateur aura face à lui une passerelle couverte (42 m de long) utile les jours de pluie, et des chemins menant aux diverses installations sportives du plateau. Il n'est pour l'heure pas envisagé de faire fonctionner l’ascenseur la nuit, et les élus réfléchissent encore à l'installation d'une vidéosurveillance autour de cet équipement.

Les travaux pour cet ascenseur devraient commencer fin août 2022 et s'achever au premier trimestre 2024. La facture s'élève à un peu plus de six millions d'euros. Un budget que WW+ a été sommé de respecter. «C'est pour cela que nous avons gardé la façade et d'autres structures pour maintenir les coûts», a d'ailleurs justifié Luc Wagner.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans le goulot d'étranglement de l'Alzette, près de la capitale, l'eau commence à se retirer vendredi, dévoilant l'étendue des dégâts.