Changer d'édition

«Une vraie zone blanche d'ici la fin de l'été»
Luxembourg 6 24.07.2019

«Une vraie zone blanche d'ici la fin de l'été»

«Une vraie zone blanche d'ici la fin de l'été»

Luxembourg 6 24.07.2019

«Une vraie zone blanche d'ici la fin de l'été»

Maurice FICK
Maurice FICK
Le virus préoccupe Romain Schneider depuis le début de l'année. La peste porcine africaine reste d'actualité à la frontière belgo-luxembourgeoise où une deuxième clôture pourrait être érigée. Le point en six questions avec le ministre de l'Agriculture.

Toujours aux portes du Luxembourg, la peste porcine africaine continue de sévir en Wallonie et de préoccuper la filière porcine, les chasseurs et le ministre de l'Agriculture luxembourgeois. D'autant qu'après les deux récentes battues, une «quarantaine de sangliers sont encore présents dans la zone blanche», révèle dans notre interview vidéo Romain Schneider. Il veut «arriver à une vraie zone blanche d'ici la fin de l'été».


La peste porcine africaine aux portes du Luxembourg
Depuis la mi-septembre 2018 le virus de la peste porcine africaine qui menace les éleveurs porcins via les sangliers, fait des ravages en Belgique. Le Luxembourg prend des mesures à la frontière pour tenter d'éviter l'épidémie.

Le Luxembourg est parvenu à se prémunir jusqu'ici du virus et tend le dos. Mais que se passera-t-il si le virus devait effectivement traverser la frontière? Romain Schneider répond à nos six questions:

1. Une grande clôture, deux battues géantes pour vider la zone blanche, le Luxembourg a-t-il tout fait pour contenir la propagation de la peste porcine africaine ?

2. Les mois d'été sont propices à une propagation du virus par les marcassins. Quelles dispositions sont prises?

3. Que se passera-t-il si un sanglier infecté par le virus est retrouvé au Luxembourg ?

4. Le Luxembourg est-il prêt en cas d'arrivée du virus sur son territoire ?

5. Et si un sanglier devait traverser rapidement le Luxembourg pour se rendre en Allemagne, gros producteur de porcs au monde ?

6. Le Luxembourg envisage-t-il d'ériger une deuxième clôture à la frontière belge?



Sur le même sujet

Deux jours de battues pour éradiquer tous les sangliers
Ces jeudi et vendredi près de 100 fusils et 50 traqueurs seront mobilisés pour tirer sur tous les sangliers qui se trouveront dans la zone blanche au sud-ouest du Luxembourg. Un dépeuplement pour éviter la peste porcine africaine qui tombe au mauvais moment.
Extension de la zone tampon belge contre la peste porcine
Le virus de la peste porcine africaine continue de sévir en Wallonie. Ce 1er juillet, 7.000 hectares supplémentaires de forêt seront interdits à la circulation. Epargné jusqu'ici, le Luxembourg vise le «dépeuplement total» de sangliers de sa zone blanche.
Tous les sangliers seront abattus «d'ici fin juin»
«Nous devons faire en sorte qu'il n'y ait plus aucun sanglier dans la zone blanche d'ici fin juin», déclare Romain Schneider. Le ministre de l'Agriculture donnera aux chasseurs une «prime de 100 euros pour chaque sanglier tiré». La peste porcine menace.
Un cas de peste porcine limiterait les loisirs
Si le virus de la peste porcine passait la frontière, toutes les activités humaines dans la forêt concernée, seraient immédiatement interdites. Ce qui «pourrait avoir un impact sur le tourisme» au Luxembourg, reconnaissent les ministres.
Une clôture de 8 kilomètres contre la peste porcine
Comme en Belgique, le gouvernement luxembourgeois va ériger «dans les prochains jours» une clôture de 8 kilomètres de long qui s'étendra de Steinfort à Pétange. Il étudie aussi la possibilité de créer une «zone blanche» qui sera alors vidée de ses sangliers.
Un sanglier contaminé retrouvé à la frontière
Le virus de la peste porcine se rapproche plus que jamais de la frontière luxembourgeoise. La carcasse d'un sanglier contaminé, "viropositif" a été découverte à seulement trois kilomètres du pays.