Changer d'édition

Union des étudiants du Luxembourg: "Le ministre Meisch a besoin de cours d'appui"
Luxembourg 14.04.2014 Cet article est archivé

Union des étudiants du Luxembourg: "Le ministre Meisch a besoin de cours d'appui"

Union des étudiants du Luxembourg: "Le ministre Meisch a besoin de cours d'appui"

Photo: Shutterstock
Luxembourg 14.04.2014 Cet article est archivé

Union des étudiants du Luxembourg: "Le ministre Meisch a besoin de cours d'appui"

Les étudiants vont battre le pavé pour dénoncer la nouvelle réforme des bourses d'études.

Le 25 avril, élèves et étudiants du pays sont appelés à se réunir pour manifester contre le nouveau projet de loi concernant les bourses d'études. Le rendez-vous est donné à 10 heures sur le parking du Glacis, à la gare et sur le campus "Geesseknäppchen".

"90% des étudiants sont concernés par ces réductions", scande la représentation des étudiants de l'université du Luxembourg (LUS) dans un communiqué, "la note va être particulièrement salée pour les familles nombreuses".

"Le gouvernement parle d'aides sociales sélectives", poursuit-elle, "ce n'est pas faux dans la mesure où des jeunes qui font partie d'un ménage à faible revenu ne pourront pas accéder aux études".

Une initiative lancée par l'Union nationale des étudiant(e)s du Luxembourg (Unel), qui a déjà commencé sur Internet via les réseaux sociaux. Une pétition a été mise en ligne. "Nous sommes l'avenir du pays et nous n'allons pas nous laisser torpiller notre droit aux études", souligne Tessy Troes, membre du collectif Richtung22.

Cette manifestation est soutenue par de nombreuses organisations comme des syndicats, des jeunesses politiques (JSL, déi Jonk Lénk, JCL, Jonk Piraten, etc.), plusieurs comités d'élèves ou encore Richtung22.

"Le ministre Meisch a besoin de cours d'appui. Il doit apprendre que l'on ne fait pas des économies sur le dos des étudiants", conclut Pol Reuter, président de l'Unel.


Sur le même sujet

Dès son introduction à la rentrée académique 2010/2011, le nouveau système de bourse d'études accordant une aide financière uniquement aux étudiants résidents au Luxembourg, avait suscité de vives réactions. Les enfants de travailleurs frontaliers, exclus de ce nouveau système, avaient déposé des recours auprès de la Cour de justice de l'Union européenne.
La réforme des bourses d'étudiants au Luxembourg a été présentée vendredi en Conseil de gouvernement et "entrera en vigueur le 1er août 2014 au plus tard". Tous les étudiants ont droit à 8.500 euros. Le montant restant (4.500 euros) est réservé aux étudiants inscrits à l'étranger et dont les parents gagnent peu.