Changer d'édition

Une volée de pétitions pour maintenir les écoles fermées
Luxembourg 2 min. 22.04.2020

Une volée de pétitions pour maintenir les écoles fermées

Le gouvernement ouvrira progressivement des écoles et des structures d'accueil pour les enfants. Pour de nombreux citoyens, il est trop tôt. Lorsqu'ils auront atteint 4 500 signatures, leur cause sera débattue dans l'hémicycle.

Une volée de pétitions pour maintenir les écoles fermées

Le gouvernement ouvrira progressivement des écoles et des structures d'accueil pour les enfants. Pour de nombreux citoyens, il est trop tôt. Lorsqu'ils auront atteint 4 500 signatures, leur cause sera débattue dans l'hémicycle.
Getty Images
Luxembourg 2 min. 22.04.2020

Une volée de pétitions pour maintenir les écoles fermées

Alors que les premiers élèves doivent retourner dans leur établissement scolaire dans une dizaine de jours, de nombreux citoyens se sont mobilisés pour retarder ce début de retour à la normale. Des demandes adressées à la commission des Pétitions, qui s'est tenue ce mercredi.

(Jmh avec Michèle Gantenbein) - Alors que le Luxembourg vit depuis lundi dans la première phase de son déconfinement, les questionnements restent nombreux. En particulier sur le retour annoncé des élèves sur les bancs de l'école, en dépit des explications fournies par Claude Meisch (DP), ministre de l'Education nationale. Sans surprise, ces interrogations se traduisent par une série de pétitions, analysées mercredi au sein de la commission des Pétitions.

Pour éviter de soumettre à la signature des propositions ayant le même objet et défendant le même objectif, la règle décidée par la Chambre veut que seule la première reçue sera acceptée. Les personnes souhaitant voir un report de l'ouverture des établissements scolaires et universitaires ne reprennent qu'après un délai de deux semaines sans nouvelle infection pourront signer la pétition n°1549. Ceux plutôt favorables à une mesure qui englobe les crèches et les maisons-relais jusqu'en septembre devront alors se tourner vers la pétition n°1550.

Les idées des pétitionnaires ne se limitent toutefois pas au seul monde de l'éducation, puisque le droit à une indemnité de chômage partiel pour les freelances (pétition n°1553) figure dans la liste validée mercredi, au même titre que celle demandant que le télétravail soit inscrit dans la loi (pétition n°1556) ou bien encore la demande d'aide financière pour les saisonniers qui n'ont pas droit aux allocations de chômage légal (pétition n°1524). La pratique de la moto pendant la durée du confinement sans justification a été demandée à trois reprises, seule la pétition n°1559 aura finalement été retenue.

A noter que seul un autre thème que celui du covid-19 et de ses conséquences a été validé. Une pétition visant à stopper l'expansion de la technologie pour la 5G afin de limiter les effets sur la santé (pétition n°1560). Les députés de la commission des Pétitions ont également examiné des mesures destinées à  «faciliter la présentation de pétitions et le vote des citoyens», selon Nancy Arendt (CSV) présidente de la commission. Parmi les améliorations envisagées, le mise en place d'un formulaire de pétition en allemand et en luxembourgeois en lieu et place du seul français ou bien encore l'affichage facilité des pétitions sur les réseaux sociaux. Des mesures qui devraient devenir réalité d'ici deux semaines.

Le site des pétitions doit aussi bénéficier d'un relooking, destiné à le rendre plus attrayant et plus participatif, associé à une application dédiée. Sans oublier l'élaboration d'instructions plus claires sur la manière de rédiger une pétition associées à une section sur les questions les plus fréquemment posées. Ces nouveautés ne devraient cependant pas voir le jour avant un horizon à moyen terme, estime Nancy Arendt.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Claude Meisch veut rassurer les parents d'élèves
Le 4 mai, après sept semaines d '«assignation à résidence», les premiers écoliers luxembourgeois retourneront en classe. Mais rien ne sera plus comme avant. Entretien avec le ministre de l'Éducation, Claude Meisch (DP).
Luxtimes - Interview Claude Meisch, Foto: Chris Karaba / Luxemburger Wort
«L'école ne sera plus la même»
Le ministre de l'Education nationale a livré, ce jeudi, les premiers détails de la réouverture annoncée des établissements d'enseignement. Elle se fera par étapes entre le 4 et le 25 mai et les élèves iront en classe une semaine sur deux en portant obligatoirement un masque dans l'enceinte de l'école.
Un plan pour ne pas perdre une année scolaire
Après la décision du gouvernement de maintenir les écoles fermées jusqu'au 3 mai, le ministre de l'Education annonce une nouvelle vague d'adaptations. Claude Meisch veut tout mettre en oeuvre pour que l'année scolaire soit bouclée tant bien que mal.
Claude Meisch, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
15 nouvelles pétitions acceptées mais aussitôt gelées
Transformer le 8 mars en jour férié, débarrasser le Luxembourg du tabac et verser une prime au personnel soignant pour lui dire «merci». Les députés ont validé mercredi la moitié des demandes de pétition, bien que ces dernières ne puissent être signées tout de suite.